lundi 4 novembre 2013

CET OBSCUR COMME UNE ETREINTE...Extrait

Quelque chose qui semble toujours nous attendre quelque Part et reste toujours caché ce cri étrange solitaire d’avant Le monde comme d’un grand oiseau dans le gris du matin Ce quelque part cet incertain qui est une solitude éternelle Un manteau qui flotte autour du corps et dont on voudrait Se défaire à chaque instant Toute rencontre est une énigme Est un miroir qui nous défait et nous fait ressembler à cela Ces mains enfouies dans la farine du soir quand l’heure est Bleue quand il est temps d’écarter doucement les dentelles De la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 28 octobre 2013

VIRGILIANES...Extrait

la sagesse est là loin des livres concrète et bleutée dans la paix des choses près du rideau qui s'affole elle est aussi - quand tu vois les miettes sur la nappe - cette pensée pour les oiseaux elle est ta façon de rendre au soleil ses reflets rien qu'en effleurant la carafe ...  sommes-nous cette fable que notre corps raconte sommes-nous le mot de l'énigme un presque vivre ou un presque mourir quelque chose d'étrange entre Dieu et poussière sommeil comme désert ou village ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 22 août 2013

PACTES DES MOTS

 Femme de quelques poussières Elle est un autre ou l’autre ou tous les autres. Quand s’ouvre le matin, elle part s’exprimer dans un jasmin de fleurs où la nuit n’a plus cours. Elle dévale le long des espaliers, les yeux écarquillés sur l’aube qui se lève. Elle est poreuse à l’autre, au monde et devient l’arbre qui explose au soleil de ses blessures. Elle est un tout petit être avec quelques cils d’une délicatesse extrême posés sur un visage de pêche. Elle est une fillette qui court comme une folle cachée derrière ses cheveux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 16 juin 2013

RYTHMES

"Issu de notre chair Tissé de siècles Et d'océans Quel verbe Criblera nos murs Sondera nos puits Modèlera nos saisons ? Avec quels mots Saisir les miettes Du mystère Qui nous enchâsse Ou de l'enigme Qui nous surprend ?"   .   ANDREE CHEDID   .   Oeuvre Philippe Charpentier  
Posté par emmila à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 3 juin 2013

LE BATTEMENT DU MONDE...Extrait

Tout est là. Tout commence avec la Nuit étoilée. Ce que tu cherches au plus obscur, ce que tu cherches sans chercher. Ce qui te traverse. Un abandon au monde. Et peut-être même un abandon de l'abandon. Tout est là. La nébuleuse spirale, les onze étoiles centrifuges et le croissant de soleil-lune, vestige d'éclipse, bouche de blessure-joie. Tout est là. Avec cette formidable force de réenchantement. Ecoute. C'est la vie même, qui veut la nuit comme le jour. C'est la vie comme une naissance continue. Combien de naissances dans une vie?... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 7 mai 2013

ET QUE MA JOIE DEMEURE !

"Adoptés par l'ouvert, poncés jusqu'à l'invisible, nous étions une victoire qui ne prendrait jamais fin." RENE CHAR, Fureur et Mystère, Les premiers instants,   .   Ebloui par d'aveuglantes éclaircies, - j'avance.   A rebours de l'hiver cinglant en plein été. Tu es ronces, orties, chardons, épines des rosiers. - Là où d'autres ne voient que beauté de la rose, tu regardes avec effroi le sang des épines. Sur la route de l'inconnaissable: - ton chemin. " - Pauvres de nous ! dit-il. - Qu'allons-nous devenir ?... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 21 mars 2013

L'INACHEVEMENT....

  Il n’y aurait donc que cela. L’instant du dernier souffle      Et, face à cette unique étincelle d’agonie, un territoire d’inexprimable solitude où l’errance de mon écrit contre en de vains suspens l’incompétence et l’abattement de mon penser.      Alors, d’exorcismes en manifestes, le verbe ne peut que subir dans l’accablement l’attirance que le secret du double veut nous faire pressentir, l’extase du passage où se perd en moi l’énigme de ma différence.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 16 octobre 2012

J'AI BRÛLE LE MIRAGE...Extrait

Mes yeux fatigués des jours Mes yeux fatigués sans jours Percerais-je les murs des jours Chercherais-je un autre jour Ici Ailleurs Où se trouve le jour différent ?   Terre, ô terre de pierre mère absente à mon amour, à mes colères en sept jours s'établit ta création de toi sont nés les vagues, les horizons, les plumes du chant mes sept jours ont maintenant le regard d'une plaie et d'un corbeau   Pourquoi ces énigmes Je suis, comme toi, de terre et de vent L'aube, visage en flammes, vient et va Moi, je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 7 septembre 2012

LIGNEES...Extrait

« La forêt n’est pas vierge, la page n’est pas blanche, et les chemins n’existent pas. Tu dois marcher longtemps dans le blanc éblouissant du trop-plein de signes, dans le noir incertain des ombres mêlées. Les morts en attente, alignés comme des troncs, dressent leurs branches défeuillées. Tu dois marcher sans t’arrêter. Sans t’encombrer de mots. Que rien ne te retienne, si tu veux franchir la passe, si tu espères toucher du doigt l’or de l’énigme. »  . FRANCOISE ASCAL .    
Posté par emmila à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 juin 2012

LIGNEES...Extrait

Ce que je sais, tout le monde le sait. Je ne sais rien que je serais seule à savoir. Et tout ce que j’ai appris je le savais déjà. J’en arrive à douter d’exister. J’en arrive à ne plus savoir si un moi est possible. Si quelque chose à soi est possible. Dans la foule je vous regarde et me reconnais. À des milliers d’exemplaires. Visages d’argile commune. Regards qu’on pourrait croire uniques. Vous-mêmes, sentez-vous parfois votre crâne devenir un lieu de traverse, un corridor ouvert à tous vents, un hall fourmillant, tandis que vos pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,