samedi 5 novembre 2016

GNIA...Extrait

- Audace!        ce qui gronde au fond de mon âme        n'est pas le tumulte de mon sang        en moi la sève de l'exil a banni        dans son flot        la beauté des mots de la quiétude        - Mauvais arbre        aux ramures couleur de mon sang       ... [Lire la suite]

lundi 15 août 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

L’aube n’est pas l’envol, ni l’éveil Elle est errance et brûlure Désillusion L’aube, je ne veux pas la dire Et pourtant je pourrais, je pourrais Mais il faudrait ne pas se laisser traverser par le silence des étoiles Et surtout, il faudrait apprivoiser la foudre, patiemment, dans l’espoir insensé que toute parole recommence le monde   .   COLETTE GIBELIN   .      
dimanche 26 juin 2016

LA POESIE...Extrait

"Je suis un souvenir qui n'attend pas le seuil et erre dans les limbes où le reflet d'absinthe quand le coeur de la nuit souffle par ses évents bouge l'étoile tombée où nous nous contemplons."   .   AIME CESAIRE   .   Photographie Thami Benkirane http://www.benkiranet.aminus3.com
Posté par emmila à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 21 juin 2016

AU SUD DU SILENCE...Extrait

Parce que leurs noms étaient trop larges pour leurs corps d’étrangersils se taillèrent des noms de voyage dans le tissu rêche des chemins Des noms pliables sous la peaupour les villes qui fument leurs hauts fourneaux pour oublier les prairies asphaltées. Sur les cils de la lune il y a de la poussière disent-ilset ils frappent aux portes des femmes pour retrouver une patrie.   .   VENUS KHOURY GHATA   . Caroline Ortoli    
Posté par emmila à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 5 juin 2016

DANS LES VOIX DU POEME

Dans les voix du poème, le silence des pauvresVoix des brumesAu pieds des feuxSur la merL'âme des marins mortsAile de vague douceChant lointain des eaux vivesLever de lune sous un ciel d'orVaisseau fantômeHommes de flammesRire des enfants d'AlepAux chars abandonnésHoules et ventsRéinventent les grisPour des nuages qui dansentTable de roses et de lumièresPétales embarquésRêve d'un soir floutéTremblant de deviner le chant du mondeVoix des chimèresVoix réfractaire voix solaireVoix blanche voix caverneuseDire des maux simplesDes mots pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 8 mai 2016

BRIBES...Extrait

... ce dialogue face à facedans l’éboulis des motsl’avons-nous rêvéle ciel meurt-il sur nos lèvresau haras de nos pasle secret se coloreanime nos galops d’enfantsau loindans l’errance des jours brûlésun doux désir de mersoudaindébride toute parolecours à mon flanc sans peurle chemin ne connaît d’entraveque ce soleilmuetfou d’étoiles   .   FRANCIS ROYO .   Oeuvre Mohamed Jaamati    
Posté par emmila à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 3 avril 2016

L'ATHANOR...Extrait

O ma sève, ma sève numide.  Toujours, il y eut l'errance et toujours le vent.  Et l'exultation des sables en vaines armées de cristaux.  Et l'abri humide des cavernes au flanc des steppes  de l'exil.  Et toujours la nudité des touffes, au creux de l'été proféré.  Toujours, toujours le rêve tenace et fragile  D'une rive où aborder pour renaître  Nu et réconcilié  et vivant  au rythme des palmes balancées   ...   Avec, au creux de nos paumes, une étincelle de silex... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 2 avril 2016

LE JOUR VIENDRA, LA NUIT AUSSI...Extraits

J'avance dans la nuit. J'écarte l'ombre et j'ouvre les étoiles pour y trouver la perle opaline. Les oursins se rétractent. J'ai désancré mes ailes pour un très long voyage. Je m'irise et je plane. L'espace jaillit de mon vol. Ne me rappelez pas dans vos terres obliques.Volutes. Spirales. Enroulements. Je tourne et tourbillonne dans le lisse et le doux. Tendres torsions. Je m'évapore dans le vent. Je vais je ne sais où, dans le velours de l'aube ou la soie fragile du couchant. Je me dissous, m'éparpille, arc en ciel éphémère.... [Lire la suite]
dimanche 17 janvier 2016

COMME SI

Poids de terre ou de mousse à soulever à refuser Pourvu que l’on garde entrouverte la porte et cette vibration partagée que l’on n’ose nommer. Pourvu que l’on frappe à poings serrés à poings noués pourvu que l’on soit. Miel amer. Abords du fleuve        éboulés duvets de pollen posés sur le temps et cette nuit qui pèse  silences ou rumeurs peu importe, il faut faire comme si… Pourvu que la porte soit entrouverte et que les vents se pressent pour balayer      ... [Lire la suite]
mardi 10 novembre 2015

LES VIGILES VEILLENT...

      sous les biefs du nord fleurit le mauve de ton sel    dans le mot bâillonné la mer se noie en silence           voici la quête aujourd'hui traversées d'errance           tu cheminais le bleu des étoiles         la lune dans une main dans l'autre le soleil    tes rêves étaient senteur de libertéentre tes doigts se tissait le lin de la... [Lire la suite]