mardi 25 mai 2010

JOURNAL D'UN ATHEE PROVISOIRE...Extrait

La beauté est le dernier obstacleà opposer aux dictatures.Elle est irréductible aux lois encela que sa loi se réduit aubesoin qu'on en ressent.la liberté est l'espace qu'elleexige pour son ambassade.L'espérance, aussi amère soit-elle,en demeure la forme initiale etprimitive L'amour, aussi désespéré soit-il,en reste le fondement principal.La beauté n'a pas de visage etpeut les prendre tous sans rienchanger à sa nature propre.Son mystère est fraternel, sonénergie originelle et fondatrice..WERNER LAMBERSY.Oeuvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 22 novembre 2009

RAISINS DE MER...Extrait

Le temps viendraoù, avec allégresse,tu t’accueilleras toi-même, arrivantdevant ta propre porte, ton propre miroir,et chacun sourira du bon accueil de l’autreet diras : assieds-toi. Mange.Tu aimeras de nouveau l’étranger qui était toi.Donne du vin. Donne du pain. Redonne ton cœurà lui-même, à l’étranger qui t’a aimétoute ta vie, que tu as négligépour un autre, et qui te connaît par cœur. Prends sur l’étagère les lettres d’amour,les photos, les mots désespérés,détache ton image du miroir.Assieds-toi. Régale-toi de ta vie.   . ... [Lire la suite]
mercredi 28 octobre 2009

MURALE...Extrait

Je rêverai, non pour réparer les chariots du ventOu une avarie de l’âme.La légende est à sa place, piègeDans le cours du réel.Le poème ne peut modifier un passé qui passeet ne passe pasOu interrompre le séisme.Mais je rêverai,Dans l’espoir que des pays s’agrandissent pour m’accueillir,Tel que je suis,Un des habitants de cette merQui a renoncé à l’interrogation difficile :« Qui suis-je ici-là ?...Le fils de ma mère ? »Les doutes ne m’assaillent guère.Les pâtres et les rois ne m’assiègent pas.Mon présent, comme mon lendemain, sont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 11 juillet 2009

LES ANGES TRANQUILLES...Extrait

"J'ai vécu toute ma vie sur le fil du rasoir.Funambule malgré moi, je suis comme ces oiseaux qu'un rien fait s'envoler, s'enfuir vers des contrées ourlées de douceur apaisante. Je ne me dérobe pas. J'aimerais parfois. Mais non. Je ne me dérobe pas. Je fais face à la vie, aux soucis, aux tracas, je me dis pourquoi moi? Sur le fil, je progresse, j'avance. Pas à pas. Patiemment. Puisqu'il nous faut apprendre, comprendre que hier est un souvenir qui nourrit l'aujourd'hui. Oui, j'ai beaucoup appris. Je remercie la vie. Ça devait être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 5 juin 2009

PASTERNAK

  <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:SimSun; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-alt:宋体; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 135135232 16 0 262145 0;} @font-face {font-family:Tahoma; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1627421319 -2147483648 8 0 66047 0;} @font-face {font-family:Georgia; panose-1:2 4 5 2 5 4 5 2 3 3; ... [Lire la suite]
mercredi 18 février 2009

LA MARCHE A L'AMOUR

Tu as les yeux pers des champs de roséestu as des yeux d'aventure et d'années-lumièrela douceur du fond des brises au mois de maidans les accompagnements de ma vie en fricheavec cette chaleur d'oiseau à ton corps craintifmoi qui suis charpente et beaucoup de fardochesmoi je fonce à vive allure et entêté d'avenirla tête en bas comme un bison dans son destinla blancheur des nénuphars s'élève jusqu'à ton coupour la conjuration de mes manitous maléfiquesmoi qui ai des yeux où ciel et mer s'influencentpour la réverbération de ta mort... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 29 octobre 2008

CHAQUE JOUR L'ESPERANCE...Extrait

"cette parole diteest une eau de source parfuméeeau-gingembre eau-ananas eau-citronparole d’un beau romanqui jamais ne s’écriraà quatre mainsà deux voixà deux souffles liés en gerbesarc-en-cielles deux souffles sont des îlesvoisines dans l’océande la vieles deux souffles s’oublientse désirentau même endroitséparément".TANELLA  BONI.
Posté par emmila à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,