samedi 9 juin 2018

AUX LARMES CITOYENS, RENDEZ-MOI MAI 68 !

“Aux larmes citoyens”, ont-ils dit,savaient-ils que l’heure de courber le dosdoit un jour enfin finir ? “Rangez, pliez, fermez vos utopies”, disaient-ils,Ne savaient-il pas que le temps d’armer nos rêvesétait encore là ? Moi, vieille pierre posée sur la mort des rêvesje me dresse, et déclare :Ouvrez les tombeaux de l’abstinenceLa résignation est l’ennemie des peuples. J’en appelle à l’espoir citoyenJ’en appelle au droit, au travail et au painJe déclare que la spoliation, la confiscation,l’accaparation du bien... [Lire la suite]

lundi 28 mai 2018

BRUNO ODILE...Extrait

Fichtre de vie tout de même ! L’amour qui devient une plaie n’est qu’infamie. En soi, l’attribut de la vérité fait office de boussole, mais le Nord est ailleurs. Redescendre visiter ses caves intimes nous élève souvent au firmament. Souffrir pour souffrir est la panacée des âmes enclavées aux serments des consentis. Il n’y plus de réel opérant sans la notion du temps qui le fait vivre. C’est parce que rien n’est éternel que nous nous appliquons à faire durer la fragilité de l’instant. Un bonheur ruiné est le spectacle de la faillite... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

 ...   Tout est donné Tout est repris La lumière aigue des citrons Le vent dans les cheveux Savoure les Savoure les encore un peu   Malgré tout ce qui crie, bute, tombe, tout ce qui déchire,  le sang versé, rêve à des ruisseaux de lait Sur l'horizon doré, la branche est nue et noire L'arbre d'hiver dessine son destin   Malgré désordres et dérives Ecoute L'instant est harmonie Notes frêles dans le grand concert   Ne songe pas à des demains de sables incertains Tout est là, dans le... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

...   Le monde, oui, dans sa beauté cruelle, je ne veux pas le dire Si je me tais, c'est colère et défi, incandescence   Pourtant je pourrais dessiner les dentelles du possible, ombres chinoises sur l'écran du réel, le rêve, suraigu, d'une île de soleils éblouis, sans férocité L'amour, s'il existe, je pourrais le dire L'énigme au coeur du vivre, comme un ver dans le fruit, je pourrais l'approcher   Cette parole surgie de nulle part, brûlante et sauvage Cette parole d'origine, je pourrais la tenter Un... [Lire la suite]
vendredi 20 avril 2018

LA NUIT VENUE ...Extrait

Il n’est que temps. Demain déjàPourrit dans la mémoire des vivants.Un monde en agonie exhale ses ténèbres,Il nous souffle à la face une haleine de mort.Demain se tait, son silence nous gagne,La terre dépérit sous le sel des moissons.Nos lèvres ont perdu le goûtD’enfance des syllabes, nos voixSous la neige, des motsNe nous parviennent plus.Il n’est que temps, vois, la dernière flammeVacille et va s’éteindre.Ah ! tout ce qui nous reste à dire,A voir, à vivre et à aimer, quoi, tout celaQui nous brûlait le cœur d’espoir et... [Lire la suite]
jeudi 19 avril 2018

PIERRE GABRIEL...Extrait

Je dis : Chaque aube tient promesse,Elle te rend ce que la nuitAvait effacé pour toujours,Les fleurs, l’espoir, le goût du ventSur les plages bleues du matin. Je ne dis pas : Les sources sont taries.Je dis que rien jamais n’est perdu,C’est à toi de creuser plus profondPour que l’eau pure à nouveau jaillisse.   .   PIERRE GABRIEL   .   Photographie Emmila
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 19 avril 2018

VILLEPREUX

Fenêtres peuplées de rêvesAux façades des maisons clairesLe matin est à mi-courseEt nos histoires se tairont jusqu’au soirSuspendues dans un miroirOù s’ouvrent les pages d’un cahierÉpris d’encre et d’envolCar nos vies sont ailleursEt le jour est en crue de lumièreNous le brodons de perles et d’espoirEt pensons déjà l’étéÀ l’étoile des possiblesDans ces rues aux voitures d’enfantDont le ciel de lit est un nuageFervent de tourterelles   .   CECILE OUMHANI   .        Photographie Marcelle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 6 avril 2018

MARC BARON...Extrait

Quand nous allons plus haut que nous Vers tout le silence qui tremble Le jour a le poids d'une image Nous vivons loin des nids L'espoir est notre seul envol   .   MARC BARON .  Oeuvre Claire Basler    
Posté par emmila à 16:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 25 février 2018

BRUNO ODILE...Extrait

A mon tour, si je savais pleinement déverrouiller mes lèvres, il me faudrait plonger plus loin que mes cris condamnés à l’exil. Peut-être, arriverais-je ainsi à ciseler tous les sourires anciens qui remontent comme des rots chargés de rouille fiévreuse. Je sais à présent qu’il n’y a pas d’heure et qu’il n’est pas de temps exact pour que les mains déliées ne se replient sur la poitrine du jour. Chaque mot se recroqueville sur les commissures desséchées de l’espoir. Il n’existe pas de temps pour mourir ivre de nostalgie, il n’y a... [Lire la suite]
jeudi 8 février 2018

POURTANT, UN JOUR...

Quand le ciel est raide, dénué de la générosité qu’il offre au crépuscule pour couvrir le jour quand il décline, quand son bleu se lénifie à devenir le mauve parme que produit la blessure ; quand l’aube peine à étaler sa blancheur véloce à refuser aux sourires l’extase de creuser les fossettes ; quand la nuit s’écrase sur les massifs des nostalgies sans douceur, sans courtoisie ; quand les étoiles sont fuyantes, quand elles s’éteignent subitement après leur apparition augurant de nouvelles surprises dures à porter ; quand les cœurs... [Lire la suite]