lundi 17 juillet 2017

RENE TAVERNIER...Extrait

Il y en a qui prient, il y en a qui fuient, Il y en a qui maudissent et d'autres réfléchissent, Courbés sur le silence, pour entendre le vide, Il y en a qui confient leur panique à l'espoir, Il y en a qui s'en foutent et s'endorment le soir Le sourire aux lèvres. Et d'autres qui haïssent, d'autres qui font du mal Pour venger leur propre dénuement. Et s'abusant eux-mêmes se figurent chanter. Il y a tous ceux qui s'étourdissent... Il y en a qui souffrent, silence sur leur silence, Il en est trop qui vivent de cette souffrance.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 3 juillet 2017

TU VERRAS...

Ah, tu verras, tu verras Tout recommencera, tu verras, tu verras L'amour c'est fait pour ça, tu verras, tu verras Je ferai plus le con, j'apprendrai ma leçon Sur le bout de tes doigts, tu verras, tu verras Tu l'auras, ta maison avec des tuiles bleues Des croisées d'hortensias, des palmiers plein les cieux Des hivers crépitants, près du chat angora Et je m'endormirai, tu verras, tu verras Le devoir accompli, couché tout contre toi Avec dans mes greniers, mes caves et mes toits Tous les rêves du monde Ah, tu verras, tu verras Tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 2 juin 2017

NOCTURNE

Je suis effrayé Par les feuilles mortes Et j'ai peur des prés Baignés de rosée. Je vais m'endormir. Si tu ne m'éveilles, Tu trouveras à tes côtés mon coeur glacé.   Qu'est-ce qui résonne Au loin? L'amour. Le vent sur les vitres, Mon amour!   J'ai mis à ton cou Des gemmes d'aurore. Pourquoi me laisser Parmi ce chemin? Si tu vas au loin, L'oiseau va pleurer Et la verte vigne Restera sans vin.   Qu'est-ce qui résonne Au loin? L'amour. Le vent sur les vitres. Mon amour!   Tu ne sauras point, Mon beau sphinx de... [Lire la suite]
mardi 9 mai 2017

ABDELLATIF LAÂBI...Extrait

Je me sens sur cette charnière de l’être entre vie et mort, entre un soleil qui se meurt et un autre dont le lever est confisqué, entre deux planètes, deux humanités qui se tournent le dos, deux langues qui se parlent tellement dans ma bouche qu’elles me font bégayer, entre folie d’espoir et retour de bâton du désespoir. Que d’entre ! Mais tout cela donne un être vivant, pas plus. Le fait d’être sur une charnière me rend attirantes toutes les autres et me met sur leur chemin. Car, de par le monde, il n’y a pas que l’Orient et... [Lire la suite]
mardi 9 mai 2017

JEAN LAVOUE...Extrait

À l'impossible Nous opposerons les ferments De tous les possibles. Nous renouerons avec l'invraisemblable, Avec l'audace. Nous ne laisserons pas tranquilles Les chiens féroces qui se disputent la misère des pauvres. Nous serons de toutes graines levées L'élan, la tige et la couronne. Nous ne mépriserons pas les ronces de la peur, Mais nous ferons des terres dévastées où elles croissent Des jardins partagés, Des cultures protégées, Des espaces gagnées sur l'inhumain Et sur les murs qui les tenaillent.   .   JEAN... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 3 mai 2017

DE L'EGO OU DU SAIN CREDO ?

D'aucuns avancent aisément ou d'un commun accord                   Egoconfinant alors au devant de la scèneau con-sensus    de circonstanceMais je leur oppose                        Credol'envers sibyllin des sensl'immémoriale allégeancedu nomade   du passeur  sans paraître Un oiseau    un voilier    au loinunitivement lient les horizons extasiés de la mer et du ciel Ils fondent l'espoir... [Lire la suite]

mardi 25 avril 2017

NOUS AUTRES MEURTRIERS

...  Parce qu’il est plus facile de faire son travail quotidien et d’attendre dans une paix aveugle que la mort vienne un jour, les gens croient qu’ils ont assez fait pour le bien de l’homme en ne tuant personne directement. Mais, en vérité, aucun homme ne peut mourir en paix s’il n’a pas fait tout ce qu’il faut pour que les autres vivent et s’il n’a pas cherché ou dit quel est le chemin d’une mort pacifiée. Et d’autres encore, qui n’ont pas envie de penser trop longtemps à la misère humaine, préfèrent en parler d’une façon... [Lire la suite]
lundi 24 avril 2017

DERNIER POEME

" Mon dernier poème au Peuple Haïtien avant de quitter le sol qui m’a vu naître écrit le 29 novembre 2016. Ce Peuple en gestation d’une nouvelle victoire contre l’obscurantisme." Gérald Bloncourt . La colèreest en moije hume l’existenceje me heurteaux fils de fer barbelésde la désespéranceje franchis les ruisseauxboueux de l’inquiétudeMartissant, Carreour-feuille,Bizoton, Jérémie, Jacmel,Pétionville, Port-au-prince,l‘Ile de la Gonave,bruissants de misèreL’azur est en folieTout se mêleS’entrecroiseEt se noueJe sonde l’espace... [Lire la suite]
lundi 24 avril 2017

CAROLE DAWSON

Poème pour Patrig .   Je bois goutte à goutte à la pluie du silence J'écoute les bruits qui se sont tus J'entends les mots qui ne sont plus Immuable cadence Qui danse qui danse Et je glisse au-delà du paysage Là où la clarté repose Amarrée à mon rivage Au frôlement d'un murmure qui s'impose Au coeur du silence L'invisible frémit d'abondance Quand tout s'est tu quand tout se tait Plus rien n'y paraît Suspendu est le temps Et juste là Germe une lueur s'inspirant D'une parcelle d'un ciel rougissant Juste là De l'immensité Naît... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 12 avril 2017

L'EBLOUI

Je ne sais d’ici que le lent ravitaillement des heures Et le chant incessant écharpant le silence Je ne sais d’ici que l’ongle des sentiers qui écosse la plaine Et la mer au lointain qui lisse ses bas bleus La paresse des îles Le rouet de tes yeux L’indolence des palmes L’insolence des cieux Tu es cet ébloui revenu du silence Tu es ce murmuré dans le soir silicieux Tu as repris l’espace comme on reprend la chance Avec au cœur l’espoir d’un ultime voyage Tu es cet ébloui qui se joue des naufrages Tu me l’avais promis ... [Lire la suite]