vendredi 3 juin 2022

AU RENDEZ-VOUS ALLEMAND...Extrait

Il y a des mots qui font vivre et ce sont des mots innocents Le mot chaleur, le mot confiance Amour justice Le mot liberté Le mot enfant et le mot gentillesse Et certains noms de fleurs et certains noms de fruits Le mot courage et le mot découvrir Le mot frère et le mot camarade Et certains noms de pays de villages Et certains noms de femmes et d'amis. . . . . . PAUL ELUARD Extrait du poème « Gabriel Péri », Au rendez-vous allemand, Paris, Éditions de Minuit, 1945 . . . . Oeuvre Gustav Klimt
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 2 juin 2022

PEUT-ÊTRE

Quelque chose tombe. De clin en clin, comme on le dit d’un œil dans le temps où il reprend ses esprits pour faire tas. Devant. En bas. En bord en bord de monde comme en bord de page les fragments d’ardoise sous les couteaux de l’autre été, aspiré par l’aigu du coin. Qui s’éboule.  . Quelque chose n’en finit pas de tomber qui nous jette dans le soir des défaites. Y vont et viennent, toujours plus perdues, contre toutes les réquisitions du monde, les lumières de sentinelles désarmées. C’est la veille. Encore et... [Lire la suite]
vendredi 28 janvier 2022

LA TRISTESSE DES ANGES

Nombreux sont ceux qui choisissent de se taire quand la vie leur inflige les plus cuisantes brûlures, d'ailleurs, les mots ne sont souvent que des pierres inertes, des vêtements élimés et usés. Ils peuvent également être de mauvaises herbes, de dangereux vecteurs d'infections, des planches vermoulues qui ne supporteraient pas le poids d'une fourmi et d'autant moins celui d'un homme. Pourtant, ils sont l'une des rares choses qui demeurent à portée de main lorsque tout semble se jouer de nous. Gardez bien cela à... [Lire la suite]
samedi 1 janvier 2022

JEAN LAVOUE...Extrait

. . . Je souhaite à chacune et à chacun de croire, Avec ses propres mots, Qu’au bout de toutes nos questions Il existe un soleil, Et d’entendre chaque jour, Même très finement, Battre un peu plus au bout de ses doigts Le cœur du monde. . . . . . . JEAN LAVOUE 31 décembre 2021 . . . . . Photographie Don Komarechka
Posté par emmila à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 25 décembre 2021

JEAN LAVOUE...Extrait

À Noël, Ce n’est pas seulement un enfant qui naît Mais c’est le monde aussi, Dans son innocence et sa fragilité, Sa tragédie, dans sa bonté surtout, Sa lumière et son chant. Cela ne survient pas seulement voici deux mille ans Mais c’est au commencement de tout et c’est maintenant : L’acte créateur dont, depuis la nuit des temps, Le cosmos entier est le fruit. Cet enfant refera, dit-on, toutes choses nouvelles ; Il sera incompris des maîtres des nations ; Étranger au pouvoir des hommes, Il sera mis à mort et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 21 décembre 2021

IL Y A DES PETITS PRINCES, DES FEES CLOCHETTES ET DES PETER PAN

Il y a des petits princes, des Fées Clochettes et des Peter Pan dans ces falaises creusées par le temps, les crocodiles et les capitaines crochets … partout, difficile de traduire des sentiments avec des mots: comment être capable de garder un regard et un coeur d’enfant pour rester fort, imaginatif, tendre … fermer les yeux et s’envoler avec le coeur … ou comment simplement réapprendre à vivre pour entrapercevoir l’essentiel invisible pour les yeux. Tout autant de sentiments impossibles à traduire sinon par des mots qui ne seront... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 23 novembre 2021

MIQUEL MARTI I POL...Extrait

Sauvez mes yeux Lorsque j’aurai tout perdu sauvez mes yeux, sauvez mon regard, qu’il ne se perde point ! C’est la seule chose que je regretterai car le brin de vie qu’il me reste encore provient de mes yeux, je vis à travers eux adossé à un grand mur qui s’écroule. Par les yeux je connais, aime, crois, et sais, je peux sentir, toucher, écrire, et grandir jusqu’à la hauteur magique du geste, au moment où le geste ronge ma vie; en chaque mot il faut sentir le poids de ce corps très lourd qui ne m’obéit plus. Par les... [Lire la suite]
mercredi 13 octobre 2021

LA PAROLE ERRANTE...Extrait

“Faut-il faire de chaque homme qui bat des ailes un perdant de l’histoire ? L’histoire n’est elle qu’un tombeau ou entasser les rêves de l’homme et de ses mots ?” . . . Le Foyle et le Pô et la Kolyma et l’Èbre et le Hoango Les fleuves qui écrivent l’histoire des terres et les fleuves, qui n’ont pas trouvé de terre pour en écrire l’Histoire saluent tes milliers de points cardinaux. Occitanie À la confluence de toutes les Garonne dont tu inventes et réinventes le cours venu des... [Lire la suite]
dimanche 26 septembre 2021

LUC-OLIVIER D'ALGANGE...Extrait

"Le monde entier donné ou le monde entier perdu, le Graal ou l'avilissement, le conte ou les décomptes, - s'il y a des nuances infinies en tout, elles n'ôtent rien, bien au contraire, à la souveraine simplicité des êtres et des choses ni à la façon dont nous les refusons ou les accueillons. Aux uns le recours aux forêts ou au grand large, aux autres, les "réalistes", les apparences du bon droit en fallacieuse toge prétexte à leurs vilénies. Nous en sommes là. Raison de plus pour tout recommencer, ou, plus exactement, pour tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 27 juin 2021

LE SOUFFLE ET LA SEVE ...Extrait

Je suis dans un épanchement à la jointure du passé. Des bouffées de sève reprennent place dans l’égorgement de mes pensées où, excisées, elles s’épuisent sous la lame affûtée de l’écrasement. Je ne me retournerai plus, c'est inutile et ça fait mal. Alors, j'oublie, doucement. Je taris les souvenirs trop encombrants comme on pipe de vulgaires fumées oisives. Et je bois aux flaques de l’averse printanière qui a laissé son empreinte sur le sol ému par sa nourrice providentielle. J’efface toutes déceptions au profit de la grâce du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,