dimanche 19 novembre 2017

CAROLE DAWSON

J'écris sur une peau de brume Pour effleurer l'instant Comme on apprivoise le vent Un soupir Me glisse entre les doigts Et me ravit un peu de moi J'erre sur le chemin Où silence est roi Sans bruit, je me dessine un destin Mais je marcherai toujours avec espoir Jusqu'aux froissements des petits matins Pour déposer des bouquets d'aurores Dans la paume de tes mains Et ainsi entrevoir Ta lumière Cousue de bleu et d'or Avant que ne s'effacent les mémoires De ces jours éphémères   .     © CAROLE  DAWSON   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

vendredi 3 novembre 2017

CONGO

Fleuve essentiel me voici debout entre deux âges tu épouses toujours cette terre ensemble avec la foudre ton nom n’a pas vieilli tu me connus espiègle à la pêche debout sur ton dos tes allées de roseaux escortant ma pirogue dans le parc de tes eaux les écoliers de Poto-Poto* ont grandi à te voir au bout de leur maison nous aimions vivre de ton corps tes cils s’étendaient à l’infini au-delà de l’île-rônier maintenant que ton nom se confond avec la liberté fleuve essentiel trop tôt parti à l’Océan tu deviens l’écriture de notre soleil... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 19 octobre 2017

LA BARQUE SILENCIEUSE...Extrait

"Il n’y a pas deux aubes. Tous les matins du monde sont sans retour. Il n’y a pas deux nuits. Chaque nuit est le fond de l’espace en personne. Il n’y a pas deux fleurs, deux rosées, deux vies. Il faut dire à tout instant : Toi. Il faut dire à tout ce qui vient : Arrive."   .     PASCAL QUIGNARD     .    Oeuvre Mathilde Le Goff      
Posté par emmila à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 13 octobre 2017

ZOHRA MRIMI

Il ne tient qu' à vous de disparaître Ou de transformer la cicatrice En tâche de naissance L' entretenir fleur On ne se pose plus de questions sur ceux qui se reposent Au dessus de vous Le ciel n' est plus sombre Il dénoue le silence des astres Alors on marche sur l' eau avec quelques seaux Doux Il sera le nouveau breuvage  .   .    . ZORHA MRIMI  . . .
Posté par emmila à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 5 octobre 2017

L' ALCHIMISTE DE L'ATTENTE

J'ai toujours rêvé d'une seule chose, avoir un oiseau sur mon épaule, je l'attends toujours, et toujours il n'est pas là, je ne désespère pas parce que je sais que mon rôle dans la vie est de l'attendre, je sais que mon bonheur est de l'attendre, je sais que l'attente est une joie, je sais que l'attente est une possession, l'oiseau que j'attends n'est toujours pas là, mais il me donne envie de vivre ; pour mon attente, je regarde le ciel, pour mon attente, j'observe le mouvement des branches, pour mon attente, je consulte l'horizon,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 4 octobre 2017

ET TOUT DISPARAÎTRA

Et tout disparaîtra Dans un vent de merise   L’étang aux farfadets La palombière grise Le grand ciel héliotrope Revenu d’Erythrée L’arabesque des voix Carrossant la vallée Le casaquin de soie Glissant sur la glycine   Et tout disparaîtra Dans un vent de merise   Les fièvres alumines La mâture du soir La capitainerie Le col du Saint-Gothard Et l’encens des collines   Et tout disparaîtra Dans un vent de merise   Les caravelles d’or Les secrets de Solyme L’essence purpurine Des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 27 septembre 2017

DES AILES

Si l'on garde les yeux ouverts même le désespoir à des ailes ...   .   Blanche de Richemont     .
Posté par emmila à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 septembre 2017

PATRICK CHEMIN...EXTRAIT

C'était un collecteur de mots. Il allait par les rues du village et devant chaque porte demandait des phrases, des images, des silences. Oui des silences car il pensait que les mots étaient posés dans le vase des silences. Il allait dans les jardins et caressaient les plantes et susurrait des secrets aux différentes fleurs. C'était un secret différent pour chacune. Il était amoureux des ruisseaux et à chaque période de l'année il comparait leurs courants aux variations de la parole. Et parfois la sécheresse le faisait tantôt pleurer... [Lire la suite]
mercredi 30 août 2017

BRUNO ODILE...Extrait

Souverain, l’échange naît dans la déchirure de soi, là où dans un renfoncement de l’esprit, le neuf et l’ancien font orage.   Les phrases transportent des fagots aux allures martiales. Un escadron de mots traverse le brouillard des plaines matinales avant de glisser sur des plaies mal refermées. Je sens la matière proche et pénétrable. Des centaines de serments demeurent attachés les uns aux autres dans l’attente d’une libération providentielle.   Il m’aura fallu sarcler, puis labourer encore et encore pour extraire de... [Lire la suite]
mercredi 16 août 2017

LE COEUR RIANT

Ta vie c’est ta vie ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. guette. il y a des issues. il y a une lumière quelque part. ce n’est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres. guette. les dieux t’offriront des chances. connais-les. prends-les. tu ne peux pas battre la mort mais tu peux battre la mort en vie, parfois. et plus tu apprendras à le faire, plus il y aura de lumière. ta vie c’est ta vie. sache-le pendant qu’elle t’appartient. tu es merveilleux les dieux attendent de se réjouir en toi. ... [Lire la suite]