jeudi 6 janvier 2011

CHANTS BERBERES DE KABYLIE...Extrait de l'introduction

(...)J'écris pour les autres, pour ceux qui ne sont plus des enfants.Ceux-ci ont perdu le sentiment de leur fraternité avec toutes les choses créées, et le pouvoir de communier avec la nature; ils ont perdu la virginité de l'âme, le don de saluer dans chaque minute une imprévisible et parfaite création. J'aime à croire, pour l'amour des hommes, que leur enfance n'est qu'endormie, car le paradis, celui du ciel et celui de la terre, est le royaume des Enfants et de ceux qui leur ressemblent. La culture, qui se  moque du savoir... [Lire la suite]

mercredi 5 janvier 2011

LES PORTES D'EN BAS...Extrait

La vie est dans la vie       Ce qui est entré dans la mort       Nous parle toujours ailleurs       Une certaine musique       Une équivalence de lumière        Mais si cela est vrai         Où est le lieu réel        Dans l'amour qui perdure         Et trace dans la ressemblance l'unique         L'identité est dans la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 2 janvier 2011

IMRAM (NAVIGATION )...Extrait

Quand la sagesse au commencement ordonnait les degrés des êtres Quand le verbe façonnait toutes choses à son image, La création restait sans mouvement, sans couleur, sans vie, Jusqu’à ce que tu vins, puissance et force. Les étoiles étaient muettes, le soleil endormi et sans beauté ; Les formes restaient vides Jusqu’à ce que tu vins en elles, Et puissant, tu planas sur elles En les tenant dans l’étreinte de tes bras Et ton front contre le front du monde, Ta poitrine contre sa poitrine, Ta bouche contre sa bouche, En lui pénétra ton... [Lire la suite]
vendredi 31 décembre 2010

AU PLUS PROFOND....

N'oublie pas ta soif, cette main tendue qui t'appartient sortie de terre ou des ruines, que tu voudrais si vite évacuer…   N'oublie pas ta part de lumière malgré la pente des ombres et les circonvolutions de ta mémoire rétive…   N'oublie pas l'enfance et le ciel et toute cette attente tandis que tu chantes à la fenêtre en déposant l'assiette du jour pour les oiseaux…   N'oublie pas cet éphémère murmure et son cortège d'images, d'usure, de mots, de masques, de gestes,   tous ces reliefs et ces... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 24 décembre 2010

LE FEU SECRET DU SILENCE

Quand la sève et le sang,       quand la langue et l’esprit       ne sont que des écorces,       l’homme déraciné de soi est éternellement enraciné dans le feu secret du silence des dieux. .    MICHEL  CAMUS .    
Posté par emmila à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 19 décembre 2010

QUITTER

Obéissez à vos porcs qui existent. Je me soumets àmes dieux qui n'existent pas.Nous restons gens d'inclémence.RENE CHAR. René  Char
Posté par emmila à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 11 décembre 2010

AME NI MO MAKEZU...Extrait

 Ne te laisse pas vaincre par la pluie. Ne laisse pas le vent gagner. Ne succombe pas aux neiges de l'hiver. Ne laisse pas la chaleur de l'été te vaincre. Que ton corps sois fort! Que le désir ne l'entrave pas! Que la colère ne le séduise pas! Cultive la joie tranquille. Considère-toi comme la moindre des créatures. Place les autres devant toi. Observe avec soin, écoute au plus près. Conserve les leçons chèrement apprises. Une maison au toit de chaume, dans un pré, à l'ombre d'un bois de pins. Une poignée de riz, une... [Lire la suite]
dimanche 5 décembre 2010

L'EVANGILE DU GITAN...Extrait

On me dit que l'esprit a soufflé sur moi, mais c'est plus une épreuve pour moi qu'autre chose. Le fardeau de l'intelligence me cause bien des soucis. Chaque mot que j'écris se poignarde en pleine poitrine. Pourquoi suis-je devenu si conscient? Pourquoi me suis-je posé tant de questions qui en retour se moquent de moi? Mon cœur porte mon âme sur son dos, mon esprit est blessé. Poète? la belle affaire! Que ne donnerais-je pour être un simple d'esprit! Je souffre tant que j'échangerais mon esprit contre un fruit d'orient. Pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 27 novembre 2010

VICTOR SEGALEN

Suis-je ici vraiment ? Suis-je parvenu si haut ? Paix grande et naïve et splendeur avant-dernière, Touchant au chaos où le Ciel qui plus n'espère Se referme et bat comme une ronde paupière. Comme le noyé affleurant l'autre surface Mon front nouveau-né vogue sur les horizons. Je pénètre et vois. Je participe aux raisons. Je tiens l'empyrée, et j'ai le Ciel pour maisons. Je jouis à plein bord. De tous mes esprits. J'irrite Mes sens élargis au-delà des sens, plus vite Que l'esprit, que l'air. Je me répands sans limites, ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 24 novembre 2010

RÛMI

... Pendant des années j'ai tourné avec les étoiles......ils entrent tous dans la danse, la danse......sans le vent du désir comment un monde pourrait-il s'ébranler...Ouvre tes lèvres: le sucre abondant est ce que je désireÔ soleil de toute beauté, sors un instant des nuagesCar ce visage rayonnant de lumière est ce que je désireJ'ai entendu dans ton ciel l'appel du tambour au fauconTel un faucon,je suis revenu car le bras du roi est ce que je désireL'amour, c'est s'envoler vers le ciel,l'amour, c'est déchirer cent voiles à chaque... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,