lundi 19 mars 2018

NULLE MORT NE PEUT

Pour Derek Walcott     Il y a tant de chênes à Atlanta qui gémissent encoreDes champs qui pleurentQui chantent aussiEt qui impriment aux capsules du coton des torsions incroyables ! C’est ce mélangeC’est cette torsionCe plus insoutenable qui habille l’envol des belles et seules images ! Que la mer mieux qu’Histoire te soit douceQu’elle te fasse mémoireQue l’archipel mieux que pays te fasse collier Que ce qui se mélangedans l’aquarelle et dans Shakespearedans les contes le théâtre et les livrest’organise le trône... [Lire la suite]

dimanche 25 décembre 2016

CATHY GARCIA

Qui savait que le gentil père noël tout de rouge et de blanc vêtu porte ainsi pour l’éternité (amen tes souliers) les couleurs d’une boisson qui a depuis contaminé le monde entier, une sorte de peste à bulles…brunes ?Oui ! Le bien-aimé père noël est né d’une publicité new-yorkaise (1931-1964), le reste appartient à l'histoire de la puissance médiatique des Etats-Unis. Bon allez, ne le dites pas aux enfants… Mais pour ma part, plutôt que de vous souhaiter donc un soi-disant traditionnel joyeux noël, j’ai envie de vous dire : ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 1 juin 2016

LES INTERROGATIONS DE STAGGER LEE...Extrait

Enfants de la cupidité, héritiers du pillage, ils touchent à la fin de leur voyage . c’est surprenant qu’ils y touchent sans s’étonner, comme s’ils étaient eux-mêmes devenus cette terre brûlée et profanée, le buffle abattu, les tribus massacrées, à l’infini la plaine vierge gorgée de sang, la famine, le silence, le regard des enfants, le meurtre maquillé en délivrance, aguichant l’oeil démocratique, et bouches de la vérité et de l’angoisse bâillonnée l’ivresse du viol dans le parfum du magnolia, le fruit de leurs entrailles haché... [Lire la suite]
dimanche 9 décembre 2012

DOUZE MILLIONS DE NOIRS...(1952)

 En l'an de grâce 1916 naissait aux Etats-Unis, de douze millions d'hommes anciennement déportés d'Afrique, rivés au sol, réduits à l'état de bêtes, un des plus grands mouvements créatifs de l'Histoire. Jamais leurs bourreaux n'auraient supposé que d'une échine aussi anatomiquement courbée pût s'élever un chant de liberté aussi droit, aussi fulgurant que celui qui devait trouver sa plus triomphale expression dans la trompette de Louis Armstrong. Ces "animaux" qu'ils croyaient domestiques - ou pour le moins domestiqués - se... [Lire la suite]
lundi 20 juillet 2009

COMMENT POUVEZ-VOUS ACHETER LE CIEL ET LA TERRE ?

"Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ? L'idée nous paraît étrange. Si nous ne possédons pas la fraîcheur de l'air et le miroitement de l'eau, comment est-ce que vous pouvez les acheter ?Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple. Chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d'insecte est sacré dans le souvenir et l’expérience de mon peuple.La sève qui coule dans les arbres transporte... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,