mardi 10 août 2010

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

ô impatience du voyage tu cherches une couleur, une brume, un regard où tu liras peut-être ce qui te pousse sur ces chemins, ce visage peut-être un jour qui t’a souri dans une gare a emporté dans la bousculade la fumée ce qu’il savait du labour odorant où tu allais sans but lisible un soir dans la lumière dorée des maisons d’argile et de paille, de vents peut-être et l’eau d’une mare où une femme se penchait pour puiser, drapée de noir, figure de la nuit brodée de rouge et de jaune, les flots boueux de l’Euphrate du fond ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 23 juin 2010

FRAGMENTS POSTHUMES...Extrait

Si j'aime la mer et tout ce qui ressemble à la mer et le plus encore quand fougueuse elle me contredit : Si je porte en moi cette joie du chercheur, cette joie qui pousse la voile vers l'inconnu, s'il y a dans ma joie une joie de navigateur : Si jamais mon allégresse s'écria : "Les côtes ont disparu — maintenant ma dernière chaîne est tombée — l'immensité sans bornes bouillonne autour de moi, bien loin de moi scintillent le temps et l'espace, allons ! en route ! Vieux cœur !" — O comment ne serais-je pas ardent de l'éternité,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 février 2010

UNE AUTRE ALTITUDE...Extrait

Là-haut, tu es. Là-haut quoiqu'il advienne,           femme-soleil d'un miracle à jamais           que rien ne sépare de la pure lumière           ni du souffle ascendant de notre amour promis         à une autre altitude. Tu es là, hors d'atteinte,           hors du monde où meurent les âmes et les corps.           Tu danses sur l'horizon que je porte en moi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 31 juillet 2009

LOUVE

Quand brûlera ta lumière      je te le dirais      dans cette nuit      ou enfin      nous serons aveugles      pour finir cette éternité      nos corps consumés      de ce qui aura été . LOUVE .
Posté par emmila à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 11 mai 2009

CLINIQUE DE LA RAISON CLOSE...Extrait

Ces pages sont des épaves, repêchées au hasard des grè­ves où les abandonnait mon impuissance. Qu'on n'y voie rien de certain, mais seule l'âme arrachée, rage et raison. Peut-être ai je voulu jadis, en faire un livre qui aurait eu l'orgueil des métaux précieux, mais il y eut examen de l'orage, et j'en restai longtemps hébété par le dégoût de faire que ne compensait pas l'appétit de jouir. Je me conten­tai de sceller dans le silence mes rares et prudentes certitu­des, sans savoir encore que je ne renoncerai pas à être saint.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 21 mars 2009

LETTRE 2

On dirait… une fleur qui s'épanouit, rose et blanche.C'est une main d'où croît un pilier de frémissante chaleur.C'est ta main qui exorcise l'imperceptible évanescence des choses.C'est une main qui bénit.Son souvenir me permet de rester un homme.Sa réalité me permet de rester ce chat immense qui fredonne avec gêne ses chants de guerre, sous le torrent de son défi silencieux.Elle me fait penser à ces bêtes enfermées dans leur cage par un jour torride, auxquelles se révèle un torrent de blancheur d'espoir qui ne permet plus aux yeux... [Lire la suite]
mardi 3 mars 2009

LA NOCE SOLITAIRE

Et si c'était ainsi, l'éternité,un chant fait de silence ? Si c'était d'un amour l'infinie patience ? Une envie douloureuse d'être la nuit, la neige, et la cantate ? Yves Heurté .
Posté par emmila à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,