lundi 20 mars 2017

JULES SUPERVIELLE...Extrait

Il vous naît un poisson qui se met à tourner Tout de suite au plus noir d'une lame profonde, Il vous naît une étoile au-dessus de la tête, Elle voudrait chanter mais ne peut faire mieux Que ses soeurs de la nuit les étoiles muettes.   Il vous naît un oiseau dans la force de l'âge, En plein vol, et cachant votre histoire en son coeur Puisqu'il n'y a que son cri d'oiseau pour la montrer. Il vole sur les bois, se choisit une branche Et s'y pose, on dirait qu'elle est comme les autres.   Où courent-ils ainsi ces... [Lire la suite]

vendredi 10 mars 2017

LA CENTAINE D'AMOUR...Extrait

Ces fleurs brusques avec des eaux et des menaces,ce pavillon pris dans les tourments de l’écume,ces rayons de miel et ces récifs incendiairessont devenus la paix de ton sang dans le mien,une couche d’étoiles et bleue comme la nuitet la simplicité sans fin de la tendresse. »   . PABLO NERUDA .
Posté par emmila à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 5 mars 2017

FEU DE VIE

Poème bleu fenêtre, Poème rouge fruit Qui s'envole du rire argenté de la lune Vers nos lèvres assoiffées d'étoiles Et de glissantes caresses infinies, Comme d'un bateau d'amour Et de rêves d'où l'on ne cesse de s'appeler. Poème attentes de jours et de nuits Qui ouvrent le miroir ailé d'un cri, Qui renaît feu d'amour, Feu de toujours, Feu de vie !   .   MOKHTAR EL AMRAOUI " Le souffle des ressacs "   .    
jeudi 16 février 2017

QUESTIONS DE POESIE

Dans ta patrie de neige, Quête muette des mots depuis toujours, jusqu'à l'ultime frontière. Viens boire à l’arc-en-ciel de la beauté Au grand passage Au lien à la terre Point de paroles vaines pour l’enfance absente des mots Natale est la lumière Silencieuse la pierre du retour Au peuple du poème. Qui se réduit à l'isolement ? Qui va vivre en exil intérieur ? Quelle étoile est la plus triste ? Natale est la lumière Désenchantée et écartelée entre rêve et néant. Qui veut franchir le grand passage ? Qui porte le chant ? Qui porte le... [Lire la suite]
mercredi 15 février 2017

IL Y A AU BOUT DU MONDE UNE PAROLE

Alerte Il y a au bout du monde  une parole Qui éclot dans la tendresse Les mots appellent les mots par delà l’océan Et répondent aux chercheurs de trésor D’étranges magiciens maîtres des formules S’emparent de la fleur ouverte des étoiles Le monde s’arrondit au cercle de tes lèvres Ton visage surgit comme l’éclair Il est temps de respirer l’orage au fond de l’auberge Il est temps d’apprivoiser les grains de la beauté Les feuilles se taisent et s’enroulent comme des parchemins Elles ont beau tirer la langue La phrase... [Lire la suite]
vendredi 10 février 2017

POEME

Il est des pensées que fait jaillir la nuit,épaves de pirogues qui ne peuvent se dégager des flots ;il est des pensées qui n’arrivent pas à se hausserjusqu’aux lèvres et qui ne sont qu’intérieures. Épaves de pirogues perdues loin des bancs de sable,qui se charrient simplement près du golfe.Devant, l’on voit une terre désertique,et derrière, l’océan infini. Ô mes pensées, quand naît la lune,et que tout ce qui se voit paraît boire les étoiles !Ô mes pensées, liées, enlacées,épaves d’une pirogue aventureuse qui n’a pas... [Lire la suite]

samedi 14 janvier 2017

LA DIAGONALE DU SILENCE...Extrait

Une mélodie de silences posés sur l’escaliercomme une vie qui passeun sourire attaché aux nuages, je cherche des allumettes Je me chercheSi longtemps que j’ai perdu le cheminJ’ai froid de toi dit-ilSon sourire éclata comme une envolée de notes légères et turquoisesSes yeux portaient l’étrangeté indicible des musiques péruviennesquand elles percutent la mémoire d’un vieil homme qui revoit courir ses vingt ansJ’ai froid de toiUne ficelle de rire à la fenêtre projette une odeur de thé indigèneJe scrute hierTe rencontrerai-je ma... [Lire la suite]
vendredi 23 décembre 2016

AHMED BEN DHIAB...Extrait ( inédit )

Laissez-moi dans l’exil voyager parmi les étoiles d’eau les gémissements de l’air laissez-moi là-bas dans le poème au cœur de l'infini à Alep l’espérance désespérée la détresse couchée sur les murs nous reviendrons ô terre et la vie enfantera ce qu'elle recèle encore de merveille dans chaque souffle qui anime l’humain lave les rêves de la rose        AHMED BEN DHIAB Inédit 2016       Oeuvre Ahmed Ben Dhiab        
jeudi 8 décembre 2016

REGARD DES ETOILES

à Jean Laugier, i.m. .Ce corps de glaise,pesant, lié au sol,tiré vers l’invincible nuit,ce corps où l’esprit veillecomme l’oiseau, dans la charpente de ténèbre,la cage d’os qu’un sang paisible éclaire,en songe une musique le saisit,l’allège et le dénoue de la terre charnelle.l’aile promise, triomphale, déploieses plumes frémissantes.Il se retourneet la rosée l’aspire.Les yeux fermés,rêvons que dans le froids’élève librement notre corps de lumière.Et le voici alors dissous dans la lumière,dépossédé du sanget du grand livre intime que... [Lire la suite]
samedi 26 novembre 2016

ODE

Toi et moi           les bras tendus           à hauteur de l’azur                       avec la folle envie d’accoter nos regards                       au royaume des étoiles.Nos oreilles collées au... [Lire la suite]