lundi 2 juin 2014

MAYA ANGELOU...Extrait

Nous, étrangers du courage,Exilés du plaisir,Sommes recroquevillés dans nos coquilles de solitudeJusqu’à ce que l’amour quitte les hauteurs de son temple sacréEt se révèle à nousNous libère et fait entrer dans la vie.L’amour arriveEt dans son cortège viennent des extasesDe vieux souvenirs de plaisirD’anciennes histoires de souffrance.Pourtant, si nous sommes audacieux,L’amour fait tomber les chaînes de la peurDe nos âmes.Nous sommes sevrés de notre manque de hardiesseDans l’afflux lumineux de l’amourNous osons être bravesEt soudain... [Lire la suite]

mardi 20 mai 2014

BRISURE II

Quel mot pur, essentiel, total Dense, inoubliable te dire ?   Un bruit confus s’élève dans mon cœur, Comme une sourde angoisse, Et se remue, enfant redoutable d’un sentiment amer   Il se crée une inexplicable musique, Combien dure, étrange et lente, Inconnue : Coups sourds frappés du lourd marteau de la mémoire, Appels funèbres d’un avenir semé d’orages solitaires, Au seuil du temps.   Solitude, Complainte grise et froide, Maîtresse déjà tes cheveux impalpable comme la vie Couvriront mon... [Lire la suite]
jeudi 6 février 2014

POUR HABITER...Extrait

Frères mes taciturnes au visage de foin coupé Qui dira le bocage de vos tristesses à l'avant de vos mains Et votre mal de joncs des marais Vos yeux qui s'en vont avec les trains et les navires Vos yeux dans toutes les serrures des forêts Et la glaise de vos coeurs Vous pleurez en traversant les villes Quand la mer dételle ses chevaux Vous portez à bout de bras les hauts visages de la pluie Et les arbres se couchent dans vos voix Quand vos mains tombent en chantant le long du ciel Comme des oiseaux tués par l'orage   .  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 27 janvier 2014

LES PORTES DE L'EXIL S'OUVRENT A BLAGNAC

A Zouheir   Qu’est-ce qu’un aéroport     Sinon une fourmilière     de sueurs humaines adossées     Sur des latitudes incertaines     Homme que voici     Chargé de valises     de confiseries déconfites     de caprices démodés     Tu possèdes un visage     Soumis aux simagrées     du miroir     Peux-tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 14 octobre 2013

SERGE VENTURINI

KROOH, KROOH, KROOH*— Avec le doudouk j’entends l’appel du Massis. Mon cœur respire à son immémorial cri. J’écoute vibrer son souffle dans l’invisible. — Pierre de ma parole ricochète sur l’Ararat ! — Dans l’écho elle se répercute. Très haut. Dans l’air. Or au levant les oiseaux l’emportent sur leurs ailes. — Une odeur de printemps inonde toute la grande plaine. Une forte pluie vient à tomber violente queue d’orage. Le vent qui se lève nettoie l’atmosphère fumante. — L’espace s’ouvre d’éclairs. De clarté. — Puis le noir.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 21 septembre 2013

EXILEE

Elle installait l'Andalousieavec des gestes lentsdans un petit pré revêchecerné de murettes de pierrepar tous les chemins de la terreappel du sol familier« si jamais je t'oubliaisque ma droite se dessècheque ma bouche soit scelléecomme un ruisseau pris de gelsi je perds le souvenirde mes défunts nourriciers »elle livrait les emblèmesdes divinités domestiquesentre les arbres amaigrisaux rayons de miel du couchant   .   PIERRE ETIENNE   .        
Posté par emmila à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 8 septembre 2013

AGNES SCHNELL

La nuit atteint un lieu différent quelque chose comme un exil crispé parfois en nos poings tout paraît doublé d’odeurs palpables de touchers veloutés de la légèreté des ailes tout semble précaire et creux. On sait que l’on rêve et que l’on devra se réveiller.   .   AGNES SCHNELL   .                    
Posté par emmila à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 23 août 2013

BRUINE / GARUA

J’ai migré vers la Terre enveloppée de silence Écrite sur un reflet, sentier vers la parole J’apportais ma voix fertile, mon offrande sans épines Et une paix de bruine au fond des yeux J’ai trouvé un abri de marécages et piquants Un Pouvoir qui calcine le sang des enfants, J’ai vu des hommes tels des loups, j’ai vu des loups angelisés Et un déluge saumâtre de rêveries moribondes À chaque jour, encore des êtres brisés et déchirés On les taille, on les arrache, on les éclate, on les tue Alors que Goya et Beethoven et Balzac Affirment... [Lire la suite]
jeudi 25 juillet 2013

PARTIR

Nous partons pour nous éloigner du lieu qui nous a vunaitre et voir l'autre versant du matin. Nous partons à larecherche de nos naissances improbables. Pourcompléter nos alphabets. Pour charger l’adieu depromesses. Pour aller aussi loin que l’horizon, déchirantnos destins, éparpillant leurs pages avant de tomber,quelquefois , sur notre propre histoire dans d’autreslivres.Nous partons vers des destinées inconnues. Pour redireà ceux que nous avons croisés que nous reviendrons etque nous referons connaissance. Nous partons pourapprendre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 21 juillet 2013

L'EMIGRE

Ommi Yêma Ya Mima !* Le bateau m’emporte,Loin de tes yeux enflammés.La mer me balance,Loin de tes bras qui tremblent.Ommi Yêma Ya Mima !Ils m’ont fouillé,Jusque dans mes plus petits souvenirs.Ils me poursuivent,Jusque dans mes lunes les plus émiettées.Ommi Yêma Ya Mima !Ils m’ont ligoté dans leurs citadelles de l’oubli.Ommi Yêma Ya Mima !Mes appels qu’ils matraquent,Dans les asiles de leurs rues.Mon âge sans repères,Les cages de mes nuits sans étoiles.Ommi Yêma Ya Mima !Ton sourire bleu qui m’obsède,Qui me précède dans mes cris.Leurs... [Lire la suite]