dimanche 5 mars 2023

PATRICK CHEMIN....Extrait

Je glisse un mot d'amour Sous la porte du monde Avec la fureur furtive du rêveur L'exigence invisible de la paix Il se peut que jamais personne n'ouvre cette porte Mais j'aurai donné un peu de mon temps Et nous aurons donné un peu de lumière de nos vies Pour restreindre l'obscurité La pierre enrichie de la violence Avec l'espoir peut être qu'un jour Qu'un nouveau monde reste à naître... . . . . . PATRICK CHEMIN . . . . .

lundi 27 février 2023

PHILIPPE FORCIOLI...Extrait

Bonjour, . je t'écris parce que c'est matin, parce que c'est printemps qui vient, parce que c'est du vent dans mes veines et grande chance d'être vivant ; je t'écris parce que c'est tout vert, parce que c'est tout ouvert, parce que c'est tout blanc. je t'écris parce que la nudité et l'émerveillement ont eu raison des ténèbres et des calculs, je t'écris parce qu'un monde nouveau étire longuement ses bras blancs, parce que des signes apparaissent, parce que voici des amis qui se redressent et se regardent, et se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 17 février 2023

ELISA KA...Extrait

Aux chasseurs d'éternel qui nous plombent les ailes, En rusant de leurs mots pour tenter de nous rendre aveugles au fragile de nos tours de sable et sourds au blessé des silences qui ont fini par nous trouer l'âme, Dans le vertige de nos rêves, ces ailes à la peau nue qui nous portaient si haut, et qu'ils ont mutilées à coups de certitudes, À tous ces faux passeurs d'étoiles, je dirai que nous sommes aussi ce que nous avons failli être. . . . . . ELISA KA . . . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 17 février 2023

JEAN ROGER CAUSSIMON

J’ai rayé de mon vocabulaire Trois mots qui me faisaient la loi : « Autrefois » , « Jadis » et « Naguère » Trois mots assez jolis, ma foi Mais qui vous tirent en arrière Et font que l’on parle de soi . Comme un-qui-raconte-sa-guerre Encore pour la « énième fois »… « Autrefois » , « Jadis » et « Naguère » Que l’encre me brûle les doigts Que le cœur me tombe en poussière Si jamais je les réemploie ! . Le présent plus ou moins aimable Nous vient, c’est déjà le passé Comment garder l’insaisissable ? Cela,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 2 février 2023

L'ART DE LA FOUDRE

Apostropher le monde - un seul souffle suffit. M’onde ? En exciser le moi pour en délivrer l'onde. Là toute l'alchimie - la langue des oiseaux - d'un simple coup de plume. Alors réaliser ce que parler veut dire : apprivoiser la foudre. Conjuguer sa violence à la lenteur des choses, le silence des pierres, la dormition des chairs, l’immense gestation qui donne l'être à l'être au sein de la parole, fulguration qui dure. Foudre. Tout d'abord l'approcher dans son nid de fureur, sans défi, sans attente, aussi nu qu'elle est nue.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 23 janvier 2023

LES MILLE VISAGES D'UNE SEULE VIE (1)

  Nous portons à l’intérieur une infinité de visages. Selon l’âge, selon le décor, selon un des rôles de l’amour. Que ce soit dans le pli de l’âme, que ce soit en extérieur. Hommes et femmes tendus sur la même toile du peintre. Représentés et changeants. Le visage est une pierre. Le visage est un arbre ou la tension d’un paysage. La parole de l’amour est crue, elle emporte les digues. La rivière revient dans son lit mais les amoureux sont changés. La jeune femme se tient dans un jardin, au printemps, elle est entourée par la... [Lire la suite]

dimanche 22 janvier 2023

DANIELE MAOUDJ...Extrait

Sous un ciel las de porter tant de chagrin Le soleil absent prend congé Et fait escale Au lointain de contrées Où un possible à vivre farde les utopies Dans l'attente de jours tremblés de tendresse Les montagnes glacées abritent Les pétales secrètes d'amour évanouies Dans le lit des vallées de nuit Le frisson des étoiles en habit de fête Célèbre les fiançailles de la vie . . . . . DANIELE MAOUDJ Le 21 janvier 2023 . . . . Bavedda .
Posté par emmila à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 12 janvier 2023

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Toi tu sais, de quel saisissement le poète est convoqué pour faire de son corps la manifestation brûlante de son chant, que les mots ne sont ni des habits de postures ni un stérile conciliable avec l'accoutumance quand il s'agit de les tremper dans l'encre du sang. Il est visage de toutes les blessures, la rage des tendresses accrues dans un indomptable accommodement, le fruit purgé à l'éclat des désastres, le lit des cris étouffés, l'irrémédiable rivière de l'amour. Tu sais le regarder dans les yeux quand il vacille dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 12 janvier 2023

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Au bout des chemins sans lendemain, avec ton sourire pour agrandir la mer d'où je ne reviendrai plus, ni ne parlerai aux ombres du jour où j'ai cru au miracle le long du convoi des cris. Je maquille la nuit avec les rires qu'on a jetés aux bêtes, qui ont fait l'amour à des mendiants de lunes, des bars en enfilade où dansent les derniers poètes de l'amour floué. Les gouffres dont ont fabrique les étoffes seront la voix de mes nerfs, la muse d'un exil absolu au seuil accablé des fantasmes. Le fou qui regarde passer... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 8 janvier 2023

QUI SUIS-JE ?

A la question de Jacques Chancel: "Vous n'êtes pas de ces philosophes qui pensent que philosopher justement, c'est apprendre à mourir", Vladimir Jankelevitch répondait: " Ah non! absolument pas! tout d'abord, je crois avoir consacré beaucoup de temps à dire que le mot "apprendre" n'a ici aucun sens. On apprend une chose que l'on peut réitérer et que l'on fait de mieux en mieux. Un pianiste, par exemple, apprend à jouer la Sonate en si mineur de Liszt. Il la travaille, il la répète, c'est un apprentissage avec un progrès quotidien.... [Lire la suite]