mardi 10 mars 2020

PRIERE A L'INCONNU

Voilà que je me surprends à t’adresser la parole,Mon Dieu, moi qui ne sais encore si tu existesEt ne comprends pas la langue de tes églises chuchotantes.Je regarde les autels, la voûte de ta maison,Comme qui dit simplement:Voilà du bois, de la pierre,Voilà des colonnes romanes.Il manque le nez à ce saint. Et au-dedans comme au-dehors, il y a la détresse humaine.Je baisse les yeux sans pouvoir m’agenouiller pendant la messe,Comme si je laissais passer l’orage au-dessus de ma tête.Et je ne puis m’empêcher de penser à autre chose.Hélas!... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 20 janvier 2020

PATRICK ASPE...Extrait

J'ai lancé l'espace dans le grand ciel du temps qui va, nuages, arbres arborés de ta lumière, à la lisière de ton chemin, mains dans nos mains, à travers les siècles des pierres, des pistes et des instincts, ventres des femmes, sources créations, pulsions, gémissements, floraisons... Et les images en suspension - les encres, les coups de crayon, les calques, et la passion, même les poussières font de la mémoire un univers qui gagne le coeur - compte à rebours -  je prends sur moi, la lune brève, les lèvres... [Lire la suite]
dimanche 19 janvier 2020

LES MOTS NOUS MANQUENT...Extrait

Pour Alexo...     Devant l’énigmatique beauté qui noussubmerge et nous dépasse. Devant toute ivresse qui rêve l’infini etdevant l’infini que l’on devine entre les herbesou les étoiles, les gestes courbes de l’amour, les mots nous manquent. Devant la crue et l’incendie, la peur du vide,l’effroi, le plaisir qui geint ou la douleur quihurle, devant le temps qui nous tourmente, les mots nous manquent. Ils nous manquent devant le cercueil desêtres aimés, l’irréversible que l’on s’épuise àvouloir corriger pourtant et le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 7 novembre 2018

ZOHRA MRIMI...Extrait

Terre sauvageterre désordre pour les femmeslieu d'épouvante pour les fleurselles naissent et meurent sèchesJ'allais, désir dans le creux de mes mains, répandre à la fontaine un vœuLe temps récupère l'infini, les secrets et la viequ'est ce qu'une vie au milieu de l'infini ?Elle est si volontaireil lui confie l'ennui d'un sommeil centenaireelle est si solennelle dans sa solitude, si belle qu'elle bouleverse l'étoileElles rejoignent le point existentielEn bas tout est dit   .     ZOHRA MRIMI     . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 23 septembre 2017

LES PHARES

Rubens, fleuve d'oubli, jardin de la paresse, Oreiller de chair fraîche où l'on ne peut aimer, Mais où la vie afflue et s'agite sans cesse, Comme l'air dans le ciel et la mer dans la mer ; Léonard de Vinci, miroir profond et sombre, Où des anges charmants, avec un doux souris Tout chargé de mystère, apparaissent à l'ombre Des glaciers et des pins qui ferment leur pays ; Rembrandt, triste hôpital tout rempli de murmures, Et d'un grand crucifix décoré seulement, Où la prière en pleurs s'exhale des ordures, Et d'un rayon d'hiver... [Lire la suite]
samedi 6 mai 2017

MON DERNIER CORPS - CAHIERS GRECS ...Extrait

Merci Marie-Paule et Raymond Farina   .   On t’a commandée jeune solide responsable telle que ta chair ne prenne en rien exemple sur notre chair à nous. Interdiction ciselée de tout changement, toute déformation protégée comme ne le fut par aucun Art notre floraison à nous, notre force. L’une de tes mains est placée telle un peigne dans tes cheveux épars, tandis que l’autre semble avoir choisi seule son rôle : caresse posée sur le ventre de la fécondité interdite - la pierre elle-même ne renonce pas à la... [Lire la suite]