mardi 16 avril 2019

LARMES DE PHARAONS

  En dépit de l'embrasement du coeur de Paris, je pense à tous ces compagnons du Devoir qui vont avoir un travail digne de leur savoir-faire pendant quelques années pour restaurer ce chef-d'oeuvre qui retrouvera une seconde jeunesse, pas virginale mais sûrement aussi belle qu'avant. D'ailleurs le sieur Pinaud vient de faire don de 100 millions à la nation, ses amis vont suivre et ça ne gêne personne qu'il n'y ait jamais de pognon pour sortir les pauvres de la misère, pour soigner ceux qui ne le peuvent... Une cathédrale vaut... [Lire la suite]

dimanche 2 juillet 2017

DE VEILLE ET DE SOMMEIL...Extrait

... La terre comme chose - l’homme comme propriétaire de cette chose  -, l’utilisation de la Terre et de toutes les créatures comme exercice du droit absolu de propriété. L’établissement de territoires, l’exploitation de la terre, la déportation et l’utilisation des peuples   - des êtres doués ou non de parole - découlent de cette croyance délictueuse : à savoir que la vie est une chose   - au lieu d’un souffle et d’un songe -, et que la propriété (sur ce souffle et ce songe) est un droit. ... [Lire la suite]
vendredi 29 novembre 2013

LES DROITS INHUMAINS

Les hommes naissent grégaires et divisés en classes. L’instinct grégaire doit être encouragé et stimulé pour maintenir l’équilibre de la société. Tous les hommes doivent être encouragés à cultiver l’hystérie et la xénophobie pour maintenir la structure grégaire de la société et la cohésion des classes, des nations et des genres, qui seuls peuvent assurer un développement équilibré de la société humaine. Les hommes ont ainsi le droit d’être: -trompés -frappés -tués -persécutés -empoisonnés -exploités -poussés les uns contre les autres... [Lire la suite]
mercredi 22 décembre 2010

PARTAGE DES BIENS

.... Voleurs de continents surveillez le butin mais attention nous gardons le reste tout le reste l'étoile du berger la chanson du passant la ruelle et le silence tous les abécédaires tous les lits de la sieste et la page imprimée et le dahlia fleuri les portraits en guitare le vent chargé d'épines où se préparent les roses la source sous le pré une aile afin d'éparpiller
.toute l'eau des vitres pour cette mémoire de sable la nue géographie nos forêts où se perdront vos commandements et la place publique... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,