mercredi 10 octobre 2018

OISEAUX

Les yeux partis du front des aveugles deviennent des oiseaux. – Les petits oiseaux, passe encore ! allez-vous dire, mais les grands ?…Les grands oiseaux, ne voyez en eux que des yeux exorbitamment épars depuis des temps immémoriaux.Quelle force au surplus pourrait empêcher les yeux de grandir, une fois dans le libre azur ?Roitelet : œil de poupon !Mésange : œil de fillette !Fauvette : œil de garçon !Bengali : œil d’infante !Pinson : œil de page !Linotte : œil de bohémienne !Moineau : œil de gavroche !Alouette : œil de pâtre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

samedi 7 mai 2016

UNE HISTOIRE DE BLEU...Extrait

L'amour, dis-tu, ce sont des mots. Tu fais des phrases: tu mourras en faisant des phrases.Tu parles comme tu respires. Tu fabriques des paroles avec l'air même que tu respires. Mais tu voudrais savoir pourquoi. Quels chemins suit la langue de la pensée jusqu'à la voix ? Les noms les plus chers ne sont- ils dans la tête qu'une substance chimique ? La phrase une électricité ? Qui donc y mélange ces pigments qui te font le bleu entre toutes les couleurs ? As- tu des bords de mer, des villes énormes et des montagnes derrière les yeux ?... [Lire la suite]
samedi 13 février 2016

ELLE AVAIT PRIS...

Elle avait pris dans son armoire à seinsUne paire de seins du dimancheUne paire de mains à faire l'amourLui avait changé de têteIl avait pris dans sa garde-têtesSa tête des beaux joursEt ensemble ils prirent dans une autre armoireUn chemin bordé d'arbres et odorant et parfuméPuis ils vécurent le plus beau jour de leur vieQu'ils avaient été chercher dans le tiroir des jours   .   JULOS BEAUCARNE   .   Oeuvre Raul Canestro  
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 octobre 2012

SUR LES PAS DE GALA JE LA SUIS

Comme pour me surprendre Elle n’aimait sourire Qu’entre un rêve et un autre Rappelant à chaque pas L'énigme Gala Dans les déserts de Salvatore Je passais mon temps A ramasser les mille fleurs Qui tombaient de son corps A lécher ses parfumées odeurs Qui calmaient mes ardeurs Recréant les élans du partir Et le désir jamais loin De l’empreinte de ses pas juvéniles Combien de fois nous sommes séparés Combien de fois nous nous sommes retrouvés De tableau en panorama D’une couleur à une ombre D’une route à un chemin de fortune Nous avons... [Lire la suite]
dimanche 30 août 2009

CRISTAL BLEU COMME LES BLES

Les belle fenêtres ouvertes et ferméesSuspendues aux lèvres du jourLes belle fenêtres en chemiseLes belles fenêtres aux cheveux de feu dans la nuit noireLes belles fenêtres de cris d'alarme et de baisersAu dessus de moi au dessous de moi derrière moi il y en a moins qu'en moiOù elles ne font qu'un seul cristal bleu comme les blésun diamant divisible en autant de diamants qu'il en faudrait pour se baigner à tous les bengalisEt les saisons qui ne sont pas quatre mais quinze ou seizeEn moi parmi lesquelles celle où le métal fleuritCelle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,