jeudi 21 juin 2018

JOURNAL DES ARBRES

Prends-moi dans tes bras comme si nous étions le sentiment des vierges tout en haut de cette colline du pardon. Où nous allions dans la vérité simple de l’amour consenti. Le dos contre l’arbre, échangeons un baiser dans cette langue native. Je comprends ton dialecte de femme. L’attente est subtile. Il ne faut rien brusquer. Si tu le veux, je vais explorer la nuance et les creux. Si tu le désires je serai ce jeune homme florentin avec la timidité de celui qui débute dans cette grande maison moirée du sentiment et des aveux. Et si... [Lire la suite]

mardi 5 juin 2018

CONGO

Oho ! Congo oho ! Pour rythmer ton nom grand sur les eaux sur les fleuves sur toute mémoireQue j'émeuve la voix des kôras Koyaté ! L'encre du scribe est sans mémoire. Oho ! Congo couchée dans ton lit de forêts, reine sur l'Afrique domptéeQue les phallus des monts portent haut ton pavillonCar tu es femme par ma tête par ma langue, car tu es femme par mon ventreMère de toutes choses qui ont narines, des crocodiles des hippopotamesLamantins iguanes poissons oiseaux, mère des crues nourrice des moissons.Femme grande ! Eau tant ouverte à... [Lire la suite]
lundi 18 décembre 2017

UNE FEMME M'ATTEND

C'est moi, femme, je vois mon chemin ; Je suis austère, âpre, immense, inébranlable, mais je t'aime ;Allons, je ne te blesse pas plus qu'il ne te faut, Je verse l'essence qui engendrera des garçons et des filles dignes de ces Etats-Unis ; j'y vais d'un muscle rude et attentionné,Et je m'enlace bien efficacement, et je n'écoute nulles supplications, Et je ne puis me retirer avant d'avoir déposé ce qui s'est accumulé si longuement en moi, A travers toi je lâche les fleuves endigués de mon être,En toi je dépose un millier... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 19 octobre 2017

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Tels des naufragés de haute mer certains souvenirs s'arrachent à l'oubli par vagues folles aux crocs d'écume, gueules hurlantes d'incendie Longtemps après, je les retrouve parmi les coquillages sur le sable brûlé, paroles exténuées, paroles nues -- lavées de tout. Un chant de femme très doux, la lyre d'une ancienne muse, le vent peut-être...     .   ANNE MARGUERITE MILLELIRI   .        
mardi 17 octobre 2017

LE RÊVE ( LA DORMEUSE )

Merci à Marie-Paule et Raymond Farina . De nouveau la guerre. Il y a ici un tel cafard, une angoisse générale qui vient de tout ce qui se dit et répète sur la prochaine occupation de Nice que j’en suis très affecté par contagion et mon travail est particulièrement difficile. Heureusement je viens de finir presque un tableau commencé il y a un an et que j’ai mené à l’aventure — en somme chacun de mes tableaux est une aventure. D’abord très réaliste, une belle brune dormant sur ma table de marbre au milieu de fruits, est devenue un... [Lire la suite]
lundi 25 septembre 2017

MER / MARE

Je marche sur mes eaux de femme.Je t’expliquerai qu’il y a une mer saléeet une mer pleine d’amour.La ligne de démarcation a été ma poésie.Avec elle j’ai divisé les mystères de la meret mon propre mystère.Cependant j’ai compris que dans les petites choses,comme ma modeste maternité,il existe des mers infinies.Où s’alternent seiches et larmes,des choses jamais vues et grandeur de Dieu.Et j’ai compris que la poésie est inutile.Comme la beauté de la mer,si on ne pense pas à qui l’a crééequi est un grand mystère.    .   ... [Lire la suite]

lundi 25 septembre 2017

FEMME

FemmeAu désert nu des précipices,Déroule les vieilles sagessesEt cours, cours à la mesure de tes cicatricesAvant toute victoire il te faudracourirAvant de te poser sur une feuille d'angedans la neige et le vent sur des plages orangesBras ouverts, comme des ailes dans un éclair d'oiseaux pressésà la lune au silence des pluiesSur les canaux de feu où danse un peuplierSur un ciel bleu comme un dieu de bohème.Aime, cours, de toute ta chair, de toute ton âme,FemmeAu plus secret des roses, aux empreintes barbares,emperlée des sortilèges... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 7 septembre 2017

SI DIEU ETAIT UNE FEMME

" Et si Dieu était une femme? demande Juan Gelman sans se troubler le moins du monde. Ah ça, si Dieu était une femme il se pourrait que les agnostiques et les athées nous n'eussions pas dit non avec la tête et dit oui avec nos tripes.Peut être eussions nous approché de sa divine nudité pour baiser ses pieds, point fait de bronze, son pubis point fait de pierre, ses seins point fait de marbre et ses lévres point faites de plâtre. Si Dieu était une femme elle ne s'installerait pas lointaine, au royaume des... [Lire la suite]
mardi 29 août 2017

LES MANUSCRITS DE QANA...Extrait

Il était une fois, une seule, où l’homme à l’amour de la femme répondit avec honneur. Il a été une fois, une seule, où la femme eu égard de l’homme qui l’aimait. Il a été cette fois, unique, où la femme et l’homme se comprirent dans l’instant du monde où la plume s’envole, portée par la brise. Cette unique fois où un homme et une femme portèrent aux yeux du monde le fruit de leur passion fût saluée par une grande fête. L’unique étoile du nord brilla seule dans l’infini cosmos pour saluer la naissance de l’enfant prodigue, un certain... [Lire la suite]
lundi 28 août 2017

UN BRASIER DE MOTS...Extrait

Je cherche la route vers un poème. Auriez-vous rencontré pour m'aider une chose poétique, une jacinthe perdue dans août, une jeune fille belle et nue endormie dans la source. Donnez-moi quelque chose qui m'emmène, si votre sein est beau, ouvrez votre corsage ou laissez-moi le déchirer, afin que je chante tout cela avec tout le lyrisme qui convient. Et j'en profiterai pour avoir de la joie en en baisant la pointe et pourquoi n'aller point tout au long de la peau jusqu'à faire l'amour. Faisons l'amour donc, faisons le poème de faire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,