mardi 10 avril 2018

L'ESPRIT

 Merci Adélita mia...   L’Esprit, qui sur les mondes veille,Allume au gouvernail l’amour.Dans la nuit, mon âme appareilleÀ ta rencontre, astre du jour. À l’abîme répond l’abîme ;Et, par les lumineux sillons,Elle répand son chant sublimeEntre les constellations. L’Amour la guide avec sa flammeAu sein du firmament qui luit ;Il s’est entrevu dans cette âme,Elle a connu sa flamme en lui !   .     VIATCHESLAV IVANOVTraduction de J. Chuzewille dans l'Anthologie des poètes russes     . ... [Lire la suite]

mercredi 6 décembre 2017

JOXE ARREGI...Extrait

Qu’est-ce donc la foi si ce n’est l’assurance qui te permet de fouler le sol comme terre sacrée et de faire un pas vers ton frère? Je parle de la foi, non des croyances. Je parle de la foi, non des religions.Lorsque je dis foi, je me réfère à cette petite flamme qui scintille sans cesse dans tous les cœurs, dans le tien également, bien que parfois tu sentes qu’elle est éteinte. C’est le même feu qui brûle dans le cœur de la Terre et des étoiles, des atomes et des galaxies. C’est la flamme de la Vie, et la flamme de la Vie est le Cœur... [Lire la suite]
samedi 3 juin 2017

OCCITANIE...Extrait

Chaque foisje me hisse hors des fersjusqu'à ton frontpour le meilleuret pour le pireje lie mes lèvres à tes lèvresdans un espace de chaleur animalechaque matinj'apprends pas ta boucheles nouvelles fraīches de la vieet puis je descendsdans la rue où respirent les hommessoleils inachevésje me frotte à leurs rides muettesà leurs paumes ronces et rosesà leurs joies d'enfants à leurs cruautés énigmatiquesTu es dans mon ombretu brûles dans mon regardtu sépares la paille et le grainje leur montre le chemind'ailes et d'étoiles possiblecent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
dimanche 29 janvier 2017

JE SUIS NE A OLYMPIE

J'ai fait mes premiers pas sur la poussière millénaire sous l'ombre grandiose des ruines sacrées. J'ai joué dans le stade antique, sur la terre foulée par les dieux et les héros. J'ai entendu les pierres raconter au vent les mythes et les légendes. Sous la lumière pâle et reposante du soleil couchant ou dans l'éclat du soleil de l'été, Mes yeux innocents considéraient comme naturelle la beauté indicible des statues et des monuments. Naturel comme le mouvement de la mer et l'odeur des pins. L'Hermès de Praxitèle. La Victoire de... [Lire la suite]
vendredi 23 septembre 2016

N'ÊTRE...Extrait

Merci Thami ―« Je l’aurais achevé de sitôt, n’était cette flamme qui m’a pris en otage, bien avant l’adhérence, que j’ai couvée intimement, contre vents et marées, allant d’attisement en attisement ; n’était cet amour qui me coiffe d’auréoles, m’entoure de colliers d’écume flamboyante, rassure la raison de persister à me réveiller chaque matin, et, avec beaucoup de peine, rassembler mes membres disloqués, tant le marasme ambiant entrepose : un oeil par-ci une hanche par là et les pieds en tête-bêche dévoyés n’était cette tendresse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 18 janvier 2016

LA FLAMME D'UNE CHANDELLE...Extrait

La poésie est un émerveillement, très exactement au niveau de la parole, dans la parole, par la parole. Le problème du poète est donc d’exprimer du réel avec de l’irréel. Il vit, comme nous l’indiquions dans notre avant-propos, dans le clair-obscur de son être, tour à tour apportant au réel une lueur ou une pénombre et chaque fois donnant à son expression une nuance inattendue ... Et quand la sur-flamme reprenait existence, vois, mon enfant, me disait la grand-mère, ce sont les oiseaux du feu. Alors, moi-même rêvant toujours plus... [Lire la suite]
samedi 20 décembre 2014

L'ARBRE, LA LAMPE

"L'arbre vieillit dans l'arbre, c'est l'été.L'oiseau franchit le chant de l'oiseau et s'évade.Le rouge de la robe illumine et disperseLoin, au ciel, le charroi de l'antique douleur. .O fragile pays.Comme la flamme d'une lampe que l'on porte.Proche étant le sommeil dans la sève du monde.Simple le battement de l'âme partagée.Toi aussi tu aimes l'instant où la lumière des lampesSe décolore et rêve dans le jour.Tu sais que c'est l'obscur de ton cœur qui guérit,La barque qui rejoint le rivage et tombe."     YVES BONNEFOY ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 18 janvier 2011

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

Laisse venir à toi ce qui n’a pas de nom : ce qui est racine et n’a pas atteint l’air : le flux de l’obscur qui monte en houles : le vagissement brutal de ce qui gît et s’acharne vers le haut : où à son tour il sera dissout dans l’ultime forme des formes : racine inverse : la flamme. . JOSE ANGEL VALENTE .
Posté par emmila à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,