jeudi 2 août 2018

J'ETAIS UNE FLEUR DANS TON REGARD...Extrait

  ../.. Nous nous sommes dévêtus des bourrasques anciennes qui coiffaient le petit chemin Saint-Georges que nous empruntions pour nous rendre à l’école. Nos pas d’écoliers ressemblaient à  une farandole et nos craintes de la maîtresse se déboutonnaient sur ce parcours. Petit chemin bordé d’arbres et d’herbes fraîches, nos cartables sur le dos et nos mains liées à nos sourires complices. Toi, soleil ébouriffé de lumière, tu réchauffais le goudron encore humide de la nuit nonchalante qui l’avait bercée.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

mardi 5 septembre 2017

ENTRE LA PIERRE ET LA FLEUR

Au lever du jour, nous nous éveillons pierres.  Rien, sinon la lumière. Il n'y a rien sinon la lumière contre la lumière.   La Terre : paume d'une main de pierre.   L'eau silencieuse dans sa tombe calcaire.  L'eau encerclée, humble langue humide qui ne dit rien.  La terre élève une vapeur. Des oiseaux sombrent volent, boue ailée.  L'horizon : tous ces nuages dévastés.  Une plaine énorme, sans rides.  L'Henequen, indice vert, divise les espaces terrestres. Le ciel déjà sans lisières. ... [Lire la suite]
dimanche 6 août 2017

PARLEZ, VOUS AVEZ TROIS MINUTES / HABLEN, TIENEN TRES MINUTOS

M’en revenant de promenade où j’ai cueilli une petite fleur pour te tenir entre mes doigts l’espace d’un instant et bu une bouteille de beaujolais pour descendre dans le puits où dansait un ours-lune, dans la pénombre blonde de la lampe j’accroche ma peau et je sais que je serai tout seul dans la ville la plus peuplée du monde. Pardonne-moi l’hystérie de cet inventaire, entre rat qui se débine et plaintive morphine, mais il fait froid, la pluie tombe sur ma tasse de café, et sur chaque demi-lune l’humidité lustre ses pattelettes... [Lire la suite]
mercredi 13 juillet 2016

LES PLAISIRS INTERDITS...Extrait

Si pour certains, la vie, c'est marcher les pieds nus sur des éclats de verre ; pour les autres, la vie, c'est regarder le soleil en face.    La plage compte les jours et les heures pour chaque enfant qui meurt. Une fleur s'ouvre, une tour s'effondre.    Rien n'a changé. J'ai tendu le bras, pas de pluie. Marché sur du verre, pas de soleil. Regardé la lune, pas de plage.    Qu'importe. Ton destin, c'est de voir des tours que l'on élève, des boutons de fleur, des enfants qui meurent; à... [Lire la suite]
lundi 27 juin 2016

SPHERE...Extrait

J'ai logé dans le merle. Je crois savoir comment Le merle se réveille et comment il veut dire La lumière, du noir encore, quelques couleurs, Leurs jeux lourds à travers Ce rouge qu'il se voit. J'ai fait leur verticale Avec les blés. Avec l'étang j'ai tâtonné Vers le sommeil toujours tout proche. J'ai vécu dans la fleur. J'y ai vu le soleil Venir s'occuper d'elle Et l'inciter longtemps A tenter ses frontières. J'ai vécu dans des fruits Qui rêvaient de durer. J'ai vécu dans des yeux Qui pensaient à sourire.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 31 août 2014

LE MANUEL D'EMMANUEL

  .   J’ai feuilleté le manuel d’Emmanuel J’y ai trouvé des perles à la pelle Du genre « la fleur est belle » Mine de rien c’est une proposition essentielle La fleur est belle C’est tout sauf anecdotique C’est pour ainsi dire un jugement esthétique Un jugement de goût, un jugement sur le beau Il n’a pas le vrai, ni le bien pour objets… mais le beau Qu’est-ce que je dis quand je dis que la fleur est belle ? Pas la fleur en général mais cette fleur particulière Je la regarde, je la contemple et j’obtempère En déclarant :... [Lire la suite]

mardi 2 juillet 2013

FLEUR DE REFUS / FLOR DE RECHAZO...Extrait

  Je reviens au jardin de l’enfance Au sexe des fleurs À leurs cavités leurs filaments Aux secrets du dedans que nous avons exploré La persécution d’une lune trop pleine assiégeait nos pas Dans la corolle abrupte de la fleur démesuré l’œil capte le vertige Je reviens à la fleur impudique À son clignement de papillon Au sucre liquide de son sépale À son cadavre de tulle de danseuse épuisée Je reviens au rut de la fleur Au frémissement de la guêpe Au venin qu’elle injecte dans le verrou de mon sang   .   ... [Lire la suite]
vendredi 7 septembre 2012

LA TERRE ARRÊTEE...Extrait

Cette fleur qui multiplie les évidencesemprunte à l'eau son nomà la mer son corps lent;le temps rejettera des mots sur le rivageet le silence des décombresbien plus beau qu'un enfant qui meurt Il y a je le sais cette fleur et la terretes yeux comme une phrase d'où partent les naviresla mémoire s'endort dans les greniers liquidescar cette fleur et le poèteont une même histoire de violente écriturepreuve que la pensée n'est pas ce que l'on ditmais sur la plaine un exact incendie . NADIA... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 14 mai 2010

UN TROU DANS LE CIEL

 La force a renoncé à la force    L'intelligence à l'intelligenceLe vent est venu se coucher Au pied d'une fleur.LUC  BOUSSARD.
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 13 mai 2010

EXODE

Fleur tu t'étonnesDe tant d'attaches à la tigeTes appels à la lumière du cielRosées et goutte de sangdans le miroir de l'étanggrandir est un voyagetout comme fleurirau terme des flétrissures.GARY  AUGUSTIN .
Posté par emmila à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,