lundi 25 février 2019

ADRESSE

En-deçà et au-delàDe nos identités originalesDe nos appartenances communautaires, En-deçà et au-delàDe nos langues détournées, transgressées,De nos noms reconnus, ressourcés,De nos terres de nos îles morcelées, archipélagées, dispersées, En-deçà et au-delàDe nos ruptures, brisures, cassures,Des clans guerriers, clans paroles, clans écritures,Clan mémoire, clan histoire, En-deçà et au-delàDes mélopées funèbres, désespérances de nos béances,Manques dans nos corps, de l'âme et de l'esprit en nos sociétés multiples,  ... [Lire la suite]

dimanche 25 février 2018

AU VENT DE LA PIROGUIERE...Extrait

Où est-il le chemin  Que chacun de nous suit ?Il me faut y passerY pousser ma pirogue.D’autres avant toiEn effet sont passésMais la merDerrière euxA effacé leurs traces.Je n’ai plus de repèresJe n’ai plus les AnciensPour me guider en mer.Je n’ai plus qu’à passerQu’à pousser ma pirogueEn faisant mon chemin. .  . . . . FLORA AURIMA DEVATINE . . . . . Oeuvre John Webber, Raiatea 1787
Posté par emmila à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 25 février 2018

FLORA AURIMA DEVATINE

 Nous gardons et emporterons dans nos bagages quelque essence qui est : Sur nos chemins de partage,L’apport par chacun de son brin de conscience,De réflexion, d’humanité,Pour commencer à dire ensemble,Avec nos mots, nos sonorités, nos musiques intérieures, La chose à transmettre,L’esprit de juste mémoire : Tailler, ajouter, renouer, rénover,Aplanir, étendre et retresser la natte humaine.      .   FLORA AURIMA DEVATINE   .         Oeuvre Giuseppe Sticchi   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 24 septembre 2012

FLORA AURIMA DEVATINE

Et j’écris En suivant le fil de l’écorce de mon bois, Recherchant le sens de ma fibre, et, en même temps, Explicitant, justifiant, Je ne sais pourquoi ! Et j’écris Mais je doute de ce que j’écris, Comme du bien-fondé de l’écriture ! A quoi cela sert-il ? Cela vaut-il la peine que je dise, que j’écrive ? Ai-je à me préoccuper du sens, Ou de la portée de ce que j’écris ? Et j’écris comme je parle Comme je parle comme je pense Comme je pense comme ça vient Et que ça s’écrit ! Bien entendu, je range mes idées, Comme l’on ferait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 25 octobre 2009

AVEC

Des mots méduses Des mots brûluresQu’à l’envers je glose A l’endroit des maux latences Que je silence.Je métaphore à fondPour l’enfant roulé dans l’écume des vaguesIndicible complainteAvec Des bris tigrés de cônes De porcelaines Dans le corail De ma mélancolie j’enroche Dans le fer du bois Des bambouseraies je sculpteLa jaune écume.L’oreille aux vents des brumes l’enfant Attend d’ouïr crépiter l’aurore. . . . FLORA AURIMA DEVATINE . . .
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,