vendredi 16 juin 2017

JE COURS LES MAINS VIDES

J’ai l’intention de toucher à la larme des fleurs, à l’épaisseur du moindre souffle empoté comme une confiture de muguet. Certains creusent, d’autres amassent la terre du trou. La terre, notre terre est à chacun. Je glisse sur le dos du monde et mon corps avance tout seul. L’enfance que je n’ai pas eue se cache dans le foulard de son anniversaire. Je tiens la vie comme une culbute, comme une dégringolade du vertige que le chaos embrassait. Je porte en moi l’immense récipient de la foudre et des feuilles mouillées. Dans le parfum du... [Lire la suite]

lundi 22 mai 2017

RINA LASNIER...Extrait

On n’enterre pas le sang décharné de la servitudeni le sang désarmé de l’amour inutilisé ;on ne retire pas le cri de la bouche comme une clef,on ne suture pas la pierre fissurée d’une soif.La chaux vive du sang qui n'a point dormi,tu l'entendras liquéfier la dalle des morts,traverser ses étapes de neige étoufféeet siffler en remarchant tout son hiver.On n'enterre pas le talon poudreux de la foudreni la fureur tendre du fruit piétiné ;le sang retourné sur sa racine comme un décombres'est armé tout droit d'une moisson fruste de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,