mercredi 20 mars 2013

SONATE DE L'ABÎME IN EURYDICE DESORMAIS

Ce n’est pas tant La pulpe des fleurs Qui du temps premier Nous rend captifs Ce n’est pas tant L’ombre apprivoisée Entre silence capiteux Et souffle discret Ce n’est pas tant C’est tout simplement Ce tant de si peu Ce si peu de temps Qui nous est échu Orphée Tout comme fragile La pulpe des fleurs Sous le pas d’Eurydice   .   MURIEL STUCKEL Sur http://terresdefemmes.blogs.com/   .      
Posté par emmila à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 6 août 2011

IL PLEUT BLEU

C'est l'été, il pleut. Il y a toujours quelqu'un pour laper la flaque. À la radio, chaque jour, il pleut à seaux. Sous la rouille, l'humanité craque. Il bleu, bleu vert, bleu ciel, bleu ferraille. Dans les yeux, les oreilles. Fragile. Imaginez : une seconde de bleu. Laissez fondre sous la langue. . LUCIE PETIT . Photographie Toobanal http://toobanal.canalblog.com
Posté par emmila à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 7 février 2011

CHRISTINE LIEVRE

Enfant qui te balancesDans les bribes du ventSans savoir la froidureInnocent et blessure Enfant regard de luneCraintif de tant de peursQuêteur de l’imprenableSous un front batailleur Ô mon preneur d’étoilesQui fis glisser des larmesPour première tendresseDans le chant d’une nuit Fragile et sans mesureComme un glaçon d’eau pureÉpris d’immensitéTu dénonces les pièges Jusqu’à te retrouverAux premières couléesDu jour tout blondFrêle et désappointéComme un violon … dans la rosée . CHRISTINE LIÈVRE . Oeuvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 30 mai 2010

POEMES AU FIL DU TEMPS...Extrait

Je ne sais quel chemin emprunter, quel soleil pour demain, quel vent nouveau et nourricier, pour quelle dangereuse poursuite, pour quel étrange destin…     Et si nos peines ont du mal à se taire, il me reste tout de même ce sang qui court dans tous les canaux de ma vie, cette pauvre démarche en moi qui ne suis qu'un homme de peu, si fragile,     mais qui sait combien toutes ses boiteries sont sa seule façon de danser vers la lumière,   vers cet immense cadeau qui se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 10 avril 2010

FRÊLE

Un rien te frêle.   Racine qui tord la rive    et se repent de n’être que branche   à toutes ces arrachées de cris.   Elans de vent qui gisent ailleurs   à la frontière qui tient la feuille   et qui s’éteignent dans l’asphyxie du sens…     Un rien te gèle   à la fenêtre désarçonnée   qui grille dans la rouilleur de tes échardes.   Tu traînes tes élancements à vif   à la découpe centenaire du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,