jeudi 25 février 2016

LA MER EST SON CHAMPS

 Ne laissera-t-il donc plus de louerl'ivresse qui de ton chant nous  gagne au-delà de l'un  Mer-Océan de tout un choeurles embruns de tes voiles lui sont musc   absinthe   opiat de précieux vagues à l'âmebattant le rappel sourddu silence qui va puis égare la litanie du ressac Il court non de vastes horizons ou leurs lointains mais le grain nourri des folles galernes des tourbillons affouillant le règne des illusions Ainsi de quêter quelques révélations qui l'eussent éclairé ou guidé un peu plus près du Ciel à... [Lire la suite]