samedi 10 septembre 2016

SI DEPUIS LE LOINTAIN...Extrait

Si depuis le lointain, comme nous sommes divorcés, Je te suis encore reconnaissable, le passé, Ô toi partageant mes souffrances ! Peut te signifier quelque bonheur, Alors dis-moi comment t’espère l’amie ? Dans ces jardins, là où par un affreux Et obscur temps nous nous rencontrâmes ? Ici, auprès des fleuves du monde sacré de l’origine. Je dois le dire, quelque bonheur était Dans tes regards, lorsque dans le lointain tu Te retournais une fois joyeusement, Homme toujours renfermé, à l’air Si ténébreux. Comment s’écoulaient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 25 mai 2013

HÖLDERLIN

"Ne faire qu'un avec le tout, voilà l'existence divine, voilà le ciel de l'homme. Ne faire qu'un avec tout ce qui vit, combler de félicité, perdre la conscience de soi même en retournant au grand tout de la nature: voilà la hauteur sacrée, le lieu de l'éternelle quiétude où midi perd son accablante chaleur et le tonnerre sa voix, où la mer démontée devient pareille aux vagues de blé."   .    FRIEDRICH HÖLDERLIN   .    
mercredi 29 août 2012

HYPERION...Extrait

"Je n’ai rien dont je puisse dire : ceci est mien.   Lointains et morts sont ceux que j’ai aimés, et aucune voix ne me les fait plus désormais entendre. J’ai achevé ce que j’avais à faire ici-bas. Je me suis mis au travail avec toute ma volonté, j’y ai saigné et je n’ai en rien enrichi le monde.   Sans gloire et solitaire, je reviens et parcours ma patrie, qui, tel le jardin des morts, s’étend autour de moi et peut-être m’attend le couteau du chasseur qui prend son plaisir à nous autres Grecs comme il fait du gibier de... [Lire la suite]