samedi 25 janvier 2020

LA LETTRE DU SIXIEME SENS

Ma lettre portée par ellipse a demandé aux mots toutes voiles fermées de prendre le poids de l’oiseau en plein vol de rendre rapport d’écriture et de déraison de mélodie d’extravagance Même en me trompant de parcours mêlant la longue syncope des arcs-en-ciel aux phrases séquestrées des réverbères je n’ai toujours eu qu’un seul galop la phrase mutilée l’ordre des vertébrés Celui qui crie trop fort n’entend pas l’orage déchiré de ta bouche dans ma vie qui se défait et se refait comme une chevelure Celui qui ne crie pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 25 janvier 2020

POUR LA ENIEME FOIS...Extrait

A Port-au-Prince Je déplace encore les mots à ma guise mais les maisons sont trop lourdes à porter aucun miroir phraseur pour nous informer seul les trottoirs nous disent ironiquement : maisons sans amants maisons sans enfants maisons larmoyantes descellées esseulées vides   A chaque famille Sa ration de morts Partout s’imposent  les murs Plus intimement Dans notre vie Sans bonjour Sans sommation     .     GEORGES CASTERA       .     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 25 janvier 2020

L'ENCRE EST MA DEMEURE...Extraits

...   Je sortais quelquefois de la blessureouverte de la mertelle la dernière minute de ton regardvers les paroles invisiblesqu’on ne peut toucher du doigtmatière tambourinante des rêvesdont les notes sont de grandes cagesd’oiseauxoù toutes nos mémoiressont sur la plus haute tigedans le silence mal ponctuéla première porte qui s’ouvrec’est ton corpsembué dans sa déclivité interminable. ...   le peu de temps qui nous reste à lécher les songespenchedans la nuit des motsavec rafales d’yeux entre les branchesla mer... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 19 décembre 2014

QUASI PARLANDO...Extrait

Un soir en dentelleau goût poudreuxde ton épaule dans la glacej'ai entendu la mort dans ses phonèmes de craiele vent crachant dans les venellesle vent crachant dans mes poumonsj'ai dit adieuau papier écolierà la trace d'une chevelurelaissée par la maréede tes baisers sur ma bouchej'ai connu l'enfance des motsla solitude de l'écritl'opacité de l'étreinte qui remuenos langues musicalescomme jeu de cartesla dureté du boisle chant dans sa brisurela lunetel un nombrilsortait de ma boutonnière d'enfant   GEORGES CASTERA   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,