samedi 27 juillet 2013

SILENCES, Poemes 1957-1977...Extrait

Il n'y a pas longtemps  À celui qui disait  Le poète est là pour changer le monde  Je répondais que la poésie  Est une lame  À couper le pain des jours de l'homme  Et qu'il n'en faut point faire une épée    Et je trouvais que mon image n'était pas mauvaise  J'avais tort. Énormément tort.  Et je le dirai si fort  Que pour trancher le pain des jours qui viennent  Je forgerai lame nouvelle  Plus coupante que belle  Plus vive que sonore  De quelques... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 1 mars 2013

UN BOUQUET

J'ai fait un bouquet du monde II y avait des forêts vertes Deux ciels bleus pour le vol d'un oiseau blanc Une grande brassée D'eau de mer Un désert jaune Un soir d'été sur la place du marché Un trèfle à quatre feuilles Deux colonnes ioniennes Brisées J'ai attaché tout cela Avec un bout d'horizon Et j'ai offert à ma vie Le bouquet du monde Elle a souri Elle est partie Tout est fané Et je m'ennuie Moi qui pour elle Avais cueilli Le Monde   .   GILLES VIGNEAULT   .     Oeuvre Damian... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 3 octobre 2010

L'ARMOIRE DES JOURS...Extrait

Nos chemises pliées tout en haut de l'armoire, qui attendaient parfois des jours et des semaines. Et nos mains se hâtaient vers les odeurs de propre qu'elles avaient gardées de leur passé de voile... dans le vent du suroît qui secouait la corde tendue de la maison à la bâtisse à bois...J'y songe quand j'écris. Quand je plie mon poème. Et que je viens l'étendre sous le vent de vos yeux. .. .GILLES VIGNEAULT .. .Œuvre Désiré François Laugée  
Posté par emmila à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 18 décembre 2009

A L'ENCRE BLANCHE...Extrait

Le travail de ne point mourirÀ perte de vue et de peineOccupe l'heure et la semaineEt retient le coeur de courir L'horizon s'essaie et s'effaceAu beau milieu de ce non-lieuOù voyage silencieuxLe Temps qui passe pour l'Espace J'entends tous les bruits qui se turentEt des chevaux et des voituresEt les pas de cent mille hivers Vêtu de gris dur comme ferJe mesure m'use et me dureJe fus jadis un arbre vert . GILLES  VIGNEAULT .
Posté par emmila à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 18 juillet 2009

LE POETE

Je prendrai dans ma main gaucheUne poignée de merEt dans ma main droiteUne poignée de terre,Puis je joindrai mes deux mainsComme pour une prièreEt de cette poignée de boueJe lancerai dans le cielUne planète nouvelleVêtue de quatre saisonsEt pourvue de gravitéPour retenir la maisonQue j'y rêve d'habiter.Une ville. Un réverbère.Un lac. Un poisson rouge.Un arbre et à peineUn oiseau.Car une telle planèteNe tournera que le tempsDe donner à l'UniversLa pesanteur d'un instant. . GILLES  VIGNEAULT .
Posté par emmila à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,