mardi 2 août 2022

LES SONGES IMPATIENTS...Extrait

Poèmes à L. S. Senghor à la mémoire de Tchicaya U Tam’si . . Dans les brumes jaunes, il sillonnait les limbes de ses souvenirs, marcheur inconsolable, les rapaces suspendus à ses paupières, milans contre mouettes, la mer, toujours la mer coupable de tant d’envols. . Baobab centenaire, il abritait des pains  pour des cris séditieux, les feuilles rares, les yeux sur les rameaux effilés, ce bois ne brûle point, disait-il, le tronc mort ne peut être dédié au... [Lire la suite]

vendredi 27 mai 2016

POEMES POUR AIME

   Mon cœur, préservez-moi de toute haine ne faites point de moi cet homme de haine pour qui je n'ai que haine car pour me cantonner en cette unique race vous savez pourtant mon amour tyrannique vous savez que ce n'est point par haine des autres races que je m'exige bêcheur de cette unique race                  Aimé Césaire (Cahier d'un retour au pays natal )                 ... [Lire la suite]