mercredi 29 mars 2017

DE BOUCHE A OREILLE...EXTRAIT

A Grenade  je suis juif, chrétien et maure de surcroît   D'en haut, d'en bas,  Grenadins,  pourquoi fondre l'or du Siècle en vils bijoux,  donner à Lorca des éclats d'échoppe et des rimes marchandes aux coplas?   Pour les oubliés, pour les insoumis, je rouvre les bûchers, circonscris les mémoires d'où jaillissent les encres des livres de nos cris et mêlant à vos sangs l'huile de nos lampes fais renaître des cendres la prière des rebelles. . . . MARC BONAN . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 18 septembre 2016

PROSES ANDALOUSES...Extrait

... Je te porte en moi, Grenade, ma blessure. Je t’investis de mémoire et de songe Quand luit, sous le feuillage des paupières, Ta lente parabole. Je te confère une évidence de pierre Dans la profuse exaltation des myrtes, Et tes créneaux lacèrent une légende Où vont rêvant d’indicibles sultanes Je te porte en moi, ma blessure, Grenade Couronné d’ombre et de fontaines, J’écoute Dieu s’épandre Dans l’or obscur des arabesques Tandis qu’un pas envoûte l’Albaïcin Entre des fronts de neige dure Et monte aux grottes où... [Lire la suite]
dimanche 13 avril 2014

RETOUR A GRENADE

Reconstituer le puzzle du monde à flanc d'abîme sur le fil tendu à se rompre du rêve j'étais toujours ce solitaire égaré dans les foules car je n'ai jamais connu qu'une seule nécessité : l'amour A Marrakech j'ai vu la soldatesque du roi battre à coups de crosses une femme d'une beauté de jasmin Place Jemma el Fna j'attendais un signe du Destin j'entends encore des hurlements dans mon corps de prématuré L'aube aux reflets saumonés sur l'Hudson c'était en juillet 1995 avant que New-York ne s'effondre je portais le poignard de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 25 avril 2011

ORATORIO POUR FEDERICO GARCIA LORCA...Extrait

Des hommes sont venus Ils ont brisé le piano brisé l’alcôve et le désir Ils ont brisé le jour et brisé les phalanges D’un musicien assis sur la portée des dieux Des hommes sont venus Te voici fils de pute Contre le mur du cimetière derrière l’Alhambra Dans les rues de l’Albaicín Des hommes d’autres hommes tombent Sous la mitraille Des chemises bleues Flottent au vent Ah te voici maudit poète La faucille pour tes doigts D’ange ailes coupées Et le marteau pour ton crâne Fontanelle d’enfant qui tutoyait les cieux Par le soupirail de sa... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 12 novembre 2008

DOUZE LANTERNES POUR GRENADE

"Une seule maison pour le ciel et la terre.Ici entre Méditerranée et Sierra Nevada,La montagne met sa main dans la main des vagues,La mer escalade les fenêtres des arbres.C'est la Porte de GomérezJe vois des spectres de poètes qui montent vers l'Alhambra :Hugo, Gongora, Jimenez, Rilke, Lorca,Et j'entends Armando Palacio Valdès :"Comme j'aurais voulu naître au Siècle d'or de Grenade !"Etroit est l'espace pour le parfum de cette histoire,Etroite est l'histoire pour la saveur de cette terre.Monte, ô poète, aux tours de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,