vendredi 24 octobre 2008

LA ROSE

Prends une rose, étale-la en oreiller Après un temps La comédie te fondra dan la boue, dans l'argile La bombe t'annexera à son royaume Après un temps Prends une rose, nomme-la chant Et chante pour les mondes . ADONIS .
Posté par emmila à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 16 octobre 2008

L'ENFANT DE GUERRE

les hommes de ce pays n'ont jamais eu de tombesils aiment le paprika l'eau de rose et le théils s'appellent aussi bienIsmaïl ou Vlascoet dans le sang verséils voient à chaque instanttoute la mémoire du monde...   .   TRISTAN  CABRAL   .  
Posté par emmila à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 20 septembre 2008

LES ENFANTS DE LA GUERRE

LES ENFANTS ET LA GUERRE
Posté par emmila à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 8 septembre 2008

LES DENTS SERREES

Les dents serréesJe hais. Ne me demandez pas ce que je haisIl y a des mondes de mutisme entre les hommesEt le ciel veule sur l’abîme, et le méprisDes morts. Il y a des mots entrechoqués, des lèvresSans visage, se parjurant dans les ténèbresIl y a l’air prostitué au mensonge, et la VoixSouillant jusqu’au secret de l’âmemais il y ale feu sanglant, la soif rageuse d’être libreil y a des millions de sourds les dents serréesil y a le sang qui commence à peine à couleril y a la haine et c’est assez pour espérer. . PIERRE EMMANUEL .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 6 septembre 2008

LECON D'ART PLASTIQUE

Mon fils pose devant moi sa palette de couleursEt me demande de lui dessiner un oiseau.Je plonge le pinceau dans la couleur griseEt lui dessine un carréAvec des barreaux et un cadenas.Mon fils me dit, tout surpris :Mais c’est une prison, père,Ne sais-tu donc pas dessiner un oiseau ?Je lui dis : Mon fils, excuse-moi,Je ne sais plus comment sont faits les oiseaux.Mon fils pose devant moi ses crayons de couleursEt me demande de lui dessiner la mer.Je prends un crayon mineEt lui dessine un cercle noir.Mon fils me dit :Mais c’est un cercle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 17 août 2008

RESIDENCE SUR LA TERRE...Extrait

Vous allez demander: Où sont donc les lilas ?Et la métaphysique couverte de coquelicots ? Et la pluie qui frappait si souvent ses paroles les remplissant de brèches et d'oiseaux?Je vais vous raconter ce qui m’arrive.Je vivais dans en quartierde Madrid, avec des cloches,avec des horloges, avec des arbres.De ce quartier on apercevaitle visage sec de la Castilleainsi qu'un océan de cuîr.     Ma maison était appeléela maison des fleurs, parce que de tous côtéséclataient les géraniums : c'était une belle maison avec, des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 30 juillet 2008

LETTRE D'AMOUR A BAGDAD

Ma Chère,T’écrire de mon exil ! … Mais que dire ? Que dire, après le souffle qui soupire, le ventre qui se déchire, la raison qui délire et tant de temps à souffrir. Que dire ? Depuis la nuit des temps, tu as lutté pour éclairer et rester le phare de l’Humanité, lutter pour dire non à l’absurde et à l’obscurité, lutter farouchement pour préserver le joyau des civilisations. Ma Chère,Que dire ! Que dire aux mots lourds et insensés, aux mots guerres complotées, mots malades, mots-fiel, la bile noire que je dégueule. Comment te dire des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,