samedi 1 juin 2019

POEME 44 DE L'INTERMEZZO LYRIQUE

Merci à Adélita mia...   Des légendes du vieux temps, une blanche main me fait signe : elles chantent un pays enchanté, Où de grandes fleurs languissent dans l’or du crépuscule du soir et se regardent tendrement avec des yeux de fiancées ; Où tous les arbres, comme un chœur, parlent et chantent ; où les sources, en jaillissant, font entendre des airs de danse ; Où des hymnes d’amour s’élèvent comme tu n’en entendis jamais, jusqu’à ce qu’un désir très doux ait pris possession de toi. Ah ! je voudrais aller là-bas ; là-bas... [Lire la suite]

mercredi 6 juin 2012

LIVRE DES CHANTS- LE RETOUR AU PAYS...Extrait

J'ai appelé le Diable, et il est venu, Et je l'ai regardé avec étonnement. Il n'est pas affreux et il n'est pas boiteux, C'est un homme aimable et charmant, Un homme de la meilleure constitution, Obligeant et courtois et coutumier du monde. C'est un diplomate accompli, Et il parle très bien de l'Eglise et de l'Etat. Qu'il ait le teint blafard n'a rien de surprenant Puisqu'il étudie à présent le sanscrit et Hegel Son poète favori est toujours Fouqué*. Mais il ne veut plus s'occuper de critique, Et a entièrement laissé ça à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 6 juin 2012

ASRA

Chaque jour au crépuscule, La divine fille du Sultan Flânait près de la fontaine Jaillissante d'eau blanche et d'écume. Chaque jour au crépuscule Se tenait le jeune esclave à la fontaine Jaillissante d'eau blanche et d'écume, Chaque jour un peu plus pâle. Un soir s'approcha la Princesse Et, de quelques mots brefs : « Je veux savoir ton nom, Ton pays, ta tribu ! » Et le jeune esclave parla : « Je m'appelle Mohamed, Je viens du Yemen, de la tribu des Asra, Ceux qui meurent quand ils aiment. » ... [Lire la suite]
lundi 4 juin 2012

HEINRICH HEINE

« Dites moi, la vie humaine a-t-elle un sens? D'où vient l'homme? Où va-t-il? Qui habite là-haut dans les étoiles d'or? Les flots murmurent leur éternelle chanson, Le vent souffle, et les nuages s'enfuient, Les étoiles scintillent, indifférentes et froides, Et un fou attend une réponse » . HEINRICH HEINE . Photographie Tristan Jeanne- Valès
Posté par emmila à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,