samedi 17 février 2018

L'EXODE....Extrait

" Poème ! Quelle dérision ! Et cependant il y a plus dans l'humble expérience de la poésie liée au quotidien (et le mot implique ici regard, action, Évangile) que dans cent mille ordinateurs. Allons, vous aussi, « maîtres » de la foi, comme David buvez au torrent et redressez la tête, au lieu de vous laisser entraîner dans la dérive de ce temps, acharnés à vos disputes. En ce sens la poésie est conversion. Enfin voir de son propre regard, entendre, parler sa parole pleine. Conversion à l'amour sans domination. A l'humanité des... [Lire la suite]

jeudi 8 février 2018

LETTRE DE ROBIN RENUCCI A MADAME LA MINISTRE DE LA CULTURE

Madame la ministre de la Culture,   .Vous avez convié certain.e.s d’entre nous à la fin de l’automne à un dîner pour parler de nos différentes actions auprès des exilé.e.s qui cherchent actuellement refuge en France.Nous vous avons proposé alors d’organiser une commission dont nous étions prêt.e.s à prendre la charge, afin d’établir un dialogue avec le ministère de l’Intérieur. Nous avons insisté sur la nécessité et l’urgence d’ouvrir ce dialogue entre les artistes, les acteur.trice.s culturel.le.s et le ministère de... [Lire la suite]
lundi 5 février 2018

LE CHANT DES INVISIBLES...Extrait

Béni sois-tu, autre, tout autre,Inattendu, imprévisible,Proche et lointain,Étranger sur ma route,Mon différent, mon frère,Mon sel, mon sable, ma tempête.Nous sommes, toi et moi, cristaux fragiles,Petits morceaux d'éternité sur terre.   .   JACQUELINE HELD     . Oeuvre Aïcha Sebah
Posté par emmila à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 7 janvier 2018

NOËL...

J’en ai assez de votre bonne conscienceJ’en ai assez Messieurs-je-sais-toutJ’en ai assez de votre omniscienceJ’en ai assez de vos airs de toutouJ’en ai assez Voici Noël et ses marchands du templeVoici Noël et ses soldes à deux sousVoici Noël et ses feux qu’on contempleVoici Noël, la misère en dessousVoici Noël Qu’a-t-on gardé de la Nativité ?Qu’a-t-on gardé du mystère divin ?Qu’a-t-on gardé de la céleste cité ?Qu’a-t-on gardé du sang changé en vin ?Qu’a-t-on gardé ? On m’avait appris naguère le miracleOn m’avait appris le visage... [Lire la suite]
vendredi 29 décembre 2017

JE N'AI QU'UNE ROSE ENTRE MES DOIGTS

Je n’ai qu’une rose entre mes doigtsqu’un fragment de cette fête.Dans les veines une foi vivanteet dans ma gorge une poignée de mots.Mon chant s’enroulecomme le fil autour du fuseaud’un instant qui sera un jourun jour pour tous un instant de joie.Ce moment nous reviendra à nous etaux hommes de bonne volontédans l’âpre combat que nous menons pourgagner l’incandescente sagesse. Mais je sais qu’il resteracomme un pain sur notre tableun jeu de frontièresune invitedes solitudes du profond désert :l’amour qui gouverne le monde se sera... [Lire la suite]
mardi 28 novembre 2017

UN ENFANT

Où attend celle qui t’a mis au monde,Comment sourit celle qui t’a bercée,Qui a enroulé flottante une feuilleAutour de ton bourgeon,Qui t’a jeté dans la douleur et la terreHors de replis de son sein,Qui a eu le droit de te boire avec ses lèvresEt de tenir avec ses yeux ?Pour toi le jardin, des fruits le plus chéri, est suspenduAux arbres de son matin.Ô suavité ! Ô jalousie !Ô écume des ruisseaux blondsAutour du vallon herbeux et du foyer radiculaireVers la lointaine fosse ténébreuse !Ô filet à billes et dadaDans un habitacle de cloches... [Lire la suite]

vendredi 13 octobre 2017

MOUETTE, MA MOUETTE !

- Si je te donnais un pinceau, ma mouette, Qu’en ferais-tu ? - Je peindrais, avec, un grand soleil radieux Et des arcs-en-ciel sur tous les cieux ! - Si je te donnais un crayon, ma mouette, Qu’en ferais-tu ? - J’écrirais, avec, des chansons pour les enfants, Je dessinerais, sur les mâts des bateaux, Les cimes des montagnes, là-haut, Et sur les pages des voiles, Les pas fleuris du printemps avançant, Avec ses myriades d’étoiles Gazouillant, à saute-moutons, au firmament ! - Et si je te donnais une gomme, ma mouette, ... [Lire la suite]
mardi 12 septembre 2017

BABEL, BABYLONE...Extrait

Je dirai un jour prochain la haute magie des maisons de terreJe dirai leur charme naturelJe dirai leur climatJe dirai leur douceur de roséeJe dirai la grande rosaceEt sa fraîcheur termitièreJe dirai la région divine en ellesOùni pouxni bellesni poubellesne vicientl’airdu bon dieu Car des bondieuseries occupent nos têtesMais le paysage n’en a cureIl n’est même pas païenIl n’est même pas chrétienEt pas même musulmanIl est infini à la mesureDe l’amour qui nous consumeVivre savammentMourir avec le sourireQuelle rime tristeJ’éclaterai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mardi 5 septembre 2017

ENTRE LA PIERRE ET LA FLEUR

Au lever du jour, nous nous éveillons pierres.  Rien, sinon la lumière. Il n'y a rien sinon la lumière contre la lumière.   La Terre : paume d'une main de pierre.   L'eau silencieuse dans sa tombe calcaire.  L'eau encerclée, humble langue humide qui ne dit rien.  La terre élève une vapeur. Des oiseaux sombrent volent, boue ailée.  L'horizon : tous ces nuages dévastés.  Une plaine énorme, sans rides.  L'Henequen, indice vert, divise les espaces terrestres. Le ciel déjà sans lisières. ... [Lire la suite]
samedi 26 août 2017

RETOUR AU POEME

Retour au Poème, À la demeure en soi, À la ferveur sans frontière Et au Chant fraternel : L'été se ressource Au jardin rajeuni. Après cris et douleur, La rumeur qui s'efface Et l'effroi qui s'inscrit ; Août aura reçu Ses violences arides : Sur le front des humains Cette folie sans âme, Cette plaie sans remède. Puis les jours diminuent Dans l'attente de ce silence Que brode l’amitié, Déjà soleil, déjà matin Perçant les brumes de l'automne, Et ces mains bienfaisantes, Et ces musiques d'ange, Et cette voix qui concélèbre Au... [Lire la suite]