mardi 17 juillet 2007

DELIRE ( Maroc )

Un jour, le feu habita son corpsEt l'épousaIl se rendit compte que le litétait un astre qui le transportaitIl s'agrippa à la terreet la terre était une balançoire dans le cielLe feu retirait de ses pores des perles d'eaualors il vit la lune descendre entre ses mainset répandre le corail de son seuilIl vit le vent s'assoupir entre ses doigts comme une femmepuis l'entendit murmurer : Ah enfant, désire ce que tu veuxSur ce, il se mit à délirer : Je suis la mer…qui viendra… les caravanes descendent…mon feu est ici… le candélabre de l'été... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,