samedi 29 décembre 2018

LA PERSISTANCE ILLOGIQUE DE LA VIE

Cette mystérieuse circonstance qui fait que les choses de notre passé continuent d’exister y compris lorsqu’elles sortent de notre vie, et s’épanouissent,même, en donnant chaque saison de nouveaux fruits, pour une récolte dont nous ne saurons plus rien.       ALESSANDRO BARICCO       Emma et Cé...

lundi 10 septembre 2018

ASILE PERSONNEL...Extrait

Comme la rivière se remplit de brindilles par un jeu d’enfants,d’une rive à l’autre le jour étend sa voix, la tienne.Je ne sais rien des colombes qui passent sur ton front lorsque la nuit s’endortni des clefs tentant de t’arracher pour l’autre vie.Je sais des syllabes dans l’ombre, courant inlassables sur les rails,quand dans la plaine la ville n’est plus qu’une île sans sommeil.Et par son accent navigue ta voix, indéclinable et fertile,plus proche de la terre que des hautes sphères invisibles.Spectacle comme la flamme qui monte sans... [Lire la suite]
dimanche 12 août 2018

JUAN RAMON JIMENEZ...Extrait

"Les dieux n'ont pas eu d'autre substance que celle que j'ai moi-même." J'ai, comme eux, la substance de tout ce qui a été vécu et de tout ce qui reste à vivre. Je ne suis pas seulement un présent, mais une fugue torrentielle, de bout en bout. Et ce que je vois, de part et d'autre, dans cette fugue (avec des roses, des ailes brisées, de l'ombre et de la lumière) n'appartient qu'à moi, souvenirs et désirs bien à moi, pressentiment, oubli. Qui sait mieux que moi, qui, quel homme ou quel dieu peut, a pu, ou pourra me dire à moi ce que... [Lire la suite]
samedi 23 septembre 2017

CE JARDIN D'ENCRE...Extrait

…   un jour peut-être exista-t-il entre les deux une coïncidence le temps tout au plus d’un cri de joie qui n’a pas su ce qu’il était que peut ensuite un cri jeté dans l’ignorance de son sens  rien sinon se retourner contre la bouche ayant craché l’oubli ruiné dans le corps même l’élan vers la seule évidence on écoute une rumeur dans l’arrière-pays de la voix  parfois cela résonne comme une promesse parfois ce n’est qu’un bruit qu’attendez-vous dit la raison puisque rien jamais n’arrive par là mais chacun... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mardi 19 juillet 2016

MARGUERITE YOURCENAR

Je condamne l’ignorance qui règne en ce moment dans les démocraties aussi bien que dans les régimes totalitaires. Cette ignorance est si forte, souvent si totale, qu’on la dirait voulue par le système, sinon par le régime. J’ai souvent réfléchi à ce que pourrait être l’éducation de l’enfant. Je pense qu’il faudrait des études de base, très simples, où l’enfant apprendrait qu’il existe au sein de l’univers, sur une planète dont il devra plus tard ménager les ressources, qu’il dépend de l’air, de l’eau, de tous les êtres... [Lire la suite]
lundi 16 mai 2016

MICHEL CAMUS

Merci Adélita mia...   S’ouvrir et attendre que s’écrive, non pas un poème, mais ce qui traverse et dépasse « l’homme troué » qui n’est pas quelqu’un, mais une goutte de lumière, un grain de silence, un noyau fermé sur soi de transpoésie inconnue : quelque chose d’infiniment ouvert seulement vers l’intérieur, quelque chose d’abyssal à quoi grâce à sa lumineuse ignorance il se sent verticalement relié. On vit sans savoir ce qu’est la vie. On aime sans savoir ce qu’est l’amour. On crée sans savoir ce qu’est l’inspiration. On... [Lire la suite]

vendredi 1 avril 2016

ANACHRONIQUE...Extrait

Puis-je te demanderde fonder pour moid'un seul motle ciel de l'ancienne douceurde me rendrel'usage des larmespour qu'apparaisseau bord d'un cilclair et parfaitl'infime alphad'une peine de mon enfanceque mon coeurloin très loindans les saisons du sangbat comme une peine étrangèrePuis-je te demanderde mentir pour moide nouveaucomme savent mentir les fablesde lire comme avantô dernière sibylled'illisibles messagesdans le vol des oiseauxet de traduire en transparencesous tes paupières closesle dialecte de ceuxqui ont oublié qu'ils sont... [Lire la suite]
mercredi 29 octobre 2014

IRAN - LA LETTRE DE REYHANEH JABBARI A SA MERE

Samedi matin 25 octobre 2014, Reyhaneh Jabbari a été pendue en Iran. Cinq ans plus tôt, la jeune femme avait été condamnée à mort pour le meurtre d'un homme qu'elle accusait de l'avoir agressée sexuellement en 2007. Malgré les nombreuses protestations de la communauté internationale, la justice iranienne a suivi son cours et amené Reyhaneh à subir la loi du talion. Deux jours après sa mort, une lettre écrite par la jeune décoratrice d'intérieur en avril dernier et adressée à sa mère - qui avait demandé d'être pendue à la place de sa... [Lire la suite]
samedi 29 décembre 2012

LA NUIT ERRANTE...Extrait

"  Enfant, je n'ai reçu aucun don sauf celui des flâneries, de la lenteur et de l’observation. Tous trois allant d'ailleurs de concert. Je n'ai reçu rien d'autre que ces trois flèches dans le coeur. Trois flèches pour mon arc, trois flèches pour sa corde d'amour. Qui vibre de temps à autre. Puis a surgi une immense catastrophe qui m'a projeté dans le sombre et le clair, la transparence absolue et l’obscurité totale. Très jeune, l'on m'a arraché le coeur et on ne me l'a jamais rendu, ou bien sous une autre forme, inconnue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 25 août 2012

HERISSON

A tous ceux qui massacrent des hérissons sous les roues de leurs bolides et caressent ensuite leurs animaux domestiques.... .   Hérisson, hérisson petit frère, celui qui jamais n’a connu le velours de ton ventre ne sait rien de l’univers. . ANDRE ROCHEDY .   Le hérisson bénéficie en France d'un statut de protection  total par l'arrêté du 17 avril 1981. Il est donc interdit en tout temps et sur tout le territoire français, de détruire, capturer ou enlever, de naturaliser, qu'il soit vivant ou mort, de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,