vendredi 17 juin 2022

JEAN-MARIE PETIT...Extrait

A la montée de la sèveJe me suis greffé sur le brasUn rejet de cerisierAu bout des doigtsUn pommier de Saint-JeanSur la nuque un figuierEt maintenant j’attends les oiseaux. . . .     JEAN-MARIE PETIT  . .   .
Posté par emmila à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 6 juin 2022

CLEMENCE

Un homme sur le chemin Au sud Loin A peine la touffeur infléchit son pas Sa vie est alentour Champs brûlés Sous la force des jours La corne de l’été Le jour respire faiblement Dure coûte que coûte Malgré le tourment Le doute L’homme soliloque Sous la pierre anguleuse Du soleil Sa voix de mémoire Décrit des orbes vibrants Dans un soleil volatil Ses mots rehaussent le jour Avec la pertinence d’une pluie d’été Inverse symphonie miséricordieuse Mais revient parfois une voix plus ancienne D’un seul tenant ... [Lire la suite]
vendredi 27 mai 2022

CHEMINS D'ENCRE...Extrait

  J’en suis persuadé, c’est la même insatisfaction – ou le même manque – qui me fait marcher et qui me fait écrire. Me voilà sur un chemin, en haut d’une falaise, l’océan roule en bas du sable et des galets. Un taillis masque la petite crique dont je devine le croissant ocre enserré de rochers où se fracassent les vagues. Je tends en vain le cou pour essayer de l’apercevoir entièrement. Il me faudrait avancer encore, mais la voie en corniche devient malaisée. J’hésite, pousse un peu plus loin. Ici, le ravinement a entaillé le... [Lire la suite]
jeudi 28 octobre 2021

ARRACHE-MOI DOUCEMENT

Arrache-moi doucement à l'enveloppe de chair qui m'opprime me tourmente et m'étrangle Arrache-moi doucement à la griffe de la douleur Q'un moment je sois tout entier un homme   Conduis-moi au pays qui n'existe que lorsque tes doigts brûlent Et que tes cheveux répandent dans la chambre Une odeur de terre d'aube et de terre mouillée   Ne parle pas l'Amour est un long silence Habité par un verbe tout-puissant qui sourd des feuilles et des eaux Et des deux corps qui se fondent ensemble   Arrache-moi doucement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 26 septembre 2021

PATRICK CHEMIN...Extrait

Si tu me donnes un mot, j’en ferai une forêt. Tous les arbres contiennent la mémoire du livre que j’écrirai pour toi. Si tu me donnes un mot, je franchirai le vitrail. Toutes les gargouilles contiennent la foi du poème que j’écrirai pour l’incarnation de ton corps. Si tu me donnes un mot, je soufflerai sur le dromadaire de l’imaginaire. Et tu n’auras plus soif. Tous les sables du désert contiennent l’étoile diaprée du silence que j’écrirai pour toi. Si tu me donnes un mot, je pourrai rentrer dans l’atelier de ton âme. Et les toiles... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 11 septembre 2021

PATRICK CHEMIN...Extrait

Le silence s’efface lentement sur la terre où nous passons. Il reste l’indulgence et la compassion des forêts. Il reste un arbre tout en haut de cette colline de pardon. Et si nous prions, c’est pour des dieux de terre mais la prière est précaire. Il nous reste l’imaginaire des anges. Cet amour végétal, au plus profond de nous-mêmes, qui pose sa tête sur l’épaule des solitudes. Le silence magnifie les branches et le texte de l’écorce. C’est ta vie que tu versifies dans la pluie traversière. Tu te dois de lui donner la musique la plus... [Lire la suite]

mercredi 16 septembre 2020

ISABELLE BRECHET BRANDY...Extrait

Poète troubadourAux étoiles suprêmesLà où vivent les faunesLes odeursLes essences caressesLes enfants pleurentParce qu’ils comprennentToutes les poussièresSous les vitres du mondeIls voient les lianes bleuesEt toiTu pleures aussiCe souvenir là . . . . . . ISABELLE BRECHET BRANDY . . . . Oeuvre Jean Facteur
Posté par emmila à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 14 juillet 2020

SI TU ME DONNES UN MOT

Si tu me donnes un mot, j’en ferai une forêt. Tous les arbres contiennent la mémoire du livre que j’écrirai pour toi.   Si tu me donnes un mot, je franchirai le vitrail. Toutes les gargouilles contiennent la foi du poème que j’écrirai pour l’incarnation de ton corps.   Si tu me donnes un mot, je soufflerai sur le dromadaire de l’imaginaire. Et tu n’auras plus soif. Tous les sables du désert contiennent l’étoile diaprée du silence que j’écrirai pour toi.   Si tu me donnes un mot, je pourrai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 8 juillet 2020

QUAND J'ETAIS DE CE MONDE...

Je dédie ces vers à Emma Santos merveilleuse victime de l'ordre psychiatrique et à Dominique Chamelot,  coque bleue d'outre-monde  qui a réinventé la poésie contre tous les flichiâtres! . . . . . Quand j'étais de ce monde au Passage des Brumes il me fallait un fou pour atteindre mon corps je vivais sous les feuilles au pied d'un Sacré Coeur rouge du sang des Communards quand j'étais de ce monde au Passage des Brumes j'habitais aussi loin de possible de moi et je changeais de nom dans le sommeil des... [Lire la suite]
mardi 19 mai 2020

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extraits

...   Pires que les nuits sans rêves, les nuits sans sommeil Où se livre jusqu'au jour dans l'esprit divisé Une implacable lutte intestine Mais en pure perte car le jour va poindre Qui sait noyer sous sa lumière aveuglante Le tourment des vérités trop dures Rendre vie au désir animal de vivre ... Comment  jouer sans y croire à se croire ailleurs Qu'en ce crâne qui nous emmure de toutes parts ? Ameutées, enhardies par le silence nocturne Tant de voix contraires s'y font entendre Qu'elles nous rendent sourds aux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,