mercredi 21 octobre 2015

LA POESIE DE PATRICK ASPE

Warao ma rivière danse la Dordogne derniers indiens introuvables .la rivièreje tombe sous le charmeles charmescharme - charme encoreWaraopêcheurs de l’histoire des hommesles indiens Waraodu delta de l’Orénoque au Venezuela voyagent et vont – vont - sur sur sur de longues pirogues roguer roguant au pirogues dans les méandres du fleuveIls vont vont viennent et reviennentfines - fines si fines embarcations pour se faufiler dans les étroits bras des rivières qui se donnent au fleuve roimaitre des pirogueschantechante la rivière chante... [Lire la suite]

vendredi 24 janvier 2014

INDIAN CASTOR

  Un ruisseau de montagnetraversait le sentier de mon enfanceson eau vive bondissaitdu talusétirant vers elle la soie verte des herbesÀ la fin de l’hiver, l’eau clapotait sous la glacecomme chante un poète dans une langue étrangèreje l’attendais L’été venu, mon ruisseau découvraitde grandes dalles calcaires blanchies comme des osl’attente changeait de riveles mains plongées dans les remugles de son ventrej’arrachais des pierresje raclais la terrej’excavais des bossesje dressais un barragepour qu’un fleuve renaisse de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 16 décembre 2013

CES LIENS SI FRAGILES...Extrait

Si d’indifférence tu deviens plus léger que ton ombre   capable enfin de suivre ton coeur   tu comprendras mieux mon silence   mes questions qui n’espèrent plus de réponse :   le vent chercherait-il quelque chose ou quelqu’un ?   Les nuages sont-ils réels ? Les nuages reviendront-ils ?   Avez-vous un destin paysages ?   Ai-je pour vous un sens ?   .   RAYMOND FARINA   .    
jeudi 19 mai 2011

INDIENS

« Les blancs proclamaient que les Indiens étaient des bêtes, les seconds se contentaient de soupçonner les premiers d'être des dieux. À ignorance égale, le dernier procédé était certes plus digne d'hommes. » . CLAUDE LEVI-STRAUSS .
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 26 août 2009

PIEDS NUS SUR LA TERRE SACREE...Extrait

Regardez, mes frères, le printemps est venu ; la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour ! Chaque graine est éveillée et de même tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons, nous aussi, notre existence et c’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre.Cependant écoutez-moi, mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race –– petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 2 juillet 2009

DISCOURS DE L’HOMME ROUGE

" Ainsi, nous sommes qui nous sommes dans le Mississippi. Et les reliques d’hier nous échoient. Mais la couleur du ciel a changé et la mer à l’Est a changé. O maître des Blancs, seigneur des chevaux, que requiers-tu de ceux qui partent aux arbres de la nuit ? Elevée est notre âme et sacrés sont les pâturages. Et les étoiles sont mots qui illuminent … Scrute-les, et tu liras notre histoire entière : ici nous naquîmes entre feu et eau, et sous peu nous renaîtrons dans les nuages au bord du littoral azuré. Ne meurtris pas davantage... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 février 2009

JOHN TRUDELL

Posté par emmila à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 10 décembre 2008

LE DEPART DES KWAKIUTES..Extrait

Femme-au-visage-d'ours les vit en rêve à l'embouchure du grand fleuve. Elle contempla sans y croire leurs visages blancs,mangés de barbe, vit le néant de leurs yeux fiévreux se poser sur les choses sans les voir.Lorsqu'ils tuèrent une femelle élan gravide qui s'était approchée trop près de la plage, elle sentit au creux de son ventre le froidmortel de l'acier et se réveilla en Sursaut, le coeur fendu. La nuit suivante, la tribu tout entière l'accompagna dans son sommeil, au cours d'un rituelhâtivement organisé. Les enfants seuls... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 3 décembre 2008

LOS ARROYOS CUANDO BAJAN

Comme les fleuves autrefois, ils remontent à leur source. Pour y mourir Libres !Ce sont les Indiens du Chiapas. Ils tournent autour des arbres de Justice. Leurs femmes brûlent d’amour et de douleur. Il ont de vieilles armes et des épées d’Espagne. Ils voient des bateaux ivres échoués dans les arbres. Mais ils croient dans les mots ! Et les locomotives de l’armée mexicaine roulent à tombeaux ouverts vers les grands cimetières, au milieu des forêts…Ce sont les indiens du Chiapas. Ils sont le peuple le plus réaliste du Monde, ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 5 novembre 2008

COMMENT PEUT-ON VENDRE OU ACHETER LE CIEL

  Comment peut-on vendre ou acheter le ciel ? Comment peut-on vendre ou acheter la chaleur de la terre ? Cela nous semble étrange. Si la fraîcheur de l'air et le murmure de l'eau ne nous appartient pas, comment peut-on les vendre ? Pour mon peuple, il n'y a pas un coin de cette terre qui ne soit sacré. Une aiguille de pin qui scintille, un rivage sablonneux, une brume légère, tout est saint aux yeux et dans la mémoire de ceux de mon peuple. La sève qui monte dans l'arbre porte en elle la mémoire des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,