lundi 28 octobre 2019

BRUNO RUIZ...Extrait

Nous aurons essayé. Beaucoup trop douté de nos actes. Nous n’aurons pas toujours su choisir pour ne blesser personne. Peut-être aurions-nous pu, peut-être aurait-il fallu. Mais ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui notre route est là, faites de tout ce que nous fûmes. Qui peut en être juge sans être sûr de ne pas se tromper ? Et si nous n’étions que cette somme vacillante d’invisibles ferveurs, d’obscures capitulations, d’improbables résultats ? Et si nous n’étions même pas une somme mais la soustraction lente d’un infini qui nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 16 juillet 2019

L'OBSCUR VERTIGE DES VIVANTS...Extrait

"La science n'étouffe pas le chant de l'océan dans les coquillages.Savoir qu'on y entend les vibrations de sa propre oreille ne réfute pas les vagues qui roulent en nous leur nostalgie. Les chiffres forent des puits comme les mots écoutent le monde : dans la fascination de sa beauté.Ainsi, révélée ronde, la Terre enfanta encore des aventuriers au coeur plus vaste, à qui le vertige continua de fouetter le sang.Le réel ne condamne pas la poésie. Il l'appelle, comme le vent la voile lui donnant force, le savant la formule qui creuse... [Lire la suite]
vendredi 28 décembre 2018

BERNARD PERROY...Extrait

Dis-moi...combien de fois l'on part vraiment dans une vieà la rencontre de l'inconnu, quand le temps passe sous le soleil sans crier gare,aussi invisible que le fleuve de nos désirs, quand la lumière nous réchauffecomme le sourire d'un enfant,et s'en va en s'inclinantpour pénétrer l'épaisseur de nos pas, comme si nous nous laissionstraverser par l'infini....         BERNARD PERROY       Oeuvre Zhang Weimin B.   
Posté par emmila à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 7 novembre 2018

ZOHRA MRIMI...Extrait

Terre sauvageterre désordre pour les femmeslieu d'épouvante pour les fleurselles naissent et meurent sèchesJ'allais, désir dans le creux de mes mains, répandre à la fontaine un vœuLe temps récupère l'infini, les secrets et la viequ'est ce qu'une vie au milieu de l'infini ?Elle est si volontaireil lui confie l'ennui d'un sommeil centenaireelle est si solennelle dans sa solitude, si belle qu'elle bouleverse l'étoileElles rejoignent le point existentielEn bas tout est dit   .     ZOHRA MRIMI     . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 30 septembre 2018

MORT A VINGT ANS...Extrait

"On est très sérieux quand on a 19 ans"A la 29 ème page, il reste une goutte d'eau non polluée, - Et comment en serait-il autrement puisque en fait il s'agit d'un testament. Oui, voilà un testament. Je voudrais remercier toutes les personnes, toutes les filles qui m'ont fait passer des moments heureux. Que puis-je leur laisser? Rien. Vraiment rien. Une pensée affectueuse, de la tendresse, tout mon amour: vraiment rien et ce fils si je l'ai qui va, en comparaison avec l'éternité me rejoindre dans la mort dans un quart de seconde me... [Lire la suite]
vendredi 28 septembre 2018

SONGE...Extrait

J'espérais contraindreau silencel'infini qui croît en moice qui dans l'ombreretient mon souffle.  .    AGNES SCHNELL      .   Photographie Diana Meihing Lo
Posté par emmila à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 31 août 2018

LA PRIERE DES ROSES

  "..Je vous salue, ô roses, étoiles solennelles. Roses, rose joyaux vivants de l'infini, bouches, seins, vagues âmes parfumées, larmes, baisers! grains et pollen de lune, ô doux lotus sur les étangs de l'âme, je vous salue, étoiles solennelles. "   .     FEDERICO GARCIA LORCA     . Oeuvre Goxwa Borg
mardi 28 août 2018

LES PLUMES D'EROS...Incipit

Désormais, l’état lumineux a changé d’orientation : il est à présent isolé et n’ouvre que sur lui-même. Si j’essaie d’en préciser la nature, je n’aperçois que sa ressemblance avec l’espace qu’autour de moi ouvre le regard. Non, ce dernier est substantiellement le même que l’état ancien mais il n’est pas environné du même lieu. L’ancien est dans mon corps : c’est une poche lumineuse qui se dilate, qui envahit tout mon volume intérieur, et qui l’illumine en abolissant toute frontière entre dehors et dedans. Le bonheur est dans cette... [Lire la suite]
dimanche 5 août 2018

MATHÉMATIQUE GÉNÉRALE DE L'INFINI...Extrait

En chantanton se séparesans bouger les lèvresde ce qui nous embrassecar nous avons faim d'avoir faimet nous vengeons le ventd'être la feuillequ'il n'a pas choiside faire tomberEn jetantnos yeux dans le cielnous voyons l'infinimarcher comme un mendiant aveugleLa nuit lui donne parfoiset avant nousla monnaie d’une étoile   . .   . SERGE PEY   . .   .                
Posté par emmila à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 24 juillet 2018

POEMES POUR RAOUDHA...Extraits

  En présence des illuminations d’Ibn Arabi  et des oiseaux d’Attâr  mon cœur est uni  vêtu des fleurs de l’Andalousie  je dévoile l’histoire du papillon de Raqqa  qui danse sa mort  et Jamila multiplie Raoudha  l’azur éternel de l’enfance  j’écris sans écrire la transe  le maqâm de l’infini cosmique     ...   Comment démêler le désert le linceul et les psalmodies du vent comment redéfinir l’éloge du vide l’absence comment retrouver les... [Lire la suite]