mardi 4 septembre 2018

UN INSTANT A SAUZET...

La porte s'est ouverte , un rayon de soleil de fin d'hiver caressait les créations douces et artisanales accrochées au mur du petit couloir , une odeur de cannelle promettait une suite gourmande et sucrée . La parenthèse s'annonçait agréable. J'entrais dans la maison qui me donnait envie d'être vêtue d'organdis rose , de soie , de grand châle cachemire, de lin clair et de blanc monogrammé. Les fauteuils ,avides d'accueillir leurs hôtes, tendaient leurs bras pour un repos confortable . Une pivoine, en passant... [Lire la suite]

lundi 28 mai 2018

BRUNO ODILE...Extrait

Fichtre de vie tout de même ! L’amour qui devient une plaie n’est qu’infamie. En soi, l’attribut de la vérité fait office de boussole, mais le Nord est ailleurs. Redescendre visiter ses caves intimes nous élève souvent au firmament. Souffrir pour souffrir est la panacée des âmes enclavées aux serments des consentis. Il n’y plus de réel opérant sans la notion du temps qui le fait vivre. C’est parce que rien n’est éternel que nous nous appliquons à faire durer la fragilité de l’instant. Un bonheur ruiné est le spectacle de la faillite... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

 ...   Tout est donné Tout est repris La lumière aigue des citrons Le vent dans les cheveux Savoure les Savoure les encore un peu   Malgré tout ce qui crie, bute, tombe, tout ce qui déchire,  le sang versé, rêve à des ruisseaux de lait Sur l'horizon doré, la branche est nue et noire L'arbre d'hiver dessine son destin   Malgré désordres et dérives Ecoute L'instant est harmonie Notes frêles dans le grand concert   Ne songe pas à des demains de sables incertains Tout est là, dans le... [Lire la suite]
dimanche 19 novembre 2017

CAROLE DAWSON

J'écris sur une peau de brume Pour effleurer l'instant Comme on apprivoise le vent Un soupir Me glisse entre les doigts Et me ravit un peu de moi J'erre sur le chemin Où silence est roi Sans bruit, je me dessine un destin Mais je marcherai toujours avec espoir Jusqu'aux froissements des petits matins Pour déposer des bouquets d'aurores Dans la paume de tes mains Et ainsi entrevoir Ta lumière Cousue de bleu et d'or Avant que ne s'effacent les mémoires De ces jours éphémères   .     © CAROLE  DAWSON   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 1 novembre 2017

BRUNO RUIZ...Extrait

 Ce peu de temps qui resteA ce corps qui s’enliseJe le veux souverainSous la lune compliceJe le veux dans ta mainPlus léger qu’une abeilleComme un coussin d’étéLa flèche d’un hiverJe le veux sans compterLes ruines de nos routesEt savourer à deuxL’instant qui s’éternise. ...    Voici le temps des bilans de l’usureAux feux croisés de nos forges intimesJe veux l’amour absolu jusqu’au boutFace à la verte et dernière beautéMaintenant . BRUNO RUIZ   .     Photographie Bernard Liegeois  
Posté par emmila à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 22 octobre 2017

LA NAISSANCE DU JOUR...EXTRAIT

 …Un faible sirocco, silencieux, va d’un bout de la chambre à l’autre. Il ne ventile pas plus la pièce que ne ferait un hibou prisonnier. Quand j’aurai quitté ces pages, couleur de jour clair dans la nuit, j’irai dormir sur le matelas de raphia, dehors. Le ciel entier tourne, sur la tête de ceux qui reposent à la belle étoile, et, si je m’éveille une ou deux fois avant le grand jour, la course des larges étoiles, que je ne retrouve plus à la même place, me donne un peu de vertige… Certaines fins de nuits sont si froides que la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

samedi 14 octobre 2017

BRANCHES BASSES

 Instant qui veut durer mais sans savoir Tirer éternité des branches basses Qui protègent la table où clairs et ombres Jouent, sur ma page blanche de ce matin.   Autour de ces deux arbres d’abord l’herbe, Puis la maison, puis le temps, puis demain Pour ouvrir à l’oubli, qui déjà dissipe Ces fruits d’hier tombés près de la table.   Là-bas est loin. Toutefois, c’est surtout Ici et maintenant qui sont inaccessibles, Plus simple est de rentrer dans l’avenir   Avec, pour tout à l’heure, quelque peu De ce... [Lire la suite]
mardi 13 décembre 2016

J'AIMERAIS TOUT SAVOIR

J'aimerais tant savoir comment tu te réveilles, J'aurais eu le plaisir de t'avoir vue dormir La boucle de cheveux autour de ton oreille, L'instant, l'instant précieux où tes yeux vont s'ouvrir. On peut dormir ensemble à cent lieues l'un de l'autre, On peut faire l'amour sans jamais se toucher, L'enfer peut ressembler au Paradis des autres Jusqu'au jardin désert qu'on n'avait pas cherché. Quand je m'endors tout seul, comme un mort dans sa barque, Comme un vieux pharaon je remonte le Nil. Les années sur ma gueule ont dessiné leur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 4 décembre 2016

VENDANGES

Offrir ce que nous fûmes Et ce que nous serons Aux villes de demain Aux vendanges d’hier Et de nos soifs encore Réinventer la mer Qui rabat en riant Son chaperon d’écume Offrir ce que nous fûmes Et étreindre l’instant Et étreindre l’instant Comme on étreint la dune Là-bas sur l’avenue Tout s’agite et se tend La frêle ritournelle De nos cœurs en partance Assaille ça et là Les moyeux du silence Voici l’aube venue Sur les gradins du temps Voici les berges folles Ombrellées d’insouciance Et sur le fleuve en marche Les faisceaux de faïence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 19 août 2016

LES HAIES DE JOIE

Simplement écouter l'écho pris au filet de l'instant partagé avec le jour le ciel le jardin de toutes les éclipses tous les aveuglements de l'enfance surprise. Je veux aller au bord de toi enfouie dans le regard et dans l'oreille de tes songes Je veux passer les haies de vive joie comme une bête, je sais que tu m'attraperas. . . . JEAN-PIERRE BARS . . .
Posté par emmila à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,