mardi 29 août 2017

DIALOGUE AU BOUT DES VAGUES...Extrait

J'ai cru à l'éloquence des feuilles mortes à Erzulie* femme d'amour qui fait bander et rougir les sexes éparpillés J'ai cru à Damballah* le dieu blanc aux rêves de serpents J'ai cru aux vaccines* à résonances nègres de sueur et de danse banda J'ai cru à la justesse des luttes antiracistes au partage à l'amour aux Sources du Vaucluse J'ai cru à l'écartèlement à l'éclatement à l'orage au brasier J'ai cru à la marée aux trêves de l'Histoire J'ai cru aux effluves de fritures de graisse et d'huile chaude J'ai cru au soleil sur nos... [Lire la suite]

samedi 15 avril 2017

L'ÂME INSURGEE...Extrait

« Le poète, je vous l’ai dit, n’a pas la vie facile dans ce monde et ses besoins, pour exister, n’ont rien d’épisodique ou de professionnel. Il est voué à l’essentiel. Donc à la pauvreté matérielle. Une existence entière à préserver dans tous ses lieux, ouverte à ses passions, conquérant son intégrité. L’ampleur indispensable de l’espace et du temps, la solitude, le silence et la continuité. Les questions à poser vraiment ; la réponse à attendre de tout. Un travail où l’on entre une fois pour toutes pour ne plus le... [Lire la suite]
dimanche 30 décembre 2012

ECHANCRE...Extrait

"Ecrire les yeux fermés. écrire la ligne de crête. écrire le fond de la mer (...) Ecrire: une écoute -une surdité, une absurdité- écrire pour atteindre le silence, jouir de la musique de la langue, extraire le silence du rythme et des syncopes de la langue (...) Ecrire avec les aiguilles de pin qui adoucissaient la terre devant le caveau de Ponge (...) Ecrire éprouve, épouvante, cristallise le temps de ma paresse. écrire entame et désagrège ma stature d'agonisant..." "écrire étant ici, en ce point, dans ce tourbillon de l'approche... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 19 août 2012

GHASSAN TUENI...HOMMAGE

HOMME DE PAIX: GHASSAN TUENI (1926-2012) L'immense journaliste, éditeur, philosophe, diplomate et humaniste dont la presse internationale a loué l'indépendance d'esprit et l'intégrité,  était orphelin de ses trois enfants. Ce 8 juin 2012, il a rejoint pour toujours Nayla, Makram et Gibran, ainsi que sa première épouse, la poète Nadia Tuéni. Décédé à Beyrouth le 8 juin 2012, il aurait certes mérité le Prix Nobel de la Paix. Mais peu importent les «distinctions»... Ghassan Tuéni restera dans l'Histoire comme le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,