mercredi 9 mai 2012

LA LANGUE AMAZIGHE INTERDITE AU PARLEMENT MAROCAIN

 Après qu’une députée ait posé une question orale au Ministre istiqlalien de l’Education Nationale –Ministre qui ne connaît évidemment pas la première langue de son pays- au sujet de l’enseignement de la langue amazighe, le Parlement marocain vient de prendre une décision incompréhensible : l’interdiction pure et simple aux députés de parler la langue amazighe au Parlement d’un pays où plus de 70% de la population parle cette langue qui, de surcroît, est officielle dans la nouvelle constitution de 2011. Le prétexte invoqué... [Lire la suite]