samedi 9 novembre 2019

J'ECRIS POUR TROUVER CE QUE JE PENSE

"Il est possible que nous soyons, chacun de nous, psychiquement, spirituellement, comme des terrains toujours en danger d'inondation : inondations de mots, de traumas, inondation de savoirs inutiles, d'images aveuglantes et que c'est dans la rareté ou dans le peu, que l'immense à la chance de revenir, de resurgir." "Ce qui compte, à mon avis, c'est d'essayer d'être vivant, et pour être vivant, il faut parler et pour parler vraiment, il faut amener le silence dans sa parole, et amener le secret de sa vie dans cette parole sans le... [Lire la suite]

mardi 18 juillet 2017

UN CHEMIN VERS LA LUMIERE...Extrait

« Le chemin vers la lumière c’est à quoi tend le poème quand il existe. Et réaliser que le poème existe est une illumination. Cette réalité n’a plus besoin de se mettre au service d’un projet prométhéen car ce n’est pas Dieu qui est mort mais bien Prométhée dans les villes bombardées jusqu’à Hiroshima, dans les camps de travail ou d’extermination et dans les goulags. Les ténèbres sont partout et les interdits ont seulement changé de sens. Le prophète Albert Camus dans « la chute » dont on parle peu quand on pense au... [Lire la suite]
jeudi 23 mars 2017

CONFESSION D'UN FOU A SON PSY...Extrait

En hommage à Vincent Van Gogh . Pour une fois, je vais prendre la parole sans considérer cette faculté naturelle comme une automutilation que je m’inflige pour rajouter du mordant à l’intensité des émotions générées par mon combat psychique quasiment quotidien. Laissez-moi parler, docteur, il y a un conflit ondulatoire qui s’éternise dans mon être sans cesse envahi par des ondes antagonistes qui cherchent à s’y évincer réciproquement. Je regorge d’impertinences et deviens hutin et pugnace devant celui qui se permettrait l’audace de... [Lire la suite]
mercredi 12 février 2014

REPEINDRE LA MEMOIRE...Extrait

Pourtant,l’enfance avait le goût du pain,l’odeur du bois brûlé,des lits cirés,des petits pots de confitures Odeursmarquant la même saison fragile, Petite chair blanche,la peau tenduecontre le vent,bardée d’envies secrètes. Chair exiléeà l’intérieur des interdits. Odeur de pailleoù nos refus se déchiraient. .   EMILE HEMMEN   .      
Posté par emmila à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 14 mars 2013

LES AMANTS DE L'AILLEURS...Extrait

 Ce silence veille sur euxSeul refuge de ces choses fugitivesQui ne supportent pas d’être nommées, quand les noms tuent, et comme ils tuent parfoisQui succombe sitôt définies ou prononcéesÉvanouisses sitôt vuesDes choses à l’abord périlleux, d’une fragilité précieuseComme l’aile fine d’un papillon qu’il ne faut caresser que des yeux, et être prudent tant le regard peut blesser.Qui dans la main, vous laisse une poudre lumineuse, trace, passage de ce qui est au-delà de toute captivité, même celle des motsLe nom tue, le regard... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,