mardi 15 septembre 2015

AU SYBILLIN BALLET DE LA MER

Ô mon immensité hyalinema nuit perse     au visage voilé De renaître à  ton choeur sombreperpétuel et vagueà l'étreinte des vagues  Où divaguent le profond hiverdes ciels  les vastités confondues L'esquisse sublime de nos arabesques insensées  chaque fois nous révèleharmonique à ton plain-chantQue ne  m'emporterez-vous assez   Comme la danse de l'amour transcende et saouleembrase l'essence d'une ivresseà nulle autre pareille Et c'est au long poèmede l'absenceque vont sans rimele penser... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,