mercredi 13 juin 2018

POUR MILA - DIALOGUES AVEC L'ANGE...Extraits

Pour Mila qui a 14 ans aujourd'hui . Le feu intérieur est le plus important que l'on possède. La terre appartient à ceux qui portent en eux la plus haute musique. Je me tourne vers les rares individus et les incite à élever leur musique intime, tout comme à bâtir sur l'avenir  Edith Södergran . . . . "Hier, pour une humanité enfant, l’ange était un être mythique, loin et surnaturel, accessible seulement à quelques élus. Aujourd’hui, pour une humanité qui entre dans son adolescence, l’ange descend dans l’ordinaire, et... [Lire la suite]

samedi 3 mars 2018

CHRISTIAN ARJONILLA...Extraits

Dans la caresse de l'ombre et de la lumièreau secretle cœur retrouve la mémoireautrerythmele rythmeautre mémoireCe fantôme parle aux maisonsaux paysages du hasardle désastre lui répond ... Perdre piedsrépondre au videconfondre le cadavre exposé sur nos épaulesretrouver l'apesanteuroù se dévisagent des mots qui nous ressemblent ... Toujours l'entremonde happe et envahitIl y a longtemps que je n'ai plus de nompas d'unité de lieu ni de tempsLe trouble ne saurait me troublerla fascination me fascinerJe parle à l'invisible   . ... [Lire la suite]
mardi 22 août 2017

LES INEDITS ( 12 )

 Près du visage que tu aimes Se trouvent les lucioles Se trouvent les baisers Non encore échangés Se trouve l’argile de l’origine Près du visage que tu aimes Se trouvent les oiseaux Non encore envolés Les secrets non encore dévoilés Se trouve la genèse des arbres Se trouvent les racines D’un amour inouï Et c’est le tien Et c’est le mien Tous les jours A nouveau réinventé Par la force et le lien De l’invisible De l’indicible Garde auprès de toi Le visage que tu aimes Ne sois pas distrait par la foule Garde en toi cet amour Après... [Lire la suite]
dimanche 29 mai 2016

AU DERNIER SOIR SUR CETTE TERRE...Extrait

J'ai derrière le ciel un ciel pour revenir, maisJe continue à polir le métal de ce lieu, et je visUne heure qui discerne l'invisible. Je sais quele tempsNe sera pas par deux fois mon allié, et je saisque je sortirai de ma bannière, oiseau qui ne se pose sur nul arbreJe sortirai de toute ma peau, et quelques mots sortirontde ma langue sur l'amour chez LorcaQui habitera ma chambreEt verra ce que j'ai vu de la lune bédouine. Je sortirai des amandiers, duvet sur l'écume de la mer. L'étranger est passéPortant sept siècles de... [Lire la suite]
lundi 25 avril 2016

ABDELWAHAB MEDDEB

... « le monde est un tissu d'épiphanies toute chose visible porte en elle les traces de l'Invisible voir c'est déchiffrer pour interpréter l'esprit fouille ce que l'oeil reçoit il perçoit plus que l'offre du regard toute face tout paysage est enveloppé d'un halo où grouillent les atomes au-delà des sens et ces atomes emplissent le champ au-dedans de traits et des rides et des tics qui animent les visages comme à la surface des mers à la furtive levée du sable » ... .   ABDELWAHAB MEDDEB   .   Photographie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 5 mars 2016

L'INVISIBLE

On dit de l’invisible qu’il se lit au bout de chaque souffle sans connaître pourtant le vertige qui le vit naître on dit de l’invisible qu’il sommeille auprès des phrases pour réchauffer les arbres et le désir de tous les vents on dit de l’invisible qu’il s’approche du silence pour que s’accorde avec lenteur la symphonie de son mystère et de nos âmes.   .   PIERRE WARRANT   .   Oeuvre Alexey Golubev
Posté par emmila à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 29 septembre 2013

TOUT N'EST QUE ROUGE VISION

 Pas la peine il y a le vent et l’état de veille Samuel Beckett, Poèmes (1906-1989)   — Mon œil intérieur regarde l’invisible. Une lumière s’allume sur mes lèvres qui remuent. Un vent soufre* fait battre portes et fenêtres. — Pieds nus sur la terre tu marches. — Et vers moi tu viens. — Tu bouges tu es la terre noire et la terre pourpre. Tu remues et tu te retournes tu te soulèves. Ton odeur de musc affole l’aile de mes narines. Yeux fermés yeux ouverts — tes seins débordent de lait. Tes lunes tes melons la nuit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 25 février 2013

TRANSPOETIQUE...Extrait

La création transpoétique n’est pas une fin en soi ; c’est un moyen opératif d’autotransformation orientée vers l’autoconnaissance transcendentale… La poésie initiatique du silence ne se sert du langage que pour faire allusion à ce qui absolument, lui échappe. La transcréation, c’est la création qui s’oriente du visible vers l’invisible, du fini à l’infini, du profane au sacré, du physique au métaphysique, du naturel au transcendantal, de la parole au silence. Nous ne savons pas ce qu’est la métaphysique, ni ce qu’est la poésie,... [Lire la suite]
samedi 22 décembre 2012

TEMPS...Extrait

Parfois quelque chose vient vers nous depuis un fond. Mais ce fond n’existe qu’en nous, et nous n’en savons rien. Le regard se tourne si naturellement vers l’espace intérieur qu’il devient cet espace sans faire la différence. Nous entrons dans l’invisible sans le voir. C’est son secret et –pourquoi pas- sa défen- se. L’art construit la porte qui donne à la fois sur l’intérieur et l’extérieur. Elle tourne d’autant mieux qu’elle est à faire avec presque rien.   BERNARD NOËL     Oeuvre Zao Wou-Ki
Posté par emmila à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 23 novembre 2012

INTRODUCTION AU LARGE

«Hors de ce qui meurt, je ne puis voir de beauté, mais que peut-elle être sinon l'intuition chancelante, renaissante, que le jour ne s'achève pas avec ce qui l'achève ?». (...) "... l'essor ou le plein vent, l'essor ou notre part d'enfance, lucide, aussi frais que la neige ou le lilas, éveille la poussière en s'adressant à ce qui passe pour l'invisible et les paroles sont les siennes quand se dénoue l'orgueil de nous prétendre seuls, de dire adieu." (...) .   PIERRE DHAINAUT . Oeuvre Mohamed Jaamati  
Posté par emmila à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,