dimanche 15 janvier 2017

POEME INEDIT ADONIS

Un dieu sumérien m'écoutaiten se lavant les piedsdans les vagues qui relientle Tigre à l'Euphrate.O Dieu ami, est-ce vrai que tu asune fois chuchoté à ton épouse :«dans ce monde, il m'estdifficile d'être Dieu ».Soudain une foule d'angess'abat sur nous et se metà lapider la langue :Si la parole était de feule silence ne seraitqu'un début d'enfer.En vérité, c'est au ciel que poussentles racines de la catastrophe.En vérité, à Bagdad, les pierrespourraient se fendre de honte.À Paris, dans une triste chambre,j'ai voulu asseoir mon payssur... [Lire la suite]

lundi 30 septembre 2013

SALAH AL HAMDANI

 Dans ce fleuve, là-bas,  de cette eau âcre de souvenirs  où les nuits de mon enfance  plongent l’une après l’autre  pour finir dans la clarté des saisons,    il ne me reste que l’argile rouge  et sa lune  accostée au cimetière des jours.  Dans cette ruelle, là-bas,  un Dieu,  une voûte, une prière ?    Et pour la mère qui gémit dans un miroir,  où est le miroir ?     Au bout de ces quelques ficelles accrochées au soleil ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,