mercredi 18 novembre 2015

SYMPHONIE DES DROITS DE L'HOMME

Oh ! Mon bel enfant, libre et prisonnier, Prisonnier des contraintes que s'imposent les hommes Et libre de les transcender. N'aie jamais peur du vide, Car c'est le vide qui t'a enfanté. Accroche-toi aux parois lisses et dures de la vie, Accroche tes ongles aux moindres interstices, A la moindre anfractuosité du roc. Ouvre large tes oreilles à l'appel du vent, A la musique du silence, Ouvre tes narines aux odeurs fortes et subtiles des parfums de la terre, De la sueur, de la peau, de tout ce qui vit, Qui exhale, qui respire. Pour que... [Lire la suite]