mardi 13 novembre 2012

INSTANTANES DU TEMPS DE L'ENFANCE

Je me souviens… malgré ma mémoire infidèle : L’herbe… Après : l’univers ! … Quelqu’un, là-bas, j’appelle. Il me plaisait ainsi, dans l’air, d’appeler loin… Le thym embaume – et le soleil dort… dans le foin. Et puis ? Quel rêve encor me vient du premier âge ? Le jardin – familiers m’étaient feuilles, visages… Feuilles, visages, seuls. Rien que feuillage, gens ! Bout de sentier : je ris ! S’en retenir ? Comment ? Je cours, tête mêlée aux nuées, aux murmures.   Le souffle empli de... [Lire la suite]

mercredi 26 septembre 2012

NO ESPANTA PAJAROS

Al espanta pájaros no le importa el huerto más bien lo hastía su obligación gratuita y además se siente desolado con su sombrero roto y sus andrajos al espantapájaros no le importan los pájaros pero aprecia que alguna mosca candorosa recorra sus bíceps de madera en realidad los pájaros se alejan no porque él los intimide sino porque viene tormenta y ésta no es simulacro . Ce n´est pas le potager qui tracasse l´épouvantailMais plutôt cette obligation gratuite qui l´exaspère,de plus, il se sent navréavec ce chapeau troué et ses... [Lire la suite]
jeudi 31 mai 2012

AU FOND DU JARDIN DE MON PERE

On passe quelques moisQuelques années sur la terreSans comprendre vraimentNi ses parents ni ses enfants.On passe son temps à traverser la rueTout en récitant des prièresPour finir par comprendreQue le ciel est désolé ou désert.Les Dieux sont des icônes de poussièreAu fond du jardin de son pèreComme le fatras de l’enfance dans les bassinesLes repas de famille sur les chaises du silence familierComme la brouette dans son nid d’étoiles oubliéesLa mémoire est un désordre de locataireComme tout ce qui semble perduComme tout ce qui pourrait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 1 mai 2012

LA VAGABONDE...Extrait

Je palpe amoureusement la pierre chaude au temple ruiné, et la feuille vernie des fusains, qui semble mouillée. Les bains de Diane, où je me penche, mirent encore et toujours des arbres de Judée, de térébinthes, des pins, des paulownias fleuris de mauve et des épines doubles purpurines. Tout un jardin de reflets se renverse au-dessus de moi et tourne décomposé dans l'eau d'aigue-marine au bleu obscur, au violet de pêche meurtrie, au marron de sang sec...Le beau jardin, le beau silence, où seule se débat sourdement l'eau impérieuse et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 27 avril 2012

ENLUMINURES...Extrait

(...) ll y a des jardins qui n'ont plus de paysEt qui sont seuls avec l'eauDes colombes les traversent bleues et sans nidsMais la lune est un cristal de bonheurEt l'enfant se souvient d'un grand désordre clair. Je me dériderai dans un jardin de pommeDans cette eau de la campagneAux pas immaculésEt pour toi amie des saules de la mortLes colombes qui volent sans airL’absence plus longue que les années (...) Nous irons un jour enfants de la terreAvec nos mouchoirs vermeilsEnvoler l’oiseau des mains de la pierreAux pays de l’ombre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 11 avril 2012

LES JARDINS DE LUMIERE

 «  Aux commencements de l’univers, deux mondes existaient, séparés l’un de l’autre : le monde de la Lumière et celui des Ténèbres. Dans les Jardins de Lumière étaient toutes les choses désirables, dans les ténèbres résidait le désir, un désir puissant, impérieux, rugissant. Et soudain, à la frontière des deux mondes, un choc se produisit, le plus violent et le plus terrifiant que l’univers ait connu. Les particules de Lumière se sont alors mêlées aux Ténèbres, de mille façons différentes, et c’est ainsi que sont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 2 avril 2012

ET NEANMOINS...Extrait

Travaillant au jardin, je vois soudain, à deux pas, un rouge-gorge ; on dirait qu'il veut vous parler, au moins vous tenir compagnie : minuscule piéton, victime toute désignée des chats. Comment montrer la couleur de sa gorge ? Couleur moins proche du rose, ou du pourpre, ou du rouge sang, que du rouge brique ; si ce mot n'évoquait une idée de mur, de pierre, même, un bruit de pierre cassante, qu'il faut oublier au profit de ce qu'il évoquerait aussi de feu apprivoisé, de reflet du feu ; couleur que l'on dirait comme amicale,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 6 février 2012

DANIELLE CATARELLI

Il savait teinter d’amour les groseilles Et tomates aux senteurs acidulées. Le violet de ses œillets et pensées, Fleurait un mystérieux parfum secret. La Paix nichait sous le vieux pommier. Il savait appeler merles et mésanges, En lançant des miettes de patience. Une musique d’oiseaux en ritournelle Coloriait la douceur de l’air tiède. Les papillons semaient leurs couleurs. Il savait planter les fleurs du bonheur, Les arrosait d’une pluie de soleil. Je remplissais mes poches de graines. Il faisait bon rire et vivre avec lui, A... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 7 novembre 2011

PRISONS ET PARADIS - Notes marocaines...Extrait

(...)   Feu des étoiles et des orangers. Palpitation des rossignols, battement des rayons de l'étoile. L'oranger écrase tout de son odeur. Le pamplemousse en fleur garde une douceur, une arrière-pensée qui manquent à l'oranger.   Crépitements d'oiseaux avant l'aurore, tonnerre d'oiseaux. Ils s'apaisent un peu, le jour levé. une phrase de rossignol s'étale encore, comme un lambeau nocturne. Au premier rayon s'élance le cri acéré de l'hirondelle. Puis la gorgée liquide dont se gargarisent le loriot trivial, et le merle. Les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 18 mai 2011

ETE

Il est un jardin clair, herbe sèche et lumière, Entouré de murets, qui réchauffe sa terre Doucement. Lumière qui évoque la mer. Tu respires cette herbe. Tu touches tes cheveux Et tu en fais jaillir le souvenir. ... [Lire la suite]