jeudi 12 août 2021

JEAN DIHARSCE...Extrait

Tu vois, il sera jour, il fera thym. Tout au soir de la veille, assis au banc de pierre, nous aurons devisé en blotti au soleil qui fouit sous la montagne et fredonné les mots des poètes d'ici. Le vent léger de nuit caressera le chaud et nous fera rentrer, les yeux lus dans les yeux, pieds nus à carrelage, terre cuite fraîchie. Une odeur de tisane et les mots d'une chouette. La nuit sera ce que se font les nuits lorsque tout se va près. Tu vois, le jour se filtre entre les deux volets, on voit déjà du bleu, j'entrouvre la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 6 septembre 2020

DES ROUDOUDOUS D'AUTOMNE

J’ai fait des provisions de beau à m’en sourire l’âme, dans l’hypothèse folle où l’hiver glacerait, effleuré de tristesse. Au fond de mon panier courbé, tout en osier, des regards, des odeurs, des touchers de couleurs, des roudoudous d’automne, en forêt, sur la mer. Des marches à devenir écureuil ou châtaigne, à voir tous les soleils s’éblouir à l’envers dans l’insolence douce de l’émerveillement. Des ourlets de rosée sur des feuilles en cornet, un vieux puits tout au bout d’une maison en ruines, une main qui se tend au bord... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 24 janvier 2020

JEAN DIHARSCE... Extrait

Le temps qu'il reste à faire simple. Tout ce qu'on aime à faire seul,bien mieux le faire,aussi,en se tenant,et puis aimer portes ouvertes,faire de l'air,laisser le ventrespirer. Marcher longtemps au bord des eaux,aller plus loin,mettre les îles en capuchon,ouvrir les yeux.Partir au ciel où il fait bleu,prêter un livre,faire musiquesdire merci Longer du doigt les cicatrices,se caresser. S'accompagner,faire du temps un avantage. Et se dormir au creux des bras s'il fait envie ou bien besoin. Se serrer doux.En tendre, en fort. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 8 août 2019

JEAN DIHARSCE...Extrait

... les enfantsde mon temps(nous eumes de la chance)levaient les yeux au ciel Picasso y traçait des colombesles adultes d'alors avaient tant de mémoirequ'ils savaient se tenirau moins pour l'essentiel se taire pour recueillir l'oiseau     .     JEAN DIHARSCE     .    Oeuvre Pablo Picasso    
Posté par emmila à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 4 septembre 2015

JE SUIS UN HOMME...

J'ai froid...De ce froid qui rabougrit, mène à se mettre en boule, à cacher toutes ses blessures. En demeurant aux aguets pour bondir et défendre ce qu'il me reste de valeurs. Privées, publiques... Les secondes, aujourd'hui, me conduisent à sortir de cette léthargie, et pousser, comme on me dit, un coup de gueule. Un enfant est mort. On publie sa photo. Certains s'indignent du principe au nom de la démagogie, du populisme, de l'appel à l'émotion. D'autres disent que cela permet de ne pas parler de tous les autres massacres dont on ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 26 juin 2014

JEAN DIHARCE

Parfoison peut laisser des bouts de vienul ne me contestera d'y être en ma maisonen ce pays où j'ai racineon pélerine quelquefoisles coquilles ont des jacques qui se replient au cielon se fait des mémoires comme on offre un bijouon monte un peu plus hautdes chardons en montagnesun nom imprononçableune église en vertigedes torrents qui protestentet au-delàl'Espagnequi se défait des mainsà trop avoir saigné .   JEAN DIHARSCE   .        
Posté par emmila à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 10 mai 2014

LES DIEUX SONT FATIGUES

il n'y a que la mort qui soit définitiveune dalle de pierreau dédale des motsd'un doigt distraittu traceras quelques lignes de cendresdes signes de regretun peu comme un adieuil eut fallusans douteles envoyer au diableles dieux sont fatigués .   JEAN DIHARSCE   .    
Posté par emmila à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 8 mai 2014

JEAN DIHARCE

et la femme en trois temps défaisait son histoirede l'enfanceil n'y avait que les blessures faitesquelques rires égarés et le poids des mémoiresde l'amourtoutes les trahisons et les insuffisancesquelques instant superbes tout aussitôt passésde la mortle regard impavide sur les chemins ratésquelques idées intimes d'avoir vécu pour rien   . JEAN DIHARSCE   .   Photographie Nathan Wirth    
Posté par emmila à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 26 avril 2014

JEAN DIHARCE

Dites-le aux puissantsje m'abandonne au ventlui seul peut me courbervague le blévague la meret les courantsle souffle partagé de mes rêves vivantsallez dire aux surfaitsque je me laisse allerau temps du souvenirde mes rires d'enfantsla vie rebellebelledes francs-tireursetpartisanscriez-le aux meuniersà tous les haut gradéset aux faucheurs de vent   .   JEAN DIHARSCE   .  
Posté par emmila à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 19 mars 2014

SILENCE

Le silence c'est l'absence de mots seulement l' illusion je souris seul et personne ne parle le vent grippe la porte et le chat éternue le claquement du feu sous les coulées de larmes je passe plus de temps aux chemins de ma tête aux rires des absents leur parole de sel qu'à pleurer sur l'absence le marin solitaire sans le loup du malheur il n'en est que de ma maison de mon message à l'autre.   .   JEAN DIHARSCE   .      
Posté par emmila à 21:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,