mardi 7 août 2018

LES NOMADES

  Ils sont nés près de Barcelone,Ils ont grandit en Australie,Ils se sont aimés à Paris,Mais ils s'en vont encore d'ici,Les nomades.. Ils ont habité la roulotte,Les quatre planches qui cahotent,De St Ouen en Ste MarieMais ils s'en vont encore d'ici,Les nomades... Ni la couronne d'orangersNi la cheminée de faux marbre,Ne leur mettent racine aux pieds,Ils ne sont pas comme les arbres,Les nomades.. Ils vont toujours de villes en plaines,Il n'y a rien qui les retienne,Dessus la route qui les mène,En dimanche comme en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 1 juillet 2016

LETTRE DE JEAN FERRAT A PROPOS DE " NUIT ET BROUILLARD "

Jean Ferrat répond à un fanatique sioniste... …qui critiquait sa célèbre chanson « Nuit et brouillard ».   Extrait de l’interview de Meir Weintrater, rédacteur en chef de la revue sioniste de gauche (si, si c’est officiel ), l’Arche dans le n° de mars-avril 2005, au cours de laquelle il se livre à un violent réquisitoire contre Jean Ferrat accusé de quasi négationnisme.   .   Monsieur Jean Ferrat 07530 ANTRAIGUES   Monsieur Meir WEINTRATER   Rédacteur en chef de la revue « L’Arche»   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 16 novembre 2015

JEAN FERRAT

De plaines en forêts de vallons en collines Du printemps qui va naître à tes mortes saisons De ce que j'ai vécu à ce que j'imagine Je n'en finirai pas d'écrire ta chanson Ma France Au grand soleil d'été qui courbe la Provence Des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche Quelque chose dans l'air a cette transparence Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche Ma France Cet air de liberté au-delà des frontières Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige Elle répond toujours du nom... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 9 décembre 2014

CARCO

Dis qu'as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-même De tes mains pleines de poèmes Qui tremblaient au bout de ta nuit Il avait toujours dans la tête Le manège d'anciens tourments De la fenêtre par moment Parvenaient des bouffées de fête Où sont les lumières lointaines Voici fermés les yeux éteints Ce chant des lilas au matin De Montmartre à Mortefontaine Tu meurs sans avoir vu le drame Carco qui ne sus que chanter Te souviens-tu de cet été De Nice où nous nous rencontrâmes On faisait semblant d'être heureux Le ciel... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 19 avril 2014

MA FRANCE

De plaines en forêts de vallons en collines Du printemps qui va naître à tes mortes saisons De ce que j'ai vécu à ce que j'imagine Je n'en finirais pas d'écrire ta chanson Ma France Au grand soleil d'été qui courbe la Provence Des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche Quelque chose dans l'air a cette transparence Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche Ma France Cet air de liberté au-delà des frontières Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige Elle répond toujours du nom... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 19 juin 2012

LOUIS ARAGON ET JEAN FERRAT

Et pourtant je vous dis que le bonheur existe Ailleurs que dans le rêve ailleurs que dans les nues Terre terre voici ses rades inconnues Louis Aragon . . Des Tournesols, Vincent et sa gueule hallucinante, Desnos, Pauvre Boris, de l'insurrection du Potemkine en 1905 au Bilan, sans oublier ces poètes maudits trucidés par les fascismes et les dictatures infectes, Lorca, Desnos, Machado, Neruda et tant d'autres, Jean Ferrat aura rencontré et loué Louis Aragon comme si les deux hommes eussent été voués l'un à l'autre par le destin.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 26 avril 2012

LETTRE DE PHILIPPE TORRETON A JEAN FERRAT

Jean, J'aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J'aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu'à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j'étais à Entraigues il n'y a pas si longtemps et je n'ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c'est sacré ! Pardon de t'emmerder, mais l'heure est grave, Jean. Je ne sais pas si là où tu es tu ne reçois que le Figaro comme dans les hôtels qui ne connaissent pas le débat d'idées, je ne sais pas si tu vois tout, de là-haut, ou... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 17 août 2010

PICASSO COLOMBE

  “ Il était un homme oiseau Qui cueillit le monde rond L’ouvrit de ses doigts pipeaux L’enfouit dans son œil citron   Puis déshabilla les dieux Les fit danser dans les bois Les croqua de ses dents bleues Les enivra de hautbois   Picasso colombe au laurier Fit Guernica la mort aux cornes Pour que dans un monde sans bornes La nuit ne vienne plus jamais La nuit ne vienne plus jamais   Il était un homme fruit Qui roula dans l’herbe crue Sur une femme pétrie Par un dieu Pan au poil dru   Femme, il fendit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 19 mars 2010

J'ARRIVE OU JE SUIS ETRANGER

Rien n'est précaire comme vivre Rien comme être n'est passager C'est un peu fondre comme le givre Et pour le vent être léger J'arrive où je suis étranger Un jour tu passes la frontière D'où viens-tu mais où vas-tu donc Demain qu'importe et qu'importe hier Le cœur change avec le chardon Tout est sans rime ni pardon Passe ton doigt là sur ta tempe Touche l'enfance de tes yeux Mieux vaut laisser basses les lampes La nuit plus longtemps nous va mieux C'est le grand jour qui se fait vieux Les arbres sont beaux en automne Mais l'enfant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 mars 2010

A JEAN FERRAT

Federico Garcia Lorca - 1961 - 1962 : Deux Enfants au Soleil - Ma Môme - Jean Ferrat Pablo mon ami - Ferrat Chante Aragon: Lintégrale - Jean Ferrat   .   Maria - 1965 - 1966 : Potemkine - Maria - Jean Ferrat . Un jour un jour - Mes soir - Jean Ferrat . Je ne suis quun cri - 1985: Je ne suis quun cri - Jean Ferrat . Pauvre Boris - 1965 - 1966 : Potemkine - Maria - Jean Ferrat . Les tournesols - 1991 : Dans la jungle ou dans le zoo - Jean Ferrat ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,