jeudi 23 avril 2020

L'ÂME DU MONDE

  Le monde au fond n'a pas changé ces dernières semainesnotre rapport à lui peut-êtrece qui le rend tout à coup différent il respire plus au largeil se sent plus allègre lui et tous les êtres qu'il abritecomme s'il invitait chacun à faire la paix avec lui De notre côté nous allons pleins d'interrogationsque voulons-nousqu'attendons-nous de lui que désirons-nous entreprendre avec lui ?Nous n'avons guère tenu compte des avertissementsde ceux qui nous annonçaient voici un siècle déjàson désenchantement et son asphyxieNous avons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 19 avril 2020

LE RÉCIT DU RESTE DE NOTRE VIE

  Rien ne sera pareilQuand tout sera redevenu comme avantNous porterons sur les arbres les nuagesLes vieux murs de nos chagrinsLes chevaux les prairiesUn regard de nouveau-néÉtonné de voir le monde venir à luiDans la splendeur des premiers jours Chaque instant sera printempsNoce et chants d'oiseauxNous remonterons sans hâte les courantsVers les eaux de nos enfancesConfiants avec le ventAccordés à nous-mêmesCapables du plus simpleSaisis d'une marche silencieuseAux sources du vivant Nous nous tiendrons deboutDans l'insolente... [Lire la suite]
lundi 13 avril 2020

JEAN LAVOUE...Extrait

Il n’y a plus de feu pour forger nos matins,Plus de lois, de serments où nous serions tenus,Tous les noms sont perdus, les cartes, les indices,Nous sommes sans racines comme des rois déchus. Nous n’avons plus de cap, agir est sans boussole,Nous ruons à tout-va enserrés dans la nasse,Ceux qui croient voir l’issue nous précipitent à perteCeux qui pensaient mieux faire nous ligotent un peu plus. Notre legs ne sera qu’écriture du ventCar nous brisons les sceaux qui nous réunissaient,Les clés sont inutiles, les serrures oubliées,Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 18 février 2020

UN CHANT AUX PAS D'OISEAU

  Faut-il se dépouiller jusqu'à ce rien, cette racine nue,Ce trait de l'aube où le soleil se lève ?Mais ce sera de nuit,Les eaux du fleuve n'auront pas fini de nous dérouterQuand, soudain, quelques mots, à peine un souffle :Nous nous reconnaîtrons de ce paysDont le nom est hissé au faîte du silence. L'instant d'avant, tout était noir : l'ombre, l'oubli ;Mais déjà se dessinaient de grands signes inconnus dans les paumes de l'attente ;Le poème faisait provision de nocturnes lueurs, de bruissements d'ailes,D'instants fragiles... [Lire la suite]
mercredi 25 décembre 2019

PAROLE DU MATIN

  C'est de ton souffle et du silenceDont le poème a besoinPour ouvrir ses clairièresEt libérer en toi mille éclatsMille oiseaux   Mais aussi d'une poignée d'amis postés sur les lisières de l'âmeQui savent bien mieux que toiLe bruissement des ailesLes murmures de l'aubeLa ferveur du vent   L'écho les aurait-il rejointsLà où tu perdais piedCar tu n'es jamais seul au lieu de l'écritureDans ton sang tant d'absences de présences réellesTant de mains secourablesDe rythmes bienfaisants   Vers quelle étrange... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 1 novembre 2019

JEAN LAVOUE...Extrait

J'accorde à ces moments sans éclatsTout le silence qu'il faut pour les réconforterJe laisse agir la lumièreJ'apprends ainsi à espérer Quand la nuit pose sur ma joue son masque de veloursQuand la pluie s'insinue sous les ardoises du cielJe tends la flamme entre les motsD'une lampe tenue dans des celliers d'enfance Là où l'ombre est la plus tenaceJe n'ai que cette source au bout des doigtsPour tracer un cheminLà où n'était que bois mort et ronces enchevêtrésJe retrouve sève ardenteEt des sentes où passer Il ne suffit que d'un... [Lire la suite]

vendredi 16 août 2019

JEAN LAVOUE...Extrait

Sans le silence et son Chant,Sans cette énigme nue Posée sur le front têtu de nos nuits,Sans cet amour qui nous courbeComme épi de lumière Jusqu’à sentir passer en nousLe vent de la tendresse,Sans cette patience infinie du soleil Soulevant un à un Chacun des cils de la terre,Serions-nous jamais de cette fêteOù le ciel sans défaut et l’humus de nos cœurs ne font qu’unEn un regard qui nous absout, Nous appauvrit,Nous relève et nous simplifie.   .     JEAN LAVOUE www.enfancedesarbres.com ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 28 décembre 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

A ma mère, ma fille Vincia, mes petites-filles Mila, Emma, Loreleï . J’ai agrandi en moi les sillons du silencePour y planter profond les pousses de la joie ;Je ne contemple plus les arbres du dehors,Je les fais croître en moi dans le don désarmé ;Le poème creuse au loin ses racines de vie,Il me suffit d’un rien, d’être là, d’espérer ;Même si j’ai mal au vent, aux marées, aux sillages,Je cueille avec ferveur les bourgeons de l’année ;Demeurer sans compter élargit mes feuillages,Je veille avec le souffle la sève de l’été.   ... [Lire la suite]
mardi 25 décembre 2018

FÊTE EN PAUVRETE

De quelle fête en pauvreté nous approchons-nous,De quel matin empli de larmes et de lumière,De quel soleil en joie,Tandis que le vent de la nuitPeine à trouver Entre nos mains rempliesLe moindre passagePour consoler en nousL’enfant perdu de la promesse ?       JEAN LAVOUE www.enfancedesarbres.com       Oeuvre Susan Hall
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 20 décembre 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Insuffler la joie,Serait-ce si difficileQuand le silence nous couvreDe son étoffe de tendresse ? Accueillir l’enfant,Serait-ce donc impossibleQuand le feu craque en nousD’une folle étincelle ? Délivrer l’amourDe ses chaînes rouillées,Ne serait-ce pas enfinNaissance à notre portée ? Nous laissant porterDans la nuit des origines,Ne célébrerions-nous pasL’étoile qui nous est confiée ? Est-ce ange ou légendeCe geste qui nous relève,Ce Oui qui nous visite,Cette lueur d’humanité ? Chacun dans nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,