dimanche 16 avril 2017

RIEN QUE CETTE LUMIERE

Rien que cette lumière que sèment tes mains Rien que cette flamme et tes yeux Ces champs cette moisson sur ta peau Rien que cette chaleur de ta voix Rien que cet incendie Rien que toi Car tu es l’eau qui rêve Et qui persévère L’eau qui creuse et qui éclaire L’eau douce comme l’air L’eau qui chante Celle de tes larmes et de ta joie Solitaire que les chansons poursuivent Heureux du ciel et de la terre Forte et secrète vivante Ressuscitée Voici enfin ton heur   .   PHILIPPE SOUPAULT   .
Posté par emmila à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 8 avril 2017

JEAN LAVOUE...Extrait

Pour Christine Guenanten   La poésie sauve le monde à chaque pas, à chaque souffle, à chaque éveil, à chaque instant. Avec allégresse, elle ne cesse d’écrire à sa santé. A la tristesse, elle oppose le pain des jours, le miracle de la beauté, le fil d'or de la joie. Dès mon enfance, Sous le pommier Je promenais mon rêve, Je devenais printemps. On entre en son poème comme en un monastère de mousses et de fougères, d’eaux souterraines et de pluies de lumière qui n’en finissent pas de tapisser nos âmes, si, du moins, nous... [Lire la suite]
jeudi 30 mars 2017

COLETTE GIBELIN...Extrait

Le monde est éblouissant et insaisissable Il passe de mains en mains, s'échappe, oiseau de feu et de glace mêlés Ses mille visages se confondent Ta voix de tambour ou mon clavecin Mes cerisiers, ou tes pommes cannelle Mille éclats de couleurs, cristal brisé, transparences perdues et regagnées Tu prends mon deuil et m'offres la lumière en ses moissons de ciel Je porte ta souffrance et te donne ma joie conquise sur l'effroi Le monde, mon ami, C'est toi, c'est moi, Même regard d'aubes froissées, Même ténacité De toute nuit faire... [Lire la suite]
lundi 20 mars 2017

LES FLEURS ET LES SAISONS...Extrait

Le vrai porteur de joie, c'est cet homme sur la colline de mars ou d'avril, au coeur d'un pays immense à peine éveillé de l'hiver, avec le tait bleu des neiges mortes au revers des forêts et des haies, les villages humides aux replis de l'herbe d'étoupe, roses comme un buisson de bois-gentil. (...) Comme l'odeur de la première violette, comme cette perce-neige dans le verger ouverte sans tige au ras du sol effacent en nous d'un seul coup le souvenir des jardins de septembre épanouis, toute l'opulence d'une saison mûre et condamnée,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 21 janvier 2017

DEFENESTRATION DES ANGES ...Extrait

Avant de l'écrire va voir ton poème il t'attend sur le seuil pourquoi es-tu venu il ne le sait pas mets-le en confiance lisez-vous sans hâte face à face ton poème et toi lisez-vous les yeux dans les yeux ainsi font au hasard des puits les gens du désert quand ils se croisent sans avoir marché longtemps qu'il épelle bien chacun de ses mots pour la première lecture car elle est l'inévitable par quoi tu sauras si les yeux de ton poème fuient c'est qu'il est félon égorge-le si au contraire tu sens une grande joie parce que tu as... [Lire la suite]
samedi 14 janvier 2017

SILENCE

Il est parfois ce bruissementQue nous renvoie l'écho du silenceComme autant de murmuresQui pulsent au rythme de la terreOn peut y saisir le babillage des oiseauxCollés à l'ombre du ventLa murmurance du ruisseauQui court à fleur de peauEt les explosions de lumièreAu jour naissantDans les aiguilles des grands sapins vertsEntendez-vous bruire le silence ?L'univers entier reposeDans chacun de ses murmuresIl vibre avec tout frémissementMis à nu à chaque effleurementIl nous appartient de cueillir la joieQui s'épanche sur toutes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

jeudi 24 novembre 2016

NE PAS TE NOMMER

Ne pas te nommerToi qui esDe toute arithmétiqueL’unique dissidence Tu dansesDans l’enfilade bleueDe ma mémoireÉmargeant de tes voeuxL’échelle de la joie À la fenêtre offerteLa digue se balanceEt le môle en riantÉperonne la mer Vois comme tout s'achemineAu large de l’hiverSous l’archet sémillantDe la prime espérance L’amour est insensé ONe pas te nommerToi qui esDe toute certitudeL’unique arborescenceL’infini retrouvéLe verbeLa fragranceL’embrasement secretDes lignes méridiennes ONe pas te nommerIl suffit... [Lire la suite]
samedi 5 novembre 2016

MAISON NATALE

O mon havre natalMon quartierMa relanceMa maison d’autrefoisPointue comme une lanceSi joyeuse au-dedansSi grise dans le soirLieu du premier espoirÀ nul autre jamaisNe cédera la placeLe jardin de jadisTout empalissadéL’allée des premiers pasDes vertes embardéesSous le scalp encieléSi chaste de l’enfance  O ma farandoléeJe te reviens de loinMe vois-tu renarderSur les trottoirs éteintsVoici le ferrailleurL’épicièreEt le painVoici le rémouleurLa gorge des platanesLa rue qui s’enchaloupeLe chat sur la barrièreLa passerelle au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 3 novembre 2016

REVE POUR L'ETE

La roselièreLa santolineLe quartz éolien de l'enfanceLa note bleue qui s'illumineEntre l’azur et l’espéranceL’allée couverte de NohantLe guéridon sous la verrièreSur la villa des ÉglantiersLa chrysalide de l'hiver Le front fiévreux de la DuranceMézièresLa SorgueEt la PuisayeLa timonerie de la chanceL'aigrette enlunée des étais La luxuriance des flanellesSous les lanternes de la nuitLe RhinLa LoireEt la MoselleLes clématites d’organdiEt les nacelles qui se penchentAux toits des quatre PérigordLe vinLa joieL’arborescenceLe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 30 octobre 2016

L'EPURE D'UN SOUPIR

 Il est le vent légerLa genèseL’averseQui parade en riantSous le sceptre des cieuxAlignant le soleilAux folles espérancesDes servitudes bleues Il est l’instant de chairLe verbe retrouvéLa satiétéLa joieLa grangele grenier La persienne attentiveAu matin redonnéQue l’on ensile en soiComme un éclat d’enfance Il est la barque viveLe pontonLa lumièreL’écluse libéréeQui retourne à la merSiphonnant les sillonsDe la désespérance Il est le temps trembléQui charpente la lampeL’oreiller dissidentLe chahutLe veilleurIl... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,