vendredi 5 juillet 2019

MILONGA DE MANUEL FLORES

Manuel Flores va a morir,eso es moneda corriente;morir es una costumbreque sabe tener la gente. Y sin embargo me dueledecirle adiós a la vida,esa cosa tan de siempre,tan dulce y tan conocida. Miro en el alba mis manos,miro en las manos las venas;con estrañeza las mirocomo si fueran ajenas. Vendrán los cuatro balazosy con los cuatro el olvido;lo dijo el sabio Merlín:morir es haber nacido. ¡Cuánto cosa en su caminoestos ojos habrán visto!Quién sabe lo que verándespués que me juzgue Cristo. Manuel Flores va a morir,eso es moneda... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 15 septembre 2018

L'OR DES TIGRES...Extrait

C'est l'amour. Je devrai me cacher ou fuir.Les murs de ma prison grandissent, comme en un rêve atroce. Le beau masque a changé, mais comme toujours c'est le seul. De quoi peuvent me servir mes talismans : l'exercice des lettres, la vague érudition,l'apprentissage des mots dont l'âpre Nordse servit pour chanter ses mers et ses épées,la sereine amitié, les galeries de la Bibliothèque, les choses courantes, les coutumes, le jeune amour de ma mère, l'ombre militaire de mes morts, la nuit intemporelle, la saveur du... [Lire la suite]
mardi 21 février 2017

JORGE LUIS BORGES...Extrait

"Après quelque temps, Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme. Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité. Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses… Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant. Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la... [Lire la suite]
vendredi 18 novembre 2016

APRENDIENDO

"Después de un tiempo, uno aprende la sutil diferencia entre sostener unamano y encadenar un alma.Y uno aprende que el AMOR no significa acostarse.Y que una compañía no significa seguridad, y uno empieza a aprender ....Que los besos no son contratos y los regalos no son promesas, y uno empiezaa aceptar sus derrotas con la cabeza alta y los ojos abiertos, y uno aprendea construir todos sus caminos en el hoy, porque el terreno del mañana esdemasiado inseguro para planes ... y los futuros tienen su forma de caersepor la mitad.Y después... [Lire la suite]
vendredi 18 novembre 2016

APPRENTISSAGE

Merci Nedjma...   Après quelque temps, Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme. Et tu apprendras qu'aimer ne signifie pas se coucher, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.Tu commences à comprendre. Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses… Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant. Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de... [Lire la suite]
jeudi 15 septembre 2016

L'OR DES TIGRES...Extrait

C'est l'amour. Je devrai me cacher ou fuir. Les murs de ma prison grandissent, comme en un rêve atroce. Le beau masque a changé, mais comme toujours c'est le seul. De quoi peuvent me servir mes talismans : l'exercice des lettres, la vague érudition, l'apprentissage des mots dont l'âpre Nord se servit pour chanter ses mers et ses épées, la sereine amitié, les galeries de la Bibliothèque, les choses courantes, les coutumes, le jeune amour de ma mère, l'ombre militaire de mes morts, la nuit intemporelle, la saveur du sommeil ? ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 12 juillet 2016

UNE BOUSSOLE

Choses sont mots. Quelqu'un - mais qui, mais quoi? -                        Nous écrit: cette incessante graphie                        Inextricable et qui ne signifie                       ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 10 mai 2016

L'OR DES TIGRES...Extrait

Que d’autres se vantent des pages qu’ils ont écrites ; moi je suis fier de celles que j’ai lues. Je n’aurais pas été un philologue, je n’aurais pas interrogé les déclinaisons, les modes,la laborieuse mutation des lettres, le d qui se durcit en t, l’équivalent du g et du k, mais tout au long de mes années j’ai professé la passion du langage. Mes nuits sont pleines de Virgile ; avoir su et avoir oublié le latin est une possession, parce que l’oubli Est une des formes de la mémoire, son vague souterrain, l’autre face secrète de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 mai 2014

LES CAUSES

Les crépuscules et les générations.Les jours dont aucun ne fut le premier.La fraîcheur de l'eau dans la gorgeD'Adam. L'ordre du Paradis.L'œil déchiffrant les ténèbres.L'amour des loups à l'aube.La parole. L'hexamètre. Le miroir.La tour de Babel et l'arrogance.La lune que regardaient les Chaldéens.Les sables innumérables du Gange.Tchouang-tseu et le papillon qui le rêve.Les pommes d'or des îles.Les pas du labyrinthe vagabond.La toile infinie de Pénélope.Le temps circulaire des stoïques.La monnaie dans la bouche du mort.Le poids de... [Lire la suite]
vendredi 14 mars 2014

BORGES

Il me faudra lever la vaste viequi est encore ton miroir :il me faudra la reconstruire chaque matin.Depuis que tu es partiecombien d'endroits sont-ils devenus vains et dénués de sens, pareils à des lumières dans le jour.Soirs qui furent abri pour ton image,musique où toujours m'attendaient,paroles de ces temps-là,il me faudra les briser avec mes mains.Dans quel creux cacherai-je mon âmepour ne pas voir ton absencequi, comme un soleil terrible, sans couchant, brille définitive et impitoyable ?Ton absence m'entourecomme la corde autour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,