mercredi 19 octobre 2011

ISLA

¡Oh riscos sobre sendas danzarinas, isla, soledad súbita, prodigio, castillo en mar, que mira, evanescentes, el navío, la nube! No te falta, ni pares nunca, el roce de los días. En tus grutas, las olas abren grietas, tu brazo hacia la tierra va mermando, tus pinos se despeinan, temerosos del aullar de las móviles honduras. ¡En pie tú y yo! Por mucho que finjamos alguna vez que somos como extraños (es habitual que aun el amor separe), ¡juntos tú y yo! Vigilas mis latidos ya desde que nací; formas, colores, me inventaste, que alientan... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 19 octobre 2011

ÎLE

Roches, cerclées de vos chemins qui dansent, Île, sursaut figé, soudaine solitude,o château de la mer qui voit s’évanouirNuages et bateaux! Non pas qu’elle t’épargneNi ne cesse jamais, l’érosion de tes jours!Les eaux sapent sans fin le socle de tes grottes Et vont rongeant le bras que tu tends vers la terre Ce sont les hurlements de tes tréfonds mobiles Qu’épouvantent surtout tes pins échevelés. Debout quand même et toi et moi! Oui, notre jeu Fut parfois de se voir comme des inconnus,Car il se peut que l’amour même écarte.Debout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,