jeudi 2 juin 2016

PLUS DE MOTS, PLUS DE VERBE

On a trop dit d'insignifiances trop infligé de faux poètes trop loué ce qui luit, caressé le paraître noué d'éloges trop de gorges trop chanté tous ceux qui enseignent trop enseigné ceux qui déchantent. Mais, bon Dieu, que remontent les rumeurs enfouies et les jurons du vent sur l'incendie, l'orage en fuite ou ce silence de la vague océane avant l'écrasement!   .   YVES HEURTE   .   Oeuvre Cristina Torres