vendredi 21 septembre 2018

RIVES EN CHAMADE...Extrait

Après ton départJe veux respirer l'ocre de ta naissanceDes souvenirs tremblés font fuir la mémoire de ta voixEgarée dans l'absence de ton amourJe voyage à travers la richesse de ma lignéeLa patience du temps me conduit à la frontière de tes chantsDans cette nuit-làDes larmes muettes s'étalent au pied du tombeauLe sommeil affectionne les pentes lointaines de NoëlDans cette nuit-làDes larmes muettes fleurissent ta sépulture de granitTu savoures l'étreinte éternelle de la femme aiméeCelle qui a rétabli ton paysTrop faible encore pour... [Lire la suite]

vendredi 21 septembre 2018

RIVES EN CHAMADE...Extraits

Méditerranéenne je suisPar ma silhouette et ma peau mâtinéeKabyle par les épices de mon regardCorse par les sonorités de la langueKabyle-corse par la cuisine rougeUnie par l'arba barona et le cumunuFrançaise par Villon et Louise MichelFardée par toutes les intempériesJe suis femme     ...   Piège du sirocco et di a tramuntana détournés Je m'engouffre dans les rêves qui incisent l'horizonConfins déplacés je scrute l'espoir qui m'espionneA califourchon entre Bavedda et le DjudjuraCrainte blottie dans les grottes de... [Lire la suite]
mardi 8 novembre 2011

LE SOLEIL EST AU BORD DU RAVIN...Extrait

L’INCESSANTE PALPITATION Allume le soir de ma Corse Je veille sur la flamme des chandelles Qui vacillent à l’assaut de la solitude fiduciaire L’incessante palpitation De ma Corse incendie Le sang du lien Tissé à ma Kabylie Qui coule dans la rivière Aux confins du silence J’entends les plaintes Effacés par le vent Retrouvés dans l’écume De nos cœurs exilés sur les Pages dispersées de l’Histoire L’incessante palpitation Di à me Corsica-Amazigh Parfum de nuit Amant de mes insomnies Ai-je besoin de te dire Qu’au balcon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 28 juin 2010

MISERE DE LA KABYLIE

Par un petit matin, j’ai vu à Tizi-Ouzou des enfants en loques disputer à des chiens kabyles le contenu d’une poubelle. À mes questions, un Kabyle a répondu : "C’est  tous les matins comme ça." Un autre habitant m’a expliqué que l’hiver, dans le village, les habitants, mal nourris et mal couverts, ont inventé une méthode pour trouver le sommeil. Ils se mettent en cercle autour d’un feu de bois et se déplacent de temps en temps pour éviter l’ankylose. Et la nuit durant, dans le gourbi misérable, une ronde rampante... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 12 juin 2010

O BA PARDONALI...

O bà pardὸnali In u silenziu di a to morti Sentu sorghja a to inchiitùdina “Aghju libaratu a Corsica è a Francia in darru” A bughjura m’aguanta Vaghjimu dui milla è unu Scelsi di parta Affucatu da un’ aria pridaghja Di i camisgi neri sempri prisenti Dipoi a to partenza I cantoni malvi Sὸ attaccati U numicu Baracina d’un tempu chjusu     A noscia Corsica hè rosa di feli     Si dici chì a cuntaghjoni hè pianettaria U sangu di rincori miscia à fiumu I muraddi trimulighjani Cadini Aprini a strada à a... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 12 juin 2010

RIVES EN CHAMADE...Extrait

Mon père, pardonne-leur Dans le silence de ta mort J’entends gronder ton inquiétude « J’ai libéré la Corse et la France pour rien » Les ténèbres me saisissent Automne deux mille un Tu choisis de partir Asphyxié par un air charognard Des chemises noires toujours à l’œuvre Depuis ton départ Les rochers mauves Sont attaqués L’ennemi Vertige d’un temps clos   Notre Corse est rongée par le ressentiment On dit que la contagion est planétaire Le sang rancunier coule à flots Les murailles tremblent S’écroulent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 12 mars 2010

PROMENADE EN FLEURS KABYLIE

Peux-tu me rappeler, ami, les fleurs solitaires Ces plantes éparpillées dans la baie de Béjaia Celles aussi qui brillent l’automne et où l’air Eclabousse l’or des corolles au pied du Gouraya. Voir le vent des solitudes en piedmont des Babors Et dire avec le ciel, les mots qu’on n’a pas dit Les tribus véhémentes, telles des fleurs des bords Les Béni Bimoun, les Oughlis  et les Mezaî Raconte-moi la Pâquerette ainsi que la Marguerite Ces fleurs  sans prestance  qui effeuillent les cœurs C’est le bouquet du pauvre qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 29 février 2008

CHANTS REVOLUTIONNAIRES DE KABYLIE...Extrait

 CE QUE JE VEUX .   Ce que je veux, ce ne sont pas des mots Sitôt dits, sitôt envolés Ce que je veux, ce n’est pas la férule Qui plie au gré du vent   Ce que je veux, tel que j’en ai rêvé Les mains ne peuvent le saisir Tel le soleil au zénith Les yeux ne peuvent le fixer   Ce que je veux me paraît D’une valeur inestimable Il nous entoure, il nous attend Et personne ne l’atteint   Ce que je veux n’a qu’un visage Celui de la vérité, blanc comme un linceul Mais la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,